share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les vacances de Monsieur Tati. Hulot à Saint-Marc-sur-Mer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les vacances de Monsieur Tati. Hulot à Saint-Marc-sur-Mer

Les vacances de Monsieur Tati. Hulot à Saint-Marc-sur-Mer

  (Auteur)


Prix : 70,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les vacances de Monsieur Tati. Hulot à Saint-Marc-sur-Mer"

Vivent " Les Vacances de Monsieur Hulot "! titre Yvan Audouard, journaliste du Canard Enchaîné, en 1953. Son enthousiasme est contagieux. Ce film, d'un Jacques Tati déjà auréolé du succès de " Jour de Fête ", reçut la même année le prix de la critique internationale au Festival de Cannes tandis que la petite station balnéaire de Saint-Marc-sur-Mer, à Saint-Nazaire, connaissait bien malgré elle une renommée mondiale. Depuis, des milliers de touristes - dont beaucoup d'Anglais, friands de l'humour très British de M. Hulot - débarquent en pèlerinage chaque année sur sa plage éponyme pour visiter ce lieu devenu culte. C'est l'histoire de ce grand monsieur du cinéma que fut Tati, du tournage de son plus célèbre film, de ses acteurs, de tout un pays qui accueillit l'équipe du cinéaste, que nous raconte Stéphane Pajot dans ce livre richement documenté et illustré de nombreux documents inédits. Au cours de l'été 1951, l'équipe du film mobilisa la jolie petite plage et son hôtel. Si ce ne fut pas pour elle de vraies vacances - les nuages faisaient grise mine, le sable rayait la pellicule et le réalisateur eut le visage brûlé lors d'une scène - pourtant, la bonne humeur l'emporta. Sur place on s'en souvient encore. Tati réquisitionna quelques enfants de l'école publique. Plus de cinquante ans après - devenus grands -, ils évoquent cette belle aventure. De nombreux articles de presse retrouvés font revivre ce tournage mythique. C'est aussi l'occasion de mieux connaître et de saluer la mémoire de Jacques Tati - disparu en novembre 1982 - et de sa fille Sophie Tatischeff ainsi que de rappeler les témoignages de ceux qui ont contribué par leurs écrits à nous donner envie de l'aimer et de revoir ses films.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 125 pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.4cmx22.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions D'orbestier Paru le
  • ISBN :  2842380576
  • EAN13 :  9782842380571
  • Classe Dewey :  791.437 2
  • Langue : Français

D'autres livres de Stéphane Pajot

Nantes histoires de rue

Beau livre et dictionnaire des rues de NantesStéphane Pajot a retrouvé non seulement les origines des noms des principales rues, avenues et places de Nantes, mais, en bon journaliste, il a su les faire parler. Il nous offre mille anecdotes, nous présente mille personnages et mille événements he...

Voir tous les livres de Stéphane Pajot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Vivent " Les Vacances de Monsieur Hulot "! titre Yvan Audouard, journaliste du Canard Enchaîné, en 1953. Son enthousiasme est contagieux. Ce film, d'un Jacques Tati déjà auréolé du succès de " Jour de Fête ", reçut la même année le prix de la critique internationale au Festival de Cannes tandis que la petite station balnéaire de Saint-Marc-sur-Mer, à Saint-Nazaire, connaissait bien malgré elle une renommée mondiale. Depuis, des milliers de touristes - dont beaucoup d'Anglais, friands de l'humour très British de M. Hulot - débarquent en pèlerinage chaque année sur sa plage éponyme pour visiter ce lieu devenu culte. C'est l'histoire de ce grand monsieur du cinéma que fut Tati, du tournage de son plus célèbre film, de ses acteurs, de tout un pays qui accueillit l'équipe du cinéaste, que nous raconte Stéphane Pajot dans ce livre richement documenté et illustré de nombreux documents inédits. Au cours de l'été 1951, l'équipe du film mobilisa la jolie petite plage et son hôtel. Si ce ne fut pas pour elle de vraies vacances - les nuages faisaient grise mine, le sable rayait la pellicule et le réalisateur eut le visage brûlé lors d'une scène - pourtant, la bonne humeur l'emporta. Sur place on s'en souvient encore. Tati réquisitionna quelques enfants de l'école publique. Plus de cinquante ans après - devenus grands -, ils évoquent cette belle aventure. De nombreux articles de presse retrouvés font revivre ce tournage mythique. C'est aussi l'occasion de mieux connaître et de saluer la mémoire de Jacques Tati - disparu en novembre 1982 - et de sa fille Sophie Tatischeff ainsi que de rappeler les témoignages de ceux qui ont contribué par leurs écrits à nous donner envie de l'aimer et de revoir ses films.