share_book
Envoyer cet article par e-mail

I.R.$., tome 4

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
I.R.$., tome 4

I.R.$., tome 4

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "I.R.$., tome 4 "

Présentation de I.R.$., tome 4

La traque continue Larry B. Max, agent très spécial des services fiscaux américains, s'offre une petite randonnée au Mexique sur la piste de Ryan Ricks. Un coriace, ce Ricks : voilà douze ans qu'il joue les filles de l'air, bien à l'abri derrière ses écrans d'ordinateur. Il clique sur son clavier et manie la souris comme personne pour mieux jouer au chat et à la… souris avec les autorités fiscales. L'homme voit grand : il a décidé de racheter les cartels de la drogue colombiens. Mais les autorités mexicaines goûtent assez mal la plaisanterie : l'argent de la drogue est suffisamment puissant pour déstabiliser leur économie. Et voilà l'ami Larry de l'autre côté du Rio Grande, avec son costume couleur crème, toujours impeccable, aussi bien repassé que son caractère est trempé. De pièges en chausse-trapes, Larry B. Max constatera que le soleil mexicain n'est pas le seul à provoquer des coups de chaleur… Aventure, montages financiers à donner le tournis, coups fourrés et petites leçons d'économie contemporaine : IR$ lorgne avec une certaine réussite du côté de la série à succès Largo Winch. Larry B. Max a la carrure et la prestance du héros de Van Hamme et Francq, à défaut de posséder ses moyens financiers. Tout le monde n'a pas la chance de naître milliardaire..… Mais à part ça, Larry n'a pas grand-chose à envier à Largo : même goût de l'action, même charisme, même détermination. Le dessin de Vrancken est aussi efficace que celui de Francq. La mise en couleurs installe l'ambiance adéquate, mélange de chaleur mexicaine étouffante et de froideur implacable des réalités du business international. Moralité de l'histoire ? La moralité, justement, a parfois bien du mal à se frayer un chemin entre les intérêts financiers des uns et les réalités économiques des autres. Et la frontière entre criminalité et honnêteté semble par moments aussi perméable que celle qui sépare les États-Unis de leur voisin mexicain… --Philippe Actère

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 48  pages
  • Dimensions :  0.8cmx21.8cmx29.6cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Le Lombard Paru le
  • Collection : Troisième vague
  • ISBN :  2803617501
  • EAN13 :  9782803617500
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de Stephen Desberg

IRS All Watcher, Tome 2

Malgré les contrôles sur les marchés mondiaux, des fortunes colossales disparaissent chaque jour. Certains initiés ont une théorie pour expliquer cette aberration : le principe du trou noir financier. Des milliards de dollars seraient inévitablement aspirés vers une entité mystérieuse......

Black Op, Tome 6

La guerre froide est finie. Il ne reste que la guerre opposant ceux qui en sont issus. La mafia russe. La CIA. Et deux amis d'enfance qui ont partagé trop de secrets, avant de se retrouver enfin, face à face. Floyd Whitman et Trent Jackell. Face à toutes les erreurs du passé. ...

IRS All Watcher, Tome 6

Cela fait des années qu il prospère dans l ombre de la haute finance. Des années que Larry B. Max et Mia Maï le traquent, de bilan comptable en compte off-shore. Une quête au cours de laquelle ils ont gagné de nombreux alliés, mais aussi beaucoup trop de suspects. L heure est venue de confond...

Sienna, Tome 2

- Deux jeunes femmes américaines. Elles m'ont obligé à leur donner des informations confidentielles sur un titulaire de compte auprès de ma banque. Elles ont voulu me tuer. - Il n'y a pas tellement de touristes en cette saison. Si elles sont descendues dans un hôtel, nous allons les trouver ...

Voir tous les livres de Stephen Desberg

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de I.R.$., tome 4

La traque continue Larry B. Max, agent très spécial des services fiscaux américains, s'offre une petite randonnée au Mexique sur la piste de Ryan Ricks. Un coriace, ce Ricks : voilà douze ans qu'il joue les filles de l'air, bien à l'abri derrière ses écrans d'ordinateur. Il clique sur son clavier et manie la souris comme personne pour mieux jouer au chat et à la… souris avec les autorités fiscales. L'homme voit grand : il a décidé de racheter les cartels de la drogue colombiens. Mais les autorités mexicaines goûtent assez mal la plaisanterie : l'argent de la drogue est suffisamment puissant pour déstabiliser leur économie. Et voilà l'ami Larry de l'autre côté du Rio Grande, avec son costume couleur crème, toujours impeccable, aussi bien repassé que son caractère est trempé. De pièges en chausse-trapes, Larry B. Max constatera que le soleil mexicain n'est pas le seul à provoquer des coups de chaleur… Aventure, montages financiers à donner le tournis, coups fourrés et petites leçons d'économie contemporaine : IR$ lorgne avec une certaine réussite du côté de la série à succès Largo Winch. Larry B. Max a la carrure et la prestance du héros de Van Hamme et Francq, à défaut de posséder ses moyens financiers. Tout le monde n'a pas la chance de naître milliardaire..… Mais à part ça, Larry n'a pas grand-chose à envier à Largo : même goût de l'action, même charisme, même détermination. Le dessin de Vrancken est aussi efficace que celui de Francq. La mise en couleurs installe l'ambiance adéquate, mélange de chaleur mexicaine étouffante et de froideur implacable des réalités du business international. Moralité de l'histoire ? La moralité, justement, a parfois bien du mal à se frayer un chemin entre les intérêts financiers des uns et les réalités économiques des autres. Et la frontière entre criminalité et honnêteté semble par moments aussi perméable que celle qui sépare les États-Unis de leur voisin mexicain… --Philippe Actère