share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ouvriers dans la société française

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ouvriers dans la société française

Ouvriers dans la société française

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ouvriers dans la société française"

Présentation de Ouvriers dans la société française

Ce livre met en valeur les caractères originaux du processus de formation de la classe ouvrière au sein de la société française. Ouvriers de l'artisanat urbain et ouvriers-paysans ont pu éviter le déracinement jusqu'à la fin du XIXe siècle, en s'opposant efficacement aux mutations économiques irréversibles. La deuxième vague d'industrialisation a brisé cette logique en assurant le triomphe des grandes usines, des banlieues et des rigidités du rapport salarial. La Première Guerre mondiale, la rationalisation du travail et l'immigration massive ont donné naissance à un nouveau monde ouvrier, sans liens avec le précédent, marginalisé jusqu'au Front populaire, moment de son irruption sur la scène politique et de son intégration dans la société française. Les travailleurs de la grande industrie (le " métallo ") dominent la scène sociale et politique dans les décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale. La crise actuelle se traduit par la marginalisation de ce groupe ouvrier et par l'éclatement du monde du travail.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 321  pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions Du Seuil Paru le
  • Collection : Points Histoire
  • ISBN :  2020580241
  • EAN13 :  9782020580243
  • Langue : Français

D'autres livres de Gérard Noiriel

Le Creuset français

Parce qu'elle est liée à la question nationale, à celle des origines et de l'identité de la France, l'immigration ne laisse personne indifférent. De ceux qui en font une richesse à ceux qui y voient la source de graves difficultés, tout le monde participe activement au débat. [....]...

Etat, nation et immigration

Crise du mouvement ouvrier, problèmes de l'immigration, recrudescence du nationalisme, place de l'Etat dans la société - autant de questions d'actualité qui font ici l'objet d'une mise en perspective historique grâce à la socio-histoire. A partir des apports de Max Weber, Norbert Elias, [.....

Prix : 142 DH

Le massacre des Italiens

Le 17 août 1893, dans les marais salants d'Aigues-Mortes où la récolte du sel rassemblait des centaines de travailleurs français et italiens, s'est déroulé le plus sanglant " pogrom " de l'histoire française contemporaine : des émeutes entre ouvriers ont provoqué la mort d'au moins 8 [.....

Voir tous les livres de Gérard Noiriel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ouvriers dans la société française

Ce livre met en valeur les caractères originaux du processus de formation de la classe ouvrière au sein de la société française. Ouvriers de l'artisanat urbain et ouvriers-paysans ont pu éviter le déracinement jusqu'à la fin du XIXe siècle, en s'opposant efficacement aux mutations économiques irréversibles. La deuxième vague d'industrialisation a brisé cette logique en assurant le triomphe des grandes usines, des banlieues et des rigidités du rapport salarial. La Première Guerre mondiale, la rationalisation du travail et l'immigration massive ont donné naissance à un nouveau monde ouvrier, sans liens avec le précédent, marginalisé jusqu'au Front populaire, moment de son irruption sur la scène politique et de son intégration dans la société française. Les travailleurs de la grande industrie (le " métallo ") dominent la scène sociale et politique dans les décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale. La crise actuelle se traduit par la marginalisation de ce groupe ouvrier et par l'éclatement du monde du travail.