share_book
Envoyer cet article par e-mail

Comment tirer profit de ses ennemis

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Comment tirer profit de ses ennemis

Comment tirer profit de ses ennemis

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Comment tirer profit de ses ennemis"

" Il faut toujours avoir la bouche pleine de sucre pour confire les paroles car les ennemis y prennent goût ", écrivait Bahasar Gracian. Tel semble être le credo de Plutarque dans son traité sur La manière de distinguer le flatteur d'avec l'ami. Pourtant, si les vieilles routines de la flatterie justifient chez l'honnête homme la nécessité d'un ait de prudence, ne doivent-elles pas être battues en brèche. d'emblée, par le sentiment de noblesse que suscite en lui le contact de l'ennemi? Voilà la vraie question qui trouve sa réponse dans Comment tirer profit de ses ennemis (100 après Jésus Christ). Non point certes en bombant le torse des apparences, mais en rivalisant de vertu, discrète; vent, avec l'adversaire; et en exerçant sur lui grandeur d'âme, impassibilité ou générosité. Les déférences perverses de l'adulateur, pour la raison qu'elles se règlent sur la mouvance d'autrui, ne bâtissent que sur du sable Au contraire, la vigilante pratique des ennemis oblige son serviteur immédiat à un perfectionnement de soi qui est la meilleure riposte qu'il puisse faire à l'adversité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 135  pages
  • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  2869306865
  • EAN13 :  9782869306868
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Plutarque

Conseils aux politiques pour bien gouverner

Pour Plutarque, le grand moraliste de l'Antiquité, la philosophie et la politique sont liées : si la philosophie est une vision de la vie, la politique en est la réalisation. Ce traité, adressé à un jeune ami promis à une brillante carrière d'homme d'État, se présente comme une série [...

La Sérénité intérieure

La Sérénité intérieure rassemble les considérations morales sur la tranquillité de l'âme que Plutarque envoie à Paccius, sénateur romain. Le ton, familier et immédiat, est celui de la correspondance, tandis que profonde et rationnelle est la quête d'un parfait équilibre qui sait [.......

Dialogue sur l'amour

Isménodore, belle et riche veuve, s'est éprise du très convoité Bacchon, son cadet de plusieurs années. L'indignation est grande, notamment parmi les amoureux de Bacchon qui pointent tout autant la différence d'âge du couple que l'amour d'un homme pour une femme. Le mariage semble [....]...

Vies parallèles

L'immense postérité de Plutarque est développée dans une longue introduction de François Hartog qui montre aussi comment on est passé au cours des siècles de la notion d'hommes illustres à celle de grands hommes illustres à celle de grands hommes pour finir aujourd'hui avec celle de [......

Prix : 130 DH

Voir tous les livres de Plutarque

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Il faut toujours avoir la bouche pleine de sucre pour confire les paroles car les ennemis y prennent goût ", écrivait Bahasar Gracian. Tel semble être le credo de Plutarque dans son traité sur La manière de distinguer le flatteur d'avec l'ami. Pourtant, si les vieilles routines de la flatterie justifient chez l'honnête homme la nécessité d'un ait de prudence, ne doivent-elles pas être battues en brèche. d'emblée, par le sentiment de noblesse que suscite en lui le contact de l'ennemi? Voilà la vraie question qui trouve sa réponse dans Comment tirer profit de ses ennemis (100 après Jésus Christ). Non point certes en bombant le torse des apparences, mais en rivalisant de vertu, discrète; vent, avec l'adversaire; et en exerçant sur lui grandeur d'âme, impassibilité ou générosité. Les déférences perverses de l'adulateur, pour la raison qu'elles se règlent sur la mouvance d'autrui, ne bâtissent que sur du sable Au contraire, la vigilante pratique des ennemis oblige son serviteur immédiat à un perfectionnement de soi qui est la meilleure riposte qu'il puisse faire à l'adversité.