share_book
Envoyer cet article par e-mail

Murena, tome 4

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Murena, tome 4

Murena, tome 4

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Murena, tome 4 "

Présentation de Murena, tome 4

An 58 de notre ère. Rome, l'impérieuse cité, étend son pouvoir sur le monde. À sa tête, l'empereur Néron. Les rumeurs les plus audacieuses sont colportées dans son sillage. On murmure qu'il aurait ordonné l'empoisonnement de Britannicus, son demi-frère. On murmure aussi qu'Agrippine, sa mère, serait prête à tout pour rentrer en grâce auprès de son fils. Et même, avancent certains, à lui ouvrir sa couche... Néron, lui, pense surtout à Acté, la belle prostituée qu'il a arrachée à Pallas, l'affranchi grec favori de sa mère. En marge de ces destins de puissants, d'autres vies poursuivent leur cours bien souvent tumultueux. Comme celle de Murena, héros de cette série historique où se mêlent le souffle de l'épopée et le tragique du quotidien. Néron l'a pardonné et se dit prêt à le voir rentrer à Rome. Mais Murena n'a pas oublié : il demande à Néron de lui accorder la tête de Draxus, celui qui assassina sa mère. C'est l'occasion que choisit Néron pour imaginer un plan qui le mettra définitivement à l'abri des machinations machiavéliques de sa mère... Ce quatrième volet marque l'achèvement du premier cycle de Murena, baptisé Le Cycle de la mère. Le second est d'ores et déjà programmé : il s'appellera Le Cycle de l'épouse. En quatrième de couverture, les auteurs citent Sénèque : "La vie n'est qu'une pièce de théâtre. Ce qui compte, ce n'est pas qu'elle dure longtemps mais qu'elle soit bien jouée". Dans Murena, la vie prend plus volontiers les couleurs de la tragédie – antique, comme il se doit. Les jeux et les enjeux de pouvoir font peu de cas des trajectoires individuelles. Ici, le lecteur est bien loin des aventures d'Alix : la cruauté, la perversité, les ambitions dévorantes et la violence constituent le quotidien des protagonistes. Avec suffisamment de réalisme pour faire dire à Michael Green, professeur d'histoire au King's College d'Oxford et "conseiller historique" sur le film Gladiator, que la série représente "la meilleure fresque historique" qu'il ait lue. Beau compliment. Une fresque historique qui, selon lui, n'est peut-être pas si éloignée de nous : à l'en croire, elle met en scène une "humanité affolée si semblable à la nôtre". Une leçon d'histoire à méditer... --Gilbert Jacques

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 48  pages
  • Dimensions :  1.2cmx22.2cmx29.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Dargaud Paru le
  • Collection : Murena
  • ISBN :  2871294577
  • EAN13 :  9782871294573
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean Dufaux

Barracuda, Tome 1

À bord du Barracuda, les hommes de Blackdog affûtent lames et grappins en vue d'un abordage juteux ! La routine pour Raffy, le fils de Blackdog, qui a déjà fait couler beaucoup de sang pour son jeune âge. Pour Emilio et Maria, jeunes nobles espagnols, le choc est plus brutal. Vendus comme [....

Murena, Tome 8

Néron en a rêvé. Lucius Murena l'a fait: incendier Rome. Pourtant, en expiation de sa faute, le jeune patricien tentera de sauver un maximum de vies humaines. Chacun, nantis et plébéiens, cherche une issue. Tandis que certains se jettent dans le Tibre, d'autres atteindront non sans mal le [....

Djinn, tome 10

Premier épisode d'un nouveau cycle qui se situe chronologiquement après le cycle ottoman et avant le cycle africain, Le Pavillon des plaisirs se déroule aux Indes à l'époque de la domination britannique.Jade, accompagnée de Lady et de Lord Nelson, arrive au palais d'Eschnapur mandée par la...

Nomade, tome 1

Son nom est El Hadj. Il est celui qui frappe sans pitié, Croix comme Croissant. Pour sa tristement célèbreSecte des Assassins, le djinn Ottar Benk a une mission : dérober un précieux bien à Renaud de Châtillon sans laisser aucune trace. C'est sans compter la présence de Gauthier, [....]...

Voir tous les livres de  Jean Dufaux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Murena, tome 4

An 58 de notre ère. Rome, l'impérieuse cité, étend son pouvoir sur le monde. À sa tête, l'empereur Néron. Les rumeurs les plus audacieuses sont colportées dans son sillage. On murmure qu'il aurait ordonné l'empoisonnement de Britannicus, son demi-frère. On murmure aussi qu'Agrippine, sa mère, serait prête à tout pour rentrer en grâce auprès de son fils. Et même, avancent certains, à lui ouvrir sa couche... Néron, lui, pense surtout à Acté, la belle prostituée qu'il a arrachée à Pallas, l'affranchi grec favori de sa mère. En marge de ces destins de puissants, d'autres vies poursuivent leur cours bien souvent tumultueux. Comme celle de Murena, héros de cette série historique où se mêlent le souffle de l'épopée et le tragique du quotidien. Néron l'a pardonné et se dit prêt à le voir rentrer à Rome. Mais Murena n'a pas oublié : il demande à Néron de lui accorder la tête de Draxus, celui qui assassina sa mère. C'est l'occasion que choisit Néron pour imaginer un plan qui le mettra définitivement à l'abri des machinations machiavéliques de sa mère... Ce quatrième volet marque l'achèvement du premier cycle de Murena, baptisé Le Cycle de la mère. Le second est d'ores et déjà programmé : il s'appellera Le Cycle de l'épouse. En quatrième de couverture, les auteurs citent Sénèque : "La vie n'est qu'une pièce de théâtre. Ce qui compte, ce n'est pas qu'elle dure longtemps mais qu'elle soit bien jouée". Dans Murena, la vie prend plus volontiers les couleurs de la tragédie – antique, comme il se doit. Les jeux et les enjeux de pouvoir font peu de cas des trajectoires individuelles. Ici, le lecteur est bien loin des aventures d'Alix : la cruauté, la perversité, les ambitions dévorantes et la violence constituent le quotidien des protagonistes. Avec suffisamment de réalisme pour faire dire à Michael Green, professeur d'histoire au King's College d'Oxford et "conseiller historique" sur le film Gladiator, que la série représente "la meilleure fresque historique" qu'il ait lue. Beau compliment. Une fresque historique qui, selon lui, n'est peut-être pas si éloignée de nous : à l'en croire, elle met en scène une "humanité affolée si semblable à la nôtre". Une leçon d'histoire à méditer... --Gilbert Jacques