share_book
Envoyer cet article par e-mail

Evidence de l'histoire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Evidence de l'histoire

Evidence de l'histoire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Evidence de l'histoire "

Présentation de Evidence de l'histoire

L'histoire semble aller de soi. Depuis Hérodote, elle est une affaire d'oeil et de vision. Voir et dire, écrire ce qui s'est passé, le réfléchir comme un miroir : tels ont été quelques-uns des problèmes constituant l'ordinaire de l'historien. Les nombreuses reformulations modernes ont poursuivi ce travail sur la frontière du visible et de l'invisible, avec l'ambition de parvenir à la vue réelle des choses, en voyant plus loin et plus profond. Mais, avec la fin du XXe siècle et la domination du présent, cette forte évidence de l'histoire est mise en question. Quel rôle revient désormais à l'historien face au "défi narrativiste ", à la montée du témoin, à celle du juge, et alors même que mémoire et patrimoine sont devenus des évidences?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 353  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Histoire
  • ISBN :  2070341291
  • EAN13 :  9782070341290
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de François Hartog

L'Histoire d'Homère à Augustin

La généalogie du concept ancien d'histoire est esquissée ici par les textes. En donnant d'abord la parole aux historiens eux-mêmes, dans leurs préfaces par exemple; en choisissant aussi d'autres textes qui indiquent des repères et marquent des scansions dans la longue histoire de l'histoire. A...

Prix : 128 DH
Régimes d'historicité

Les expériences du temps sont multiples. Chaque société entretient un rapport particulier avec le passé, le présent et le futur. En comparant les manières d'articuler ces temporalités, François Hartog met en évidence divers " régimes d'historicité ". Ulysse en Phéacie ou les Maori de ...

Le miroir d'Hérodote

Régulièrement la postérité instruit le cas Hérodote : est-il ethnographe ou historien ? Est-il l'historiographe d'un prince ou d'une cité ? S'il est le père de l'histoire, pourquoi ment-il alors comme ne saurait le faire un historien ? Les Histoires- couramment appelées L'Enquête - et la...

Anciens, modernes, sauvages

" Adieu sauvages ! Adieu voyages ! " : ainsi s'achevaient les Tristes Tropiques de Lévi-Strauss. S'appuyant sur les réflexions que lui inspire ce texte, François Hartog se lance ici dans une nouvelle enquête. Des Anciens aux Modernes, des Modernes aux Sauvages, il s'interroge sur les espaces ...

Voir tous les livres de François Hartog

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Evidence de l'histoire

L'histoire semble aller de soi. Depuis Hérodote, elle est une affaire d'œil et de vision. Voir et dire, écrire ce qui s'est passé, le réfléchir comme un miroir : tels ont été quelques-uns des problèmes constituant l'ordinaire de l'historien. Les nombreuses reformulations modernes ont poursuivi ce travail sur la frontière du visible et de l'invisible, avec l'ambition de parvenir à la vue réelle des choses, en voyant plus loin et plus profond. Mais, avec la fin du XXe siècle et la domination du présent, cette forte évidence de l'histoire est mise en question. Quel rôle revient désormais à l'historien face au "défi narrativiste ", à la montée du témoin, à celle du juge, et alors même que mémoire et patrimoine sont devenus des évidences?