share_book
Envoyer cet article par e-mail

Introduction à la philosophie de l'histoire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Introduction à la philosophie de l'histoire

Introduction à la philosophie de l'histoire

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 160,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Introduction à la philosophie de l'histoire"

Présentation de Introduction à la philosophie de l'histoire

La vérité scientifique se détache de la conscience qui l'a élaborée puisque, à un certain degré d'approximation, elle vaut éternellement. En va-t-il de même pour la reconstitution historique ? L'historien ne s'exprime-t-il pas, lui-même et son époque, dans sa vision du passé ? Est-ce l'homme d'un temps ou un moi transcendantal qui est le sujet de cette science ? Cette dernière est-elle séparable de toute philosophie ? N'est-elle pas solidaire du présent historique et condamnée à changer avec lui ? En d'autres termes la science historique, comme les sciences de la nature, se développe-t-elle selon un rythme d'accumulation et de progrès ou, au contraire, chaque société récrit-elle son histoire parce qu'elle se choisit et recrée son passé ?Cette analyse devenue classique de l'historicité conduit Raymond Aron à une philosophie historique qui, s'opposant aux synthèses spéculatives en même temps qu'au positivisme, est aussi une philosophie de l'histoire. La philosophie de l'histoire, écrit-il, est une partie essentielle de la philosophie, elle en est à la fois l'introduction et la conclusion. Introduction, puisqu'il faut comprendre l'histoire pour penser la destinée humaine, d'un temps et de toujours, conclusion, puisqu'il n'y a pas de compréhension du devenir humain sans une doctrine de l'homme.Double caractère qui serait contradictoire si l'on se représentait la philosophie selon le schéma des théories déductives, mais qui devient intelligible dès qu'on la rattache à la dialectique de la vie et de l'esprit, qui s'achève dans la conscience de soi de l'être qui se situe dans l'histoire et se mesure à la vérité.Près de cinquante ans après sa première parution, cet ouvrage devenu célèbre sans vieillir fait l'objet d'une édition nouvelle, revue et annotée par Sylvie Mesure.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 521  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.5cmx19.0cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Tel
  • ISBN :  2070723534
  • EAN13 :  9782070723539
  • Classe Dewey :  901
  • Langue : Français

D'autres livres de Raymond Aron

Leçons sur l'histoire

Ce volume réunit deux cours inédits prononcés au Collège de France, entre 1972 et 1974. Trente-cinq ans après l'Introduction à la philosophie de l'histoire, ces Leçons restituent la tonalité propre d'un enseignement, témoignent de l'extraordinaire ouverture d'une pensée constamment mise à...

Prix : 130 DH
Le Marxisme de Marx

Le dernier des ouvrages de Raymond Aron qui restait à publier. Par le plus grand analyste et philosophe politique français du XXe siècle, l'étude approfondie de la formation de la pensée et des oeuvres de Karl Marx. --Ce texte fait référence à l'éditionBroché . ...

Prix : 135 DH

La Philosophie critique de l'histoire

La philosophie moderne de l'histoire commence par le refus de l'hégélianisme : le philosophe ne se croit plus dépositaire des secrets de la providence et ne cherche plus à déterminer d'un coup la signification du devenir humain. Ainsi Raymond Aron montre-t-il comment Dilthey, Rickert, Simmel...

Prix : 101 DH
Penser la guerre, Clausewitz

Ce tome deuxième prend l'exacte mesure de la place de Clausewitz dans le monde d'aujourd'hui. Les grandes écoles d'état-major l'enseignent, Moltke comme Foch, Lénine comme Mao Zedong l'ont lu, étudié ou appliqué. Qui d'entre tous s'y montre le plus fidèle ? Clausewitz peut-il lui-même [....

Prix : 95 DH

Voir tous les livres de Raymond Aron

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Introduction à la philosophie de l'histoire

La vérité scientifique se détache de la conscience qui l'a élaborée puisque, à un certain degré d'approximation, elle vaut éternellement. En va-t-il de même pour la reconstitution historique ? L'historien ne s'exprime-t-il pas, lui-même et son époque, dans sa vision du passé ? Est-ce l'homme d'un temps ou un moi transcendantal qui est le sujet de cette science ? Cette dernière est-elle séparable de toute philosophie ? N'est-elle pas solidaire du présent historique et condamnée à changer avec lui ? En d'autres termes la science historique, comme les sciences de la nature, se développe-t-elle selon un rythme d'accumulation et de progrès ou, au contraire, chaque société récrit-elle son histoire parce qu'elle se choisit et recrée son passé ?Cette analyse devenue classique de l'historicité conduit Raymond Aron à une philosophie historique qui, s'opposant aux synthèses spéculatives en même temps qu'au positivisme, est aussi une philosophie de l'histoire. La philosophie de l'histoire, écrit-il, est une partie essentielle de la philosophie, elle en est à la fois l'introduction et la conclusion. Introduction, puisqu'il faut comprendre l'histoire pour penser la destinée humaine, d'un temps et de toujours, conclusion, puisqu'il n'y a pas de compréhension du devenir humain sans une doctrine de l'homme.Double caractère qui serait contradictoire si l'on se représentait la philosophie selon le schéma des théories déductives, mais qui devient intelligible dès qu'on la rattache à la dialectique de la vie et de l'esprit, qui s'achève dans la conscience de soi de l'être qui se situe dans l'histoire et se mesure à la vérité.Près de cinquante ans après sa première parution, cet ouvrage devenu célèbre sans vieillir fait l'objet d'une édition nouvelle, revue et annotée par Sylvie Mesure.