share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle

Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle"

Présentation de Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle

Qu'est-ce qu'un témoin oculaire ? Selon le sens commun, c'est quelqu'un qui a vu un événement important et l'a enregistré en sorte de pouvoir le décrire exactement. Mais la psychologie judiciaire démontre que la perception et la mémoire humaines ne sont pas à la mesure de cette prétention. Cette faillibilité contredit la définition du témoignage et pourrait rendre suspecte une modalité pourtant très courante de garantie d'un récit. Il importe d'élargir le cadre anthropologique de la description du témoignage oculaire. Le présent ouvrage propose de redéfinir celui-ci à partir de l'expérience de ses auditeurs. Sous cet angle un témoin est quelqu'un qui relate un événement en certifiant sa description sur la foi d'une expérience personnelle : c'est quelqu'un qui affirme avoir perçu un événement important. Cette rectification invite à inventorier le témoignage comme acte de parole, à considérer les conditions dans lesquelles est reçue une certification de cette sorte, et d'abord l'engagement de son auteur à raconter une histoire vraisemblable, à répondre de façon cohérente aux questions et à conserver une version stable des faits. Surtout, le témoin est tenu de répondre moralement de sa réaction à l'événement, de ses sentiments et de son jugement. Cette exigence éthique, peu pertinente dans un contexte judiciaire, devient essentielle lorsqu'il s'agit de témoigner de ces catastrophes historiques que furent le front de la Grande Guerre ou les camps nazis. Figures nouvelles du témoignage historique, l'ancien combattant ou le rescapé des camps imposent, face aux tentatives négationnistes, la fonction " politique " du témoin comme dispositif de préservation de la vérité factuelle dans l'espace public.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 237  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.0cmx22.2cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Editions De L'ecole Des Hautes Etudes En Sciences Sociales (Editions De L'ehess) Paru le
  • Collection : Recherches d'histoire et de sciences sociales
  • ISBN :  2713212464
  • EAN13 :  9782713212468
  • Classe Dewey :  347.066
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle

Qu'est-ce qu'un témoin oculaire ? Selon le sens commun, c'est quelqu'un qui a vu un événement important et l'a enregistré en sorte de pouvoir le décrire exactement. Mais la psychologie judiciaire démontre que la perception et la mémoire humaines ne sont pas à la mesure de cette prétention. Cette faillibilité contredit la définition du témoignage et pourrait rendre suspecte une modalité pourtant très courante de garantie d'un récit. Il importe d'élargir le cadre anthropologique de la description du témoignage oculaire. Le présent ouvrage propose de redéfinir celui-ci à partir de l'expérience de ses auditeurs. Sous cet angle un témoin est quelqu'un qui relate un événement en certifiant sa description sur la foi d'une expérience personnelle : c'est quelqu'un qui affirme avoir perçu un événement important. Cette rectification invite à inventorier le témoignage comme acte de parole, à considérer les conditions dans lesquelles est reçue une certification de cette sorte, et d'abord l'engagement de son auteur à raconter une histoire vraisemblable, à répondre de façon cohérente aux questions et à conserver une version stable des faits. Surtout, le témoin est tenu de répondre moralement de sa réaction à l'événement, de ses sentiments et de son jugement. Cette exigence éthique, peu pertinente dans un contexte judiciaire, devient essentielle lorsqu'il s'agit de témoigner de ces catastrophes historiques que furent le front de la Grande Guerre ou les camps nazis. Figures nouvelles du témoignage historique, l'ancien combattant ou le rescapé des camps imposent, face aux tentatives négationnistes, la fonction " politique " du témoin comme dispositif de préservation de la vérité factuelle dans l'espace public.