share_book
Envoyer cet article par e-mail

Céline à rebours

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Céline à rebours

Céline à rebours

  (Auteur)


Prix : 117,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  que 2 exemplaires !
Date de livraison estimée le lundi 12 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Céline à rebours"

Finira-t-on jamais de prendre parti « pour ou contre » Céline ? Celui qu'André Gide appelait le « maboul » s'en est plutôt bien sorti, mais au prix d'une notoriété de Diogène infréquentable, d'imprécateur furieux et de dangereux affabulateur. On en oublierait presque l'écrivain, qui n'a pas d'équivalent, et le style, sans lequel il n'y aurait pas de scandale. Sa noirceur est si dense qu'on n'y distingue plus l'humoriste. Seul demeure l'épouvantail de Meudon, grimaçant à la postérité. Le Céline d'Émile Brami n'est pas un « autre » Céline. Ce n'est ni un essai, ni un plaidoyer, ni un portrait à charge, ni une biographie. C'est Céline tel qu'en lui-même, raconté par ceux qui l'ont connu, par ses romans, par ses pamphlets, par ses lettres, par ses lecteurs. Le « célinien » averti y trouvera un regard neuf, soutenu par une documentation originale ; l'amateur découvrira un être infiniment complexe, individualiste forcené, fantasque, contesté, avec ses passions immenses et ses nombreuses faiblesses. De sa mort en 1961 à sa naissance en 1894, à l'aide de témoignages et de textes rares ou inédits, Émile Brami brosse un Céline à rebours du temps et des lieux communs, tour à tour génial, pitoyable ou hideux : Dr Destouches et Mr Céline, ange et démon de notre littérature... Première édition : « Céline. Je ne suis pas assez méchant pour me donner en exemple... » (Ecriture, 2003) saluée par la presse : « Erudit et enlevé, modeste et indispensable » (Livres Hebdo), « une biographe impressionniste et attachante » (Lire), « tantôt accablant pour l'homme, tantôt éblouissant concernant l'écrivain » (L'Arche).

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 480 pages
  • Dimensions :  3.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Archipoche Paru le
  • Collection : biographie
  • ISBN :  2352871905
  • EAN13 :  9782352871903
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Emile Brami

Massacre pour une Bagatelle

Les meurtres d un avocat d affaire et d un libraire d ancien, sans doute causés par la réapparition d un manuscrit inédit de Louis-Ferdinand Céline, contraignent l inspecteur Raoul Marquis a explorer des univers inconnus de lui : la librairie d ancien, le monde de l édition, et celui des passio...

Le manteau de la Vierge

« J'aurais voulu raconter ton histoire dans notre dialecte, le judéotunisien, ce baragouin sans grammaire où se mêlent l'arabe, l'hébreu, l'espagnol, l'italien et le grec. Mais il sombrera avec nous, car, au contraire du yiddish, il ne donna jamais un livre imprimé. Alors je me suis résolue ...

Amis de la poésie...

À. la suite d'un malentendu, j'acceptai de participer à un salon littéraire au château de Pontiac. J'ai beau rêver de gloire, je ne m'attendais pas à une haie d'honneur à la descente du train. Et encore moins à ce qu'elle fût formée par les enfants de l'organisatrice déguisés en scouts v...

Art brut

Bègue, manchot, vivant depuis quarante ans dans le pavillon de l'hôpital psychiatrique où il a été soigné pendant la guerre, le "Père Mimile" est une énigme. A la source de quels cauchemars ce peintre renommé puise-t-il son inspiration ? De quels traumatismes ses toiles témoignent-elles ? ...

Voir tous les livres de Emile Brami

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Finira-t-on jamais de prendre parti « pour ou contre » Céline ? Celui qu'André Gide appelait le « maboul » s'en est plutôt bien sorti, mais au prix d'une notoriété de Diogène infréquentable, d'imprécateur furieux et de dangereux affabulateur. On en oublierait presque l'écrivain, qui n'a pas d'équivalent, et le style, sans lequel il n'y aurait pas de scandale. Sa noirceur est si dense qu'on n'y distingue plus l'humoriste. Seul demeure l'épouvantail de Meudon, grimaçant à la postérité. Le Céline d'Émile Brami n'est pas un « autre » Céline. Ce n'est ni un essai, ni un plaidoyer, ni un portrait à charge, ni une biographie. C'est Céline tel qu'en lui-même, raconté par ceux qui l'ont connu, par ses romans, par ses pamphlets, par ses lettres, par ses lecteurs. Le « célinien » averti y trouvera un regard neuf, soutenu par une documentation originale ; l'amateur découvrira un être infiniment complexe, individualiste forcené, fantasque, contesté, avec ses passions immenses et ses nombreuses faiblesses. De sa mort en 1961 à sa naissance en 1894, à l'aide de témoignages et de textes rares ou inédits, Émile Brami brosse un Céline à rebours du temps et des lieux communs, tour à tour génial, pitoyable ou hideux : Dr Destouches et Mr Céline, ange et démon de notre littérature... Première édition : « Céline. Je ne suis pas assez méchant pour me donner en exemple... » (Ecriture, 2003) saluée par la presse : « Erudit et enlevé, modeste et indispensable » (Livres Hebdo), « une biographe impressionniste et attachante » (Lire), « tantôt accablant pour l'homme, tantôt éblouissant concernant l'écrivain » (L'Arche).