share_book
Envoyer cet article par e-mail

M'as-tu vu en cadavre ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
M'as-tu vu en cadavre ?

M'as-tu vu en cadavre ?

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "M'as-tu vu en cadavre ?"

Présentation de M'as-tu vu en cadavre ?

On l'appelle Burma. Nestor, de son prénom. Profession : détective privé. On le surnomme "l'homme qui met le mystère K.O.". Ç'est sûr, la formule sonne bien. Mais le plus souvent, c'est lui qui est sonné : les coups de matraque qu'il prend sur le crâne sont aussi célèbres que son air bougon ou son amour de la bouffarde. Cette fois, il enquête dans le show-business parisien. Sur la piste d'un certain Nikolson, artiste dans la mouise se prétendant "acteur et fin diseur", et du célèbre Gil Andrea. Un chanteur de charme, selon ses admiratrices. Un briseur de tympans à grands coups de guimauve, selon Burma. Dans ce concert de types pas très clairs, notre détective va tâcher de faire entendre sa petite musique... Après Brouillard au pont de Tolbiac, 120, rue de la Gare et Casse-Pipe à la Nation, c'est la quatrième adaptation par Tardi d'un polar de Léo Malet. Burma est en grande forme, plein de gouaille et de répartie. Tardi aussi, qui s'y entend pour nous plonger dans l'ambiance du Paris populaire et nocturne des années cinquante... Allez, Nestor, une autre ! --Gilbert Jacques

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 60  pages
  • Dimensions :  1.2cmx22.6cmx29.4cm
  • Poids : 762.0g
  • Editeur :   Casterman Paru le
  • ISBN :  2203399252
  • EAN13 :  9782203399259
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Léo Malet

120, rue de la Gare

C'est la guerre. Le détective privé Nestor Burma a été fait prisonnier. Loin de son cher Paris, il se morfond derrière les grilles d'un stalag. Un soir, un détenu amnésique meurt dans ses bras en lui laissant un message : "Dites à Hélène... 120 rue de la Gare..." Hélène ? Sa [....]...

Les nouveaux mystères de Paris, Tome 1

Léo Malet (1909-1996) figure parmi les initiateurs du roman noir français et explore une veine singulière, alliant roman policier, enquête journalistique à l'américaine et peinture sensible de la capitale. Les Nouveaux Mystères de Paris - titre en hommage au célèbre roman d'Eugène Sue -...

Voir tous les livres de Léo Malet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de M'as-tu vu en cadavre ?

On l'appelle Burma. Nestor, de son prénom. Profession : détective privé. On le surnomme "l'homme qui met le mystère K.O.". Ç'est sûr, la formule sonne bien. Mais le plus souvent, c'est lui qui est sonné : les coups de matraque qu'il prend sur le crâne sont aussi célèbres que son air bougon ou son amour de la bouffarde. Cette fois, il enquête dans le show-business parisien. Sur la piste d'un certain Nikolson, artiste dans la mouise se prétendant "acteur et fin diseur", et du célèbre Gil Andrea. Un chanteur de charme, selon ses admiratrices. Un briseur de tympans à grands coups de guimauve, selon Burma. Dans ce concert de types pas très clairs, notre détective va tâcher de faire entendre sa petite musique... Après Brouillard au pont de Tolbiac, 120, rue de la Gare et Casse-Pipe à la Nation, c'est la quatrième adaptation par Tardi d'un polar de Léo Malet. Burma est en grande forme, plein de gouaille et de répartie. Tardi aussi, qui s'y entend pour nous plonger dans l'ambiance du Paris populaire et nocturne des années cinquante... Allez, Nestor, une autre ! --Gilbert Jacques