share_book
Envoyer cet article par e-mail

Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre

Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre

  (Auteur)


Prix : 392,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre"

Présentation de Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre

Cet ouvrage couvre les opérations militaires menées en Russie du sud entre mai 1942 et mars 1943, dont la destruction de la 6e Armée à Stalingrad est le point d'orgue. Tous les éléments permettant de comprendre cet événement inouï sont analysés: les graves défaites soviétiques du printemps (Kharkov, Crimée), les tentatives d'intoxication des deux camps (dont la mystérieuse opération Kreml), les problèmes logistiques écrasants, l'échec pitoyable des T-34 dans la boucle du Don... Les raisons de la combativité des Soviétiques dans la ville en ruines font l'objet d'un examen systématique, loin des caricatures jusqu'ici proposées. L'effort d'adaptation des deux adversaires à la guerre urbaine - nouveauté radicale de l'histoire militaire - est décortiqué, de même que l'échec du pont aérien de la Luftwaffe. Au passage, l'auteur fait tomber nombre de mythes et de légendes: non, Paulus n'avait aucune chance de réussir une percée; oui, Hitler a eu raison de lui refuser l'ordre de sortie; non, la bataille n'était pas perdue d'avance pour la Wehrmacht; oui, l'Union soviétique est bien dans la situation économique catastrophique qu'a prédite Hitler. Des aspects méconnus de la bataille sont également développés: la contre-offensive soviétique n'a pas 1 chance sur 100 de réussir au moment où elle est conçue; Eremenko a magnifiquement bloqué la tentative de dégagement de Manstein; le renseignement allemand a subi son pire échec de la guerre... à cause d'un fiasco tenu longtemps secret par les Soviets! Hitler a laissé filer une chance réelle de priver l'URSS de pétrole et Staline, par excès de nervosité, a manqué un "super Stalingrad", qui aurait raccourci la guerre de 18 mois. Trente-huit cartes permettent de suivre en détail l'ensemble des opérations et de regarder d'un oeil neuf la plus célèbre bataille de la Seconde Guerre mondiale.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 460  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 780.2g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Campagnes & stratégies
  • ISBN :  2717856382
  • EAN13 :  9782717856385
  • Classe Dewey :  940.542 1721
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Lopez

Grandeur et misère de l'armée rouge

Ce volume présente treize témoignages recueillis durant le printemps et l été 2010 auprès de vétérans de la « Grande Guerre patriotique », c est-à-dire du conflit germano-soviétique, élevé au rang de mythe dans l Union soviétique. En 1941, ces témoins étaient des citoyens [....]...

Berlin

Dans ce livre, Jean Lopez décrit et analyse en détail les offensives géantes menées par l'Armée rouge en 1945 : l'Opération Vistule-Oder, la conquête de la Prusse-Orientale, de la Poméranie, de Dantzig et de la Silésie, puis la dernière change, de l'Oder vers l'Elbe en passant par [.......

Voir tous les livres de Jean Lopez

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre

Cet ouvrage couvre les opérations militaires menées en Russie du sud entre mai 1942 et mars 1943, dont la destruction de la 6e Armée à Stalingrad est le point d'orgue. Tous les éléments permettant de comprendre cet événement inouï sont analysés: les graves défaites soviétiques du printemps (Kharkov, Crimée), les tentatives d'intoxication des deux camps (dont la mystérieuse opération Kreml), les problèmes logistiques écrasants, l'échec pitoyable des T-34 dans la boucle du Don... Les raisons de la combativité des Soviétiques dans la ville en ruines font l'objet d'un examen systématique, loin des caricatures jusqu'ici proposées. L'effort d'adaptation des deux adversaires à la guerre urbaine - nouveauté radicale de l'histoire militaire - est décortiqué, de même que l'échec du pont aérien de la Luftwaffe. Au passage, l'auteur fait tomber nombre de mythes et de légendes: non, Paulus n'avait aucune chance de réussir une percée; oui, Hitler a eu raison de lui refuser l'ordre de sortie; non, la bataille n'était pas perdue d'avance pour la Wehrmacht; oui, l'Union soviétique est bien dans la situation économique catastrophique qu'a prédite Hitler. Des aspects méconnus de la bataille sont également développés: la contre-offensive soviétique n'a pas 1 chance sur 100 de réussir au moment où elle est conçue; Eremenko a magnifiquement bloqué la tentative de dégagement de Manstein; le renseignement allemand a subi son pire échec de la guerre... à cause d'un fiasco tenu longtemps secret par les Soviets! Hitler a laissé filer une chance réelle de priver l'URSS de pétrole et Staline, par excès de nervosité, a manqué un "super Stalingrad", qui aurait raccourci la guerre de 18 mois. Trente-huit cartes permettent de suivre en détail l'ensemble des opérations et de regarder d'un œil neuf la plus célèbre bataille de la Seconde Guerre mondiale.