share_book
Envoyer cet article par e-mail

La circassienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La circassienne

La circassienne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La circassienne"

Présentation de La circassienne

Née dans une famille princière du Caucase, Gali Hagondokoff connaît les fastes de la cour des Romanov à Saint-Pétersbourg comme la vie sauvage en Mandchourie. Chassée par la révolution de 1917, elle se réfugie à Shanghai après une traversée épique du continent asiatique. Deux ans plus tard, elle trouve un bateau pour la France où sa rare beauté la fait engager comme mannequin chez Chanel avant qu'elle n'épouse un élégant aristocrate français et, rebaptisée Leïla, qu'elle ne devienne comtesse du Luart. Mais c'est par son courage physique et moral hors normes qu'elle s'impose comme une héroïne de la Seconde Guerre mondiale pendant les campagnes de Tunisie, d'Italie et de France. L'une des femmes les plus décorées de France, marraine du 1er régiment étranger de cavalerie, elle est une icône de la Légion étrangère. Ainsi vont les mille vies de Leïla, en Russie, en Chine, dans les salons parisiens, les déserts africains, les champs de bataille européens et jusque pendant la guerre d'Algérie. Entre le général Dourakine, le docteur Jivago et les héros de Schoendoerffer, voici le destin d'un être d'exception, femme libre et âme passionnée, grande séductrice qui fit rêver beaucoup d'hommes. Mais aussi un étonnant document historique. "La dernière femme d'épopée", a-t-on dit le jour où, dans la cour des Invalides, elle eut droit à des funérailles dignes d'un maréchal d'Empire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 502  pages
  • Dimensions :  3.8cmx15.0cmx24.0cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221111087
  • EAN13 :  9782221111086
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Guillemette de Sairigné

Tous les dragons de notre vie : Chroniques du bord du gouffre

Tous les dragons de notre vie sont peut-être des princesses qui attendent de nous voir beaux et courageux... "RAINER MARIA RILKE, Lettres à un jeune poèteRien ne justifie l'épreuve et la souffrance, la mort d'un enfant, l'enfermement d'un innocent, un accident grave, un viol à quatorze ans, la ...

Mon illustre inconnu: Enquête sur un père de légende

Guillemette de Sairigné a perdu son père alors qu'elle n'avait pas un an. Gabriel de Sairigné, l'un des premiers Français libres, Compagnon de la Libération, héros de Bir Hakeim, est mort au combat en Indochine à 35 ans, lieutenant-colonel de la Légion étrangère.Ce livre est la plus singul...

Retrouvailles

Les hasards de la vie ou de l'Histoire les avaient séparés d'un être, d'une famille, d'un lieu. Ou peut-être d'une partie d'eux-mêmes.Les hasards de la vie ou de l'Histoire, et parfois une volonté tenace, les remettent en présence de ce _ celui? celle? _ qu'ils avaient quitté, et tout va rec...

Voir tous les livres de Guillemette de Sairigné

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de La circassienne

Née dans une famille princière du Caucase, Gali Hagondokoff connaît les fastes de la cour des Romanov à Saint-Pétersbourg comme la vie sauvage en Mandchourie. Chassée par la révolution de 1917, elle se réfugie à Shanghai après une traversée épique du continent asiatique. Deux ans plus tard, elle trouve un bateau pour la France où sa rare beauté la fait engager comme mannequin chez Chanel avant qu'elle n'épouse un élégant aristocrate français et, rebaptisée Leïla, qu'elle ne devienne comtesse du Luart. Mais c'est par son courage physique et moral hors normes qu'elle s'impose comme une héroïne de la Seconde Guerre mondiale pendant les campagnes de Tunisie, d'Italie et de France. L'une des femmes les plus décorées de France, marraine du 1er régiment étranger de cavalerie, elle est une icône de la Légion étrangère. Ainsi vont les mille vies de Leïla, en Russie, en Chine, dans les salons parisiens, les déserts africains, les champs de bataille européens et jusque pendant la guerre d'Algérie. Entre le général Dourakine, le docteur Jivago et les héros de Schoendoerffer, voici le destin d'un être d'exception, femme libre et âme passionnée, grande séductrice qui fit rêver beaucoup d'hommes. Mais aussi un étonnant document historique. "La dernière femme d'épopée", a-t-on dit le jour où, dans la cour des Invalides, elle eut droit à des funérailles dignes d'un maréchal d'Empire.