share_book
Envoyer cet article par e-mail

Economie de la réglementation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Economie de la réglementation

Economie de la réglementation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Economie de la réglementation"

Pour réduire la pollution, faut-il taxer le CO2, créer un marché de droit de polluer ou fixer des normes d'émission ? Faut-il accorder un droit de monopole à la distribution du courrier ? La déréglementation remet-elle en cause le service public ? La réglementation est-elle d'abord un moyen de produire des richesses ou surtout un instrument de redistribution ? A quelles conditions l'intervention publique sur le marché est-elle justifiée ? Quelles sont les défaillances de la réglementation ? L'originalité de ce livre est de réunir différents champs de l'analyse économique de la réglementation : son application à la pollution, à l'industrie, à la gestion des monopoles publics, à l'organisation des clubs associatifs, à l'ouverture des industries de réseaux à la concurrence, à la conservation des ressources naturelles, etc. Ce livre montre que l'intervention publique pour remédier à l'inefficacité du marché reste une question ouverte et débattue. Sa supériorité comme forme d'action collective n'est établie par aucune loi générale. Son choix doit être justifié au cas par cas.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx17.2cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   La Découverte Paru le
  • Collection : Repères
  • ISBN :  2707142654
  • EAN13 :  9782707142658
  • Classe Dewey :  343.07
  • Langue : Français

D'autres livres de François Lévêque

Économie de la propriété intellectuelle

Les grandes entreprises de l'édition musicale dénoncent la copie illicite de leurs titres par les internautes qui serait la cause de la réduction de leurs chiffres d'affaires. Les partisans du logiciel libre contestent la brevetabilité des programmes d'ordinateurs car ils craignent qu'elle frein...

Voir tous les livres de François Lévêque

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pour réduire la pollution, faut-il taxer le CO2, créer un marché de droit de polluer ou fixer des normes d'émission ? Faut-il accorder un droit de monopole à la distribution du courrier ? La déréglementation remet-elle en cause le service public ? La réglementation est-elle d'abord un moyen de produire des richesses ou surtout un instrument de redistribution ? A quelles conditions l'intervention publique sur le marché est-elle justifiée ? Quelles sont les défaillances de la réglementation ? L'originalité de ce livre est de réunir différents champs de l'analyse économique de la réglementation : son application à la pollution, à l'industrie, à la gestion des monopoles publics, à l'organisation des clubs associatifs, à l'ouverture des industries de réseaux à la concurrence, à la conservation des ressources naturelles, etc. Ce livre montre que l'intervention publique pour remédier à l'inefficacité du marché reste une question ouverte et débattue. Sa supériorité comme forme d'action collective n'est établie par aucune loi générale. Son choix doit être justifié au cas par cas.