share_book
Envoyer cet article par e-mail

Coeur de chien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Coeur de chien

Coeur de chien

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 68,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Coeur de chien"

Quand Mikhaïl Boulgakov publie Cœur de chien en 1925, la Russie soviétique bénéficie d'une relative liberté créatrice avant la nuit noire du stalinisme qui s'annonce. L'écrivain, bien qu'in tienne à rester en marge des courants littéraires, en profite de façon inespérée. En d'autres temps, le sujet de son roman lui aurait valu quelques années de goulag pour ne pas imaginer pire. Que l'on en juge ! Un illustre professeur, spécialisé dans le rajeunissement des êtres humains, tente une expérience sur un brave chien ramassé dans les rues de Moscou. Il lui greffe l'hypophyse d'un individu qui vient de mourir. Résultat inattendu : l'animal se métamorphose en un petit homme ivrogne, grossier et méchant. L'explication est simple : le " donneur " était un voyou alcoolique et sans scrupule. Et voilà notre professeur harcelé et poursuivi par des comités et des commissions étatiques et prolétariennes en tout genre, guidés et fanatisés par le chien devenu homme. Et pire, homme de parti ! Comme toujours chez Boulgakov, l'irrationnel, la dérision et la folie rejoignent une cauchemardesque réalité. L'écrivain demeure le plus grand et le plus lucide des chroniqueurs satiriques de cette époque totalitaire et tragique. " Il est de ceux qui entreront dans l'histoire de la littérature ", écrivait Maxime Gorki à Romain Rolland.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 156 pages
  • Dimensions :  0.9cmx11.0cmx17.9cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Biblio Romans
  • ISBN :  2253933147
  • EAN13 :  9782253933144
  • Classe Dewey :  891.784
  • Langue : Français

D'autres livres de Mikhaïl Boulgakov

Le roman de monsieur de Molière

" Une accoucheuse qui avait appris son art à la maternité de l'Hôtel-Dieu de Paris sous la direction de la fameuse Louise Bourgeois délivra le 13 janvier 1622 la très aimable madame Poquelin, née Cressé, d'un premier enfant prématuré de sexe masculin. Je peux dire sans crainte de me tromper...

Prix : 78 DH
Le maître et Marguerite

Ecrit sous la terreur par un homme malade et désespéré, " Le Maître et Marguerite " a mis vingt-cinq ans pour s'imposer comme l'un des chefs-d'œuvre de la littérature russe et devenir un livre culte dont la construction diabolique n'a pas fini d'enchanter les lecteurs. Comment définir un myth...

Prix : 78 DH

La Locomotive ivre et autres nouvelles

La Locomotive ivre rassemble des textes pour beaucoup inédits. Ces nouvelles dépeignent avec une ironie mordante la société soviétique et nous plongent dans l'atmosphère de la Russie des années 1920, celle du communisme de guerre et de la NEP. Chroniques lucides et sensibles, journal d'un ...

Prix : 88 DH
Le Maître et Marguerite

Le Maître et Marguerite, « roman-univers » au même titre que Gargantua et Pantagruel, DonQuichotte, La Guerre et la Paix, ou encore La Montagne magique et quelques autres, est incontestablement le grand oeuvre de Mikhaïl Boulgakov (1891-1940). Il l'appelle lui-même son « grand roman » . [...

Voir tous les livres de Mikhaïl Boulgakov

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quand Mikhaïl Boulgakov publie Cœur de chien en 1925, la Russie soviétique bénéficie d'une relative liberté créatrice avant la nuit noire du stalinisme qui s'annonce. L'écrivain, bien qu'in tienne à rester en marge des courants littéraires, en profite de façon inespérée. En d'autres temps, le sujet de son roman lui aurait valu quelques années de goulag pour ne pas imaginer pire. Que l'on en juge ! Un illustre professeur, spécialisé dans le rajeunissement des êtres humains, tente une expérience sur un brave chien ramassé dans les rues de Moscou. Il lui greffe l'hypophyse d'un individu qui vient de mourir. Résultat inattendu : l'animal se métamorphose en un petit homme ivrogne, grossier et méchant. L'explication est simple : le " donneur " était un voyou alcoolique et sans scrupule. Et voilà notre professeur harcelé et poursuivi par des comités et des commissions étatiques et prolétariennes en tout genre, guidés et fanatisés par le chien devenu homme. Et pire, homme de parti ! Comme toujours chez Boulgakov, l'irrationnel, la dérision et la folie rejoignent une cauchemardesque réalité. L'écrivain demeure le plus grand et le plus lucide des chroniqueurs satiriques de cette époque totalitaire et tragique. " Il est de ceux qui entreront dans l'histoire de la littérature ", écrivait Maxime Gorki à Romain Rolland.