share_book
Envoyer cet article par e-mail

La défaite de la pensée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La défaite de la pensée

La défaite de la pensée

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 76,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le vendredi 9 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La défaite de la pensée"

Présentation de La défaite de la pensée

Alain Finkielkraut est un "mécontemporain", pour reprendre le qualificatif que Péguy s'attribuait à lui-même. Ce philosophe, pourtant médiatique, ne pense que contre l'air du temps. L'époque tient pour suspecte toute conviction forte et tout jugement de valeur qui prétend se fonder sur des critères universels. Tintin vaudrait bien Balzac ; les tags autant que Picasso. Toute hiérarchie serait discutable. Valoriser une opinion plus qu'une autre serait lui manquer de respect. Contre ce relativisme ambiant, qui détruit les fondements du débat démocratique, Finkielkraut rappelle, fidèle à l'héritage des Lumières, l'existence de valeurs universelles. C'est la reconnaissance de valeurs communes, valables quelles que soient les particularités de chacun, qui fonde l'appartenance à la nation française, en son principe universaliste. Les progrès du relativisme, faisant le lit de revendications particularistes, menacerait son unité. La thèse est claire. Reste à savoir si elle est éclairée ou seulement alarmiste. --Paul Klein

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 185  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.0cmx17.6cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio / essais
  • ISBN :  2070325091
  • EAN13 :  9782070325092
  • Classe Dewey :  909.801
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Finkielkraut

Qu'est-ce que la France ?

" Notre question n'est plus, comme au temps de Renan : "Qu'est-ce qu'une nation ?", mais : qu'est-ce que la France, et que doit-elle devenir, encore une nation ou une société résolument postnationale ? " A l'heure de la mondialisation, c'est-à-dire d'un immense bouleversement technique, économi...

Prix : 255 DH
Le Livre et les livres

Alain Finkielkraut et Benny Lévy se sont rencontrés en 1980 lors d'un reportage qu'ils effectuaient ensemble à Jérusalem pour un journal italien. Très différents l'un de l'autre, ils se sont cependant trouvé un point commun : la pensée d'Emmanuel Lévinas, qu'ils découvraient ...

Prix : 74 DH

Philosophie et modernité

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes, Alain Finkielkraut est professeur au département Humanités et sciences sociales de l'Ecole Polytechnique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Le fait imaginaire (Seuil), La sagesse de l'amour [......

Voir tous les livres de Alain Finkielkraut

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La défaite de la pensée

Alain Finkielkraut est un "mécontemporain", pour reprendre le qualificatif que Péguy s'attribuait à lui-même. Ce philosophe, pourtant médiatique, ne pense que contre l'air du temps. L'époque tient pour suspecte toute conviction forte et tout jugement de valeur qui prétend se fonder sur des critères universels. Tintin vaudrait bien Balzac ; les tags autant que Picasso. Toute hiérarchie serait discutable. Valoriser une opinion plus qu'une autre serait lui manquer de respect. Contre ce relativisme ambiant, qui détruit les fondements du débat démocratique, Finkielkraut rappelle, fidèle à l'héritage des Lumières, l'existence de valeurs universelles. C'est la reconnaissance de valeurs communes, valables quelles que soient les particularités de chacun, qui fonde l'appartenance à la nation française, en son principe universaliste. Les progrès du relativisme, faisant le lit de revendications particularistes, menacerait son unité. La thèse est claire. Reste à savoir si elle est éclairée ou seulement alarmiste. --Paul Klein