share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les sentiments de justice à et sur l'école

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les sentiments de justice à et sur l'école

Les sentiments de justice à et sur l'école

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 368,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les sentiments de justice à et sur l'école"

    Tous les individus, et parmi eux les enseignants, les élèves et leurs parents, sont soucieux de justifier leurs actes au regard de critères de justice. Ceux qui estiment être traités avec injustice - presque le tiers des élèves - mais aussi ceux qui pensent traiter les autres avec injustice, en éprouvent des conséquences multiples et graves. Les recherches convergent vers ce constat. On les trouvera ici présentées par quelques-uns des meilleurs spécialistes parmi lesquels L. Bègue et C. Dalbert pour la psychologie sociale, F. Dubet pour la sociologie, A. Trannoy pour l'économie. Comment, alors, expliquer que les sentiments d'injustice soient si prégnants, si fréquents, à l'école en particulier? Ce livre apporte des réponses, venues de disciplines différentes et de recherches récentes. L'une est que la force même du besoin de justice se traduit par la négation d'injustices réelles ou par le fait d'en rendre les victimes responsables. Une autre est que tous les acteurs n'ont pas les mêmes représentations de ce qui est juste. Par exemple, les enseignants se soucient surtout d'impartialité, tandis que les élèves se soucient davantage d'être traités avec "respect". En fait, autre leçon des recherches présentées ici, les élèves, comme leurs enseignants, mobilisent une combinaison de plusieurs critères pour juger de la justice d'une situation. Le mérite ne suffit pas, d'autant que tous les acteurs de l'école sont bien conscients que ce critère est souvent bafoué dans la pratique. Des questions scientifiques se posent alors, par exemple comprendre pourquoi ceux qui ont le mieux réussi l'école sont plutôt moins persuadés que les autres que l'école récompense vraiment le mérite. Se posent aussi des questions politiques ou pédagogiques. Comment diminuer le nombre se sentent traités avec injustice à l'école? Comment mettre le besoin de justice au service de la justice de l'école?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 276 pages
    • Dimensions :  1.8cmx15.4cmx23.6cm
    • Poids : 440.0g
    • Editeur :   De Boeck Paru le
    • Collection : Pédagogies en développement
    • ISBN :  2804101878
    • EAN13 :  9782804101879
    • Classe Dewey :  370.158
    • Langue : Français

    D'autres livres de Marie Duru-Bellat

    Le mérite contre la justice

    Nous sommes tous égaux en droit mais les inégalités de tous ordres ne cessent de se creuser... Pour résoudre cette tension, il est tentant d'invoquer le mérite : n'est-ce pas, pour les sociétés modernes, la seule façon d'être à la fois justes et efficaces ? A maints égards pourtant, le...

    L'inflation scolaire

    " Les études, plus on en fait, mieux on se porte ". Voici ce qu'on pourrait lire dans le Dictionnaire des idées reçues contemporaines à l'entrée " École". Cette conviction partagée est-elle encore pertinente? On peut en douter. Pour les individus d'abord, dont le mérite ne se trouve pas [...

    Voir tous les livres de Marie Duru-Bellat

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Tous les individus, et parmi eux les enseignants, les élèves et leurs parents, sont soucieux de justifier leurs actes au regard de critères de justice. Ceux qui estiment être traités avec injustice - presque le tiers des élèves - mais aussi ceux qui pensent traiter les autres avec injustice, en éprouvent des conséquences multiples et graves. Les recherches convergent vers ce constat. On les trouvera ici présentées par quelques-uns des meilleurs spécialistes parmi lesquels L. Bègue et C. Dalbert pour la psychologie sociale, F. Dubet pour la sociologie, A. Trannoy pour l'économie. Comment, alors, expliquer que les sentiments d'injustice soient si prégnants, si fréquents, à l'école en particulier? Ce livre apporte des réponses, venues de disciplines différentes et de recherches récentes. L'une est que la force même du besoin de justice se traduit par la négation d'injustices réelles ou par le fait d'en rendre les victimes responsables. Une autre est que tous les acteurs n'ont pas les mêmes représentations de ce qui est juste. Par exemple, les enseignants se soucient surtout d'impartialité, tandis que les élèves se soucient davantage d'être traités avec "respect". En fait, autre leçon des recherches présentées ici, les élèves, comme leurs enseignants, mobilisent une combinaison de plusieurs critères pour juger de la justice d'une situation. Le mérite ne suffit pas, d'autant que tous les acteurs de l'école sont bien conscients que ce critère est souvent bafoué dans la pratique. Des questions scientifiques se posent alors, par exemple comprendre pourquoi ceux qui ont le mieux réussi l'école sont plutôt moins persuadés que les autres que l'école récompense vraiment le mérite. Se posent aussi des questions politiques ou pédagogiques. Comment diminuer le nombre se sentent traités avec injustice à l'école? Comment mettre le besoin de justice au service de la justice de l'école?