share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le monde comme volonté et comme représentation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le monde comme volonté et comme représentation

Le monde comme volonté et comme représentation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le monde comme volonté et comme représentation"

Présentation de Le monde comme volonté et comme représentation

Le monde comme volonté et comme représentation (1819) : le titre est à la fois clair et sibyllin. Clair pour quiconque sait lire et comprend immédiatement que le monde n'est pour l'auteur que de la "volonté" et de la "représentation". Sibyllin pourtant à l'entendement commun qui ne peut que reculer devant la radicalité de cette thèse. Et il y a de quoi, en effet, hésiter à suivre Arthur Schopenhauer (1788-1860) à mesure que l'on découvre les implications de sa philosophie qui reconnaît, comme seule matière de l'existence, le désir et les illusions de la pensée. Toute transcendance morale, religieuse ou métaphysique se trouve ruinée, dissipée à titre de mirage consolateur entretenu par une vie qui n'a d'autre vocation que la souffrance. La seule issue du vouloir-vivre est dans le renoncement à lui-même, dans le détachement et l'acceptation du vide. Très influencé par les grands thèmes de la sagesse bouddhiste, Schopenhauer est aussi et surtout un héritier de Kant et c'est dans les catégories de la pensée occidentale qu'il tente de lever le voile de Maya pour nous confronter à la dure condition d'exister. Les analyses consacrées dans cet ouvrage à l'amour, à la beauté et à l'art ont très vite rendu célèbre leur auteur en Allemagne et au-delà : le jeune Nietzsche marche dans ses pas et Freud reconnaîtra dans le philosophe de Francfort un précurseur de ses thèses sur le refoulement et sur le rôle déterminant de la sexualité dans l'expérience humaine. Un penseur crucial donc, et pourtant mal connu, dont l'oeuvre est au carrefour d'une modernité qui se cherche encore et lui devra finalement beaucoup. Sur la vie et l'oeuvre de Schopenhauer : Rüdiger Safranski, Schopenhauer. Pour une présentation de la philosophie schopenhauérienne : Clément Rosset, Schopenhauer, philosophe de l'absurde; Alexis Philonenko, Schopenhauer. Une philosophie de la tragédie. --Emilio Balturi --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1434  pages
  • Dimensions :  5.8cmx12.8cmx18.2cm
  • Poids : 1020.6g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Quadrige Grands textes
  • ISBN :  2130545467
  • EAN13 :  9782130545460
  • Classe Dewey :  140
  • Langue : Français

D'autres livres de Arthur Schopenhauer

L'Art d'avoir toujours raison

Un court traité à l'usage de quiconque croit sincèrement aux dividendes de la pensée. Rédigé à Berlin en 1830-31 , ce traité fut publié pour la première fois en 1864. Il est suivi dans la présente édition d'une postface de Franco ...

Prix : 35 DH
Du génie

Quand l’artiste accompli «prête ses yeux pour regarder le monde», il nous offre l’opportunité de le voir enfin tel qu’il est, débarrassé des oripeaux du besoin et de l’utilité.Dans ces deux suppléments au Monde comme volonté et comme représentation, Arthur Schopenhauer [....]...

Au-delà de la philosophie universitaire

Schopenhauer, qui n'appartient à aucune école, accuse les " philosophes salariés " de son temps de vivre de la philosophie et non pour elle. Pour l'auteur de L'Art d'avoir toujours raison, le véritable philosophe ne saurait être un docile fonctionnaire d'Etat, aux horaires aménagés ; il ne...

L'Art d'avoir toujours raison

Simple technique de controverse ou méthode rigoureuse de recherche de la vérité ? Au moment où Hegel achève de construire l'un des plus beaux systèmes philosophiques, tout entier dédié à l'étude de la dialectique en tant que structure de la pensée et de la réalité, Schopenhauer, dans s...

Voir tous les livres de Arthur Schopenhauer

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le monde comme volonté et comme représentation

Le monde comme volonté et comme représentation (1819) : le titre est à la fois clair et sibyllin. Clair pour quiconque sait lire et comprend immédiatement que le monde n’est pour l’auteur que de la "volonté" et de la "représentation". Sibyllin pourtant à l’entendement commun qui ne peut que reculer devant la radicalité de cette thèse. Et il y a de quoi, en effet, hésiter à suivre Arthur Schopenhauer (1788-1860) à mesure que l’on découvre les implications de sa philosophie qui reconnaît, comme seule matière de l’existence, le désir et les illusions de la pensée. Toute transcendance morale, religieuse ou métaphysique se trouve ruinée, dissipée à titre de mirage consolateur entretenu par une vie qui n’a d’autre vocation que la souffrance. La seule issue du vouloir-vivre est dans le renoncement à lui-même, dans le détachement et l’acceptation du vide. Très influencé par les grands thèmes de la sagesse bouddhiste, Schopenhauer est aussi et surtout un héritier de Kant et c’est dans les catégories de la pensée occidentale qu’il tente de lever le voile de Maya pour nous confronter à la dure condition d’exister. Les analyses consacrées dans cet ouvrage à l’amour, à la beauté et à l’art ont très vite rendu célèbre leur auteur en Allemagne et au-delà : le jeune Nietzsche marche dans ses pas et Freud reconnaîtra dans le philosophe de Francfort un précurseur de ses thèses sur le refoulement et sur le rôle déterminant de la sexualité dans l’expérience humaine. Un penseur crucial donc, et pourtant mal connu, dont l’œuvre est au carrefour d’une modernité qui se cherche encore et lui devra finalement beaucoup. Sur la vie et l’œuvre de Schopenhauer : Rüdiger Safranski, Schopenhauer. Pour une présentation de la philosophie schopenhauérienne : Clément Rosset, Schopenhauer, philosophe de l’absurde; Alexis Philonenko, Schopenhauer. Une philosophie de la tragédie. --Emilio Balturi --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.