share_book
Envoyer cet article par e-mail

On ne peut pas être heureux tout le temps

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
On ne peut pas être heureux tout le temps

On ne peut pas être heureux tout le temps

  (Auteur)


Prix : 61,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "On ne peut pas être heureux tout le temps"

" Tant bien que mal, avec des succès, avec des échecs, je me suis gouvernée quasiment depuis l'âge tendre ; j'ai connu de grandes douleurs, de grands malheurs - on ne peut pas être heureux tout le temps -, de grandes amours, des honneurs aussi... En fait, ce sont les premières quarante années qui ont été les plus dures... Quarante, oui. C'est absurde de croire que l'on est heureux parce qu'on est jeune. L'élan vital, c'est superbe. Ça ne suffit pas à vous dire ce que l'on fait sur terre. L'idée d'écrire ce livre m'est venue un jour où je pestais contre de petites infirmités de vieillesse et où j'ai laissé tomber un carton plein de photos. J'en ai accumulé en tous genres, avec les gens célèbres que j'ai interviewés dans quantité de circonstances de ma vie publique. Je me disposais à jeter tout cela et puis une photo décolorée, une Polaroïd m'a accroché l'œil. Elle fixait un moment que j'avais complètement oublié et qui résonnait avec le présent. J'ai pensé que j'allais m'en emparer et, à partir de là, voyager dans le passé en zigzags, au gré des photos qui me tomberaient sous la main. C'est une façon très peu orthodoxe de construire un livre, mais elle est plus proche de la mémoire que ne le sont... les mémoires ! "

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 220 pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Littérature & Documents
  • ISBN :  225315329X
  • EAN13 :  9782253153290
  • Classe Dewey :  074.092
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Giroud

Lou, histoire d'une femme libre

D'une grande beauté, d'une intelligence supérieure, Lou Andreas-Salomé, née à Saint-Pétersbourg en 1861, a été l'une des célèbres séductrices de son temps. Nietzsche, Rainer Maria Rilke en ont été follement épris, Freud a succombé à son charme. L'étonnant est que, si elle aimait les...

Prix : 62 DH
Une femme honorable

Ce livre est ma lecture de la vie de Marie Curie, telle qu'elle m'est apparue depuis que j'ai été conduite sur ses pas et qu'elle ne m'a plus lâchée, cette ensorceleuse aux yeux gris. Femme d'orgueil, de passion et de labeur, qui fut actrice de son temps parce qu'elle eut l'ambition de ses ...

Prix : 81 DH

On ne peut pas être heureux tout le temps

À 83 ans, la grande dame de la presse française livre ici quelques-uns de ses souvenirs. Non pas les "mémoires de Françoise Giroud", mais une série d'instantanés égrenés au fil des photos échappées d'un tiroir défaillant. C'est un itinéraire hors du commun, qui traverse le siècle [....

La Comédie du pouvoir

Broché, 361 pages, couverture rempliée. ...

Voir tous les livres de Françoise Giroud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Tant bien que mal, avec des succès, avec des échecs, je me suis gouvernée quasiment depuis l'âge tendre ; j'ai connu de grandes douleurs, de grands malheurs - on ne peut pas être heureux tout le temps -, de grandes amours, des honneurs aussi... En fait, ce sont les premières quarante années qui ont été les plus dures... Quarante, oui. C'est absurde de croire que l'on est heureux parce qu'on est jeune. L'élan vital, c'est superbe. Ça ne suffit pas à vous dire ce que l'on fait sur terre. L'idée d'écrire ce livre m'est venue un jour où je pestais contre de petites infirmités de vieillesse et où j'ai laissé tomber un carton plein de photos. J'en ai accumulé en tous genres, avec les gens célèbres que j'ai interviewés dans quantité de circonstances de ma vie publique. Je me disposais à jeter tout cela et puis une photo décolorée, une Polaroïd m'a accroché l'œil. Elle fixait un moment que j'avais complètement oublié et qui résonnait avec le présent. J'ai pensé que j'allais m'en emparer et, à partir de là, voyager dans le passé en zigzags, au gré des photos qui me tomberaient sous la main. C'est une façon très peu orthodoxe de construire un livre, mais elle est plus proche de la mémoire que ne le sont... les mémoires ! "