share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Voyage du fils

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Voyage du fils

Le Voyage du fils

  (Auteur)


Prix : 88,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Voyage du fils"

Qui se souvient de ce jeune Chinois venu chercher les cendres de sa mère défenestrée à Belleville quelques semaines plus tôt ? S’inspirant de ce fait divers, Olivier Poivre d’Arvor compose un roman bouleversant où se croisent plusieurs destins. Il y a là Fan Wen Dong, un garçon d’une vingtaine d’années, sensible et rêveur, d’une beauté étrange, encombré d’une cage, d’un oiseau de feu et d’une urne de jade. Anne Latour, et son besoin éperdu de concevoir un enfant avant qu’il ne soit trop tard. Thomas Schwartz, un intellectuel humaniste, qui prend en charge le jeune Chinois comme son fils… Ce Voyage du fils tisse, en brefs chapitres, une histoire de solitudes, de désirs, de passions amoureuses, sur fond de face-à-face impossible entre la Chine et l’Occident. Ce roman, qui exalte la rencontre entre l’Orient et l’Occident, la poésie et la politique, la sensualité et la mort, est imprégné d’une sagesse quasi bouddhiste jusqu’aux dernières pages, qui représentent une échappée inattendue. Claire Julliard, Nouvel Observateur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256 pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Littérature & Documents
  • ISBN :  2253129070
  • EAN13 :  9782253129073
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Poivre d'Arvor

Disparaître

1935, sud de l'Angleterre. Un homme va mourir, victime d'un grave accident de moto. Dans le coma qui le gagne, lui reviennent des souvenirs d'enfance, de manque d'amour, d'exils, de fugues. A-t-il cherché à disparaître ? La lumière qui l'enveloppa durant trois années de sa vie fut glorieuse mai...

Prix : 76 DH
Le club des momies

Un club très fermé, à Londres, dont Philippe Hartinger, diplomate, est le seul membre français. Il lit dans le journal qu'une jeune égyptologue tchèque a retrouvé la tombe d'Alexandre le Grand. Cette nouvelle déclenche en lui une double série de souvenirs, car, avant d'arriver à [....]...

Prix : 219 DH

Pirates et corsaires

Robert Surcouf, Jean kart, le chevalier Forhin, René Duguay-Trouin, les frères Barberousse, Jeanne de Belleville, Mme Ching... Qu'ils fussent pirates ou corsaires du Roi, vénitiens, français, turcs ou chinois, ils hantèrent les cauchemars de ceux qui partaient en mer. Courageux ou cruels, [....

Bug made in France ou L'histoire d'une capitulation culturelle

Il s'agit d'un court essai sur la diffusion de la culture française, le marché culturel mondial et la manière dont la révolution digitale est en train d'en bouleverser les règles. Face à la position hégémonique des Américains et à un affaiblissement du rayonnement de notre culture, [......

Voir tous les livres de Olivier Poivre d'Arvor

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qui se souvient de ce jeune Chinois venu chercher les cendres de sa mère défenestrée à Belleville quelques semaines plus tôt ? S’inspirant de ce fait divers, Olivier Poivre d’Arvor compose un roman bouleversant où se croisent plusieurs destins. Il y a là Fan Wen Dong, un garçon d’une vingtaine d’années, sensible et rêveur, d’une beauté étrange, encombré d’une cage, d’un oiseau de feu et d’une urne de jade. Anne Latour, et son besoin éperdu de concevoir un enfant avant qu’il ne soit trop tard. Thomas Schwartz, un intellectuel humaniste, qui prend en charge le jeune Chinois comme son fils… Ce Voyage du fils tisse, en brefs chapitres, une histoire de solitudes, de désirs, de passions amoureuses, sur fond de face-à-face impossible entre la Chine et l’Occident. Ce roman, qui exalte la rencontre entre l’Orient et l’Occident, la poésie et la politique, la sensualité et la mort, est imprégné d’une sagesse quasi bouddhiste jusqu’aux dernières pages, qui représentent une échappée inattendue. Claire Julliard, Nouvel Observateur.