share_book
Envoyer cet article par e-mail

... et la Normandie devint française

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
... et la Normandie devint française

... et la Normandie devint française

  (Auteur)


Prix : 275,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "... et la Normandie devint française"

En 1204, après plus d'un siècle de relations difficiles entre le duc de Normandie et son suzerain, le roi de France Philippe Auguste attaque la Normandie, mal défendue par Jean sans Terre. Le 6 mars, la chute du Château-Gaillard fait sauter le dernier obstacle à l'annexion pure et simple de la province. C'en est fini de ce que l'on appelle souvent "l'indépendance normande". Cette grande page d'histoire, dont nous vivons le huitième centenaire, a souvent été occultée par les historiens normands, davantage intéressés par la haute figure de Guillaume le Conquérant. Certains même ont voulu y voir un événement douloureux et tragique, qui aurait brisé l'âme normande en fondant la Normandie dans le creuset français. Ce livre apporte des réponses d'historien à des questions trop souvent passionnelles : la Normandie du XIIe siècle n'était-elle pas déjà en train de se diluer dans l'immense empire Plantagenêt ? La connexion au domaine royal français n'était-elle pas inscrite dans la géographie ? Surtout, l'auteur montre combien la conquête française fut aisément acceptée des populations normandes, au point que jamais l'union avec la France ne fut sérieusement remise en question. S'ils s'accrochent à leurs privilèges, (ou à ce qu'ils croient en être), Charte aux Normands, Etats, Coutume ou Parlement, les Normands sont, au fil des siècles, des sujets loyaux et fidèles de la monarchie française. Ils le montrent même pendant la guerre de cent ans, et les motivations d'un Godefroi d'Harcourt restent aussi marginales que mystérieuses. Quant au mouvement des Nu-Pieds, en 1639, il est antifiscal bien avant que d'être l'expression d'un nationalisme normand, et la division en cinq départements est acceptée de tous en décembre 1789. Paradoxalement, c'est depuis le XIX siècle que la conquête française a été le plus vigoureusement contestée, du mythe nordique au grand rêve de Louis Beuve, de Charles Féret au Mouvement Normand. N'y aurait-il pas eu plus d'autonomistes normands depuis cinquante ans que pendant les sept siècles précédents ? Dix siècles d'histoire de la Normandie, en compagnie d'un guide qui bouscule les idées reçues et éclaire le passé de vues originales et pénétrantes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 268  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.4cmx22.6cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Orep Paru le
  • ISBN :  2912925509
  • EAN13 :  9782912925503
  • Classe Dewey :  944.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Roger Jouet

Histoire de la Normandie

Nu-pieds, du Mont-Saint-Michel à la tapisserie de Bayeux, de Guillaume le Conquérant à Pierre Mendès-France, Roger Jouet et Claude Quétel nous invitent à parcourir l'histoire d'une province au rayonnement international. Cent trente dates-clés, richement illustrées, offrent de redécouvrir...

Prix : 436.25 DH
Onze siècles de Normandie et de Normands - Le livre du 11e centenaire

En 911, une bande de pirates vikings conclut avec le roi de France un accord de paix, et reçoit un vaste territoire autour de la Basse-Seine. La Normandie est née, appelée à une brillante histoire, vieille aujourd'hui de onze siècles. N'était-il pas opportun, autour de ce onzième centenaire, ...

Prix : 275 DH

Normands Histoires d'Ici et Nouvelles d'Ailleurs

des nouvelles comme on craignait qu'il ne s'en écrive plus! Des nouvelles avec une histoire, une intrigue et une chute! On songe aux plus grands noms du genre, tant la qualité de la langue et du récit sont évidents. Si le cadre est le plus souvent normand, et même bas-normand, les personnages s...

Prix : 250 DH

Voir tous les livres de Roger Jouet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1204, après plus d'un siècle de relations difficiles entre le duc de Normandie et son suzerain, le roi de France Philippe Auguste attaque la Normandie, mal défendue par Jean sans Terre. Le 6 mars, la chute du Château-Gaillard fait sauter le dernier obstacle à l'annexion pure et simple de la province. C'en est fini de ce que l'on appelle souvent "l'indépendance normande". Cette grande page d'histoire, dont nous vivons le huitième centenaire, a souvent été occultée par les historiens normands, davantage intéressés par la haute figure de Guillaume le Conquérant. Certains même ont voulu y voir un événement douloureux et tragique, qui aurait brisé l'âme normande en fondant la Normandie dans le creuset français. Ce livre apporte des réponses d'historien à des questions trop souvent passionnelles : la Normandie du XIIe siècle n'était-elle pas déjà en train de se diluer dans l'immense empire Plantagenêt ? La connexion au domaine royal français n'était-elle pas inscrite dans la géographie ? Surtout, l'auteur montre combien la conquête française fut aisément acceptée des populations normandes, au point que jamais l'union avec la France ne fut sérieusement remise en question. S'ils s'accrochent à leurs privilèges, (ou à ce qu'ils croient en être), Charte aux Normands, Etats, Coutume ou Parlement, les Normands sont, au fil des siècles, des sujets loyaux et fidèles de la monarchie française. Ils le montrent même pendant la guerre de cent ans, et les motivations d'un Godefroi d'Harcourt restent aussi marginales que mystérieuses. Quant au mouvement des Nu-Pieds, en 1639, il est antifiscal bien avant que d'être l'expression d'un nationalisme normand, et la division en cinq départements est acceptée de tous en décembre 1789. Paradoxalement, c'est depuis le XIX siècle que la conquête française a été le plus vigoureusement contestée, du mythe nordique au grand rêve de Louis Beuve, de Charles Féret au Mouvement Normand. N'y aurait-il pas eu plus d'autonomistes normands depuis cinquante ans que pendant les sept siècles précédents ? Dix siècles d'histoire de la Normandie, en compagnie d'un guide qui bouscule les idées reçues et éclaire le passé de vues originales et pénétrantes.
  • Quantité 50ml
  • Couleur Blanc