share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le fil à retordre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le fil à retordre

Le fil à retordre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le fil à retordre"

Mademoiselle Tresse-en-rond, la maîtresse, a un auriculaire qui parle javanais. C'est lui qui lui a dit que Gégé La Flemme n'avait pas fait ses devoirs. C'était vrai mais bon... Depuis quand elle connaît le javanais mademoiselle Tresse-en-rond ? Non ! Vraiment, Gégé se fait du souci pour la maîtresse. Pour lui, elle ne tourne pas rond. Elle ferait mieux d'aller voir un docteur. Gégé peut lui en conseiller un très bien. Vous savez ! Celui qui a opéré son aspirateur ! Pour fabriquer quarante-deux histoires extravagantes il faut : un rouleau de fil à histoires, une paire de tenailles et tout le talent du facétieux Claude Bourgeyx. L'écrivain tord et retord son fil jusqu'à en sortir un mot, puis un autre, etc. Au bout d'un moment, il se dit : Tiens ! Celui-là n'a jamais rencontré celui-ci. Présentons-les pour voir. À partir de là, l'écrivain s'efface. Ses mots tordus s'associent sans souci. À eux tous, ils inventent leurs histoires cocasses, absurdes, qui déboussolent. On les lit et on les relit, ravis d'y trouver un petit goût de liberté. --Romat --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 182  pages
  • Dimensions :  1.4cmx12.0cmx17.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Nathan Paru le
  • Collection : Nathan Poche
  • ISBN :  2092506900
  • EAN13 :  9782092506905
  • Classe Dewey :  843.92
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Bourgeyx

Les Petits Outrages

" Bon sang, c'est quoi, le poids des mots ? Cinq cents grammes ? Un kilo ? Allez savoir ! Sans i, compter que les mots n'ont pas tous le même poids. Il existe des mots lourds comme camion ou indigestion, et des mots légers comme duvet ou soupir. Il faut savoir que les mots légers ou réputés tel...

Heureux qui comme moi

J'ai toujours vécu dans l'effroi de ressembler à mon père. On peut se relever d'une leucémie, d'un infarctus, d'un cancer ou de quelque autre affection réputée fatale, mais on ne guérit pas de l'hérédité. Ces mots sont ceux d'un drôle de type entre deux âges qui vit chez ses parents, deu...

Voir tous les livres de Claude Bourgeyx

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Mademoiselle Tresse-en-rond, la maîtresse, a un auriculaire qui parle javanais. C'est lui qui lui a dit que Gégé La Flemme n'avait pas fait ses devoirs. C'était vrai mais bon... Depuis quand elle connaît le javanais mademoiselle Tresse-en-rond ? Non ! Vraiment, Gégé se fait du souci pour la maîtresse. Pour lui, elle ne tourne pas rond. Elle ferait mieux d'aller voir un docteur. Gégé peut lui en conseiller un très bien. Vous savez ! Celui qui a opéré son aspirateur ! Pour fabriquer quarante-deux histoires extravagantes il faut : un rouleau de fil à histoires, une paire de tenailles et tout le talent du facétieux Claude Bourgeyx. L'écrivain tord et retord son fil jusqu'à en sortir un mot, puis un autre, etc. Au bout d'un moment, il se dit : Tiens ! Celui-là n'a jamais rencontré celui-ci. Présentons-les pour voir. À partir de là, l'écrivain s'efface. Ses mots tordus s'associent sans souci. À eux tous, ils inventent leurs histoires cocasses, absurdes, qui déboussolent. On les lit et on les relit, ravis d'y trouver un petit goût de liberté. --Romat --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.