share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud

Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud "

Présentation de Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud

Ceux qui pensaient que l'on connaissait tout de la vie formidable de Sigmund Freud se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au complexe d'Œdipe. Qui savait que l'éminent inventeur de la psychanalyse avait traversé l'Atlantique pour évangéliser l'Amérique ? Heureusement que Larcenet est là, tiens ! Or donc, un jour, l'ami Sigmund pose le pied sur le continent américain, accompagné de son fidèle Igor (une sorte de Sancho Pança qui aurait remplacé son âne par une bicyclette, pour vous donner une idée). Sigmund jubile comme pas deux : pensez donc, "un continent presque neuf à psychanalyser", ça ne se refuse pas ! "Le challenge d'une vie", comme il dit. Le voilà emballé rien qu'à l'idée de sortir ce pays de la barbarie. Igor, lui, est moyennement enthousiaste : "ce voyage expérimental promet d'être riche en plumes et en goudron", laisse-t-il échapper dans un accès de pessimisme. Qu'à cela ne tienne : voilà nos deux héros partis à l'assaut de l'inconscient américain – lequel ne sait pas encore ce qui l'attend. "Névroses en tout genre, psychoses en gros et demi-gros. C'est mon rayon", dit Sigmund avec enthousiasme à chaque fois qu'il se présente à un inconnu. En chemin, ils croisent un chien errant à la recherche de son âme, mangent des struklis (une recette de la maman d'Igor) et apprennent à maîtriser les subtilités du langage des cow-boys ("fallait pas nous briser les valseuses, pied-tendre !", hurle même Sigmund à un moment, converti au charme de ce franc-parler typiquement américain). L'ami Sigmund s'efforce de pratiquer son métier et de psychanalyser les garçons vachers qu'il rencontre, mais les bougres ne se laissent pas faire ("nous progressons", dit-il à chaque fois qu'il s'éloigne justement de son objectif). Bref, ils découvrent la vraie vie, loin des "vieilles peaux viennoises hystériques". Et Freud apprend son métier, en attendant de devenir la sommité que tout le monde connaît aujourd'hui… Le lecteur l'aura compris : il nage ici en plein dans l'un de ces délires dont Manu Larcenet est coutumier. Larcenet ? Ce garçon que Freud aurait sûrement adoré psychanalyser est l'auteur des désopilantes aventures de Bill Baroud, l'espion parodique né dans les pages du mensuel Fluide glacial. Histoire d'être tout de même un petit peu sérieux, il nous délivre au passage sa vision de l'impérialisme américain rampant et triomphant, et c'est drôlement bien vu et drôlement émouvant… "Nous progressons", n'aurait pas manqué de dire Sigmund sentencieusement s'il avait eu la chance de lire du Larcenet… --Philippe Actère

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 48  pages
  • Dimensions :  1.0cmx22.2cmx29.0cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Dargaud Paru le
  • Collection : Poisson Pilote
  • ISBN :  2205052918
  • EAN13 :  9782205052916
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de Manu Larcenet

Le Combat ordinaire, Tome 3

Le Troisième tome de l'une des plus remarquables oeuvres de la bande dessinée contemporaine, Ce qui est précieux voit Marco, confronté au désir de maternité d'Emilie et à la mort de son père. A travers de petites choses, de vieilles photos et des événements sans importance, Larcenet [....

Le Combat ordinaire, Tome 4

Le chantier naval ferme, Marco est devenu père, sa mère apprend à vivre seule, un homme meurt dans la campagne, un journaliste craque. A partir de petites choses, de moments rares, de tristesses banales, Manu Larcenet continue de dresser le portrait d'un homme ordinaire, imparfait en lequel [....

Blast, Tome 2

« Je mens... Je suis en feu, je suis gris, lourd, crasseux, mais je suis en feu. »Un homme seul dort dans les bois. Masse inouïe de plus de 150 kilos, il est parti un beau matin, laissant sa vie d avant, à la recherche du blast, ce court instant de perfection, flash improbable, qui survient [...

Blast, Tome 1

Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d'espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu'un cheval de ...

Voir tous les livres de Manu Larcenet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud

Ceux qui pensaient que l'on connaissait tout de la vie formidable de Sigmund Freud se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au complexe d'Œdipe. Qui savait que l'éminent inventeur de la psychanalyse avait traversé l'Atlantique pour évangéliser l'Amérique ? Heureusement que Larcenet est là, tiens ! Or donc, un jour, l'ami Sigmund pose le pied sur le continent américain, accompagné de son fidèle Igor (une sorte de Sancho Pança qui aurait remplacé son âne par une bicyclette, pour vous donner une idée). Sigmund jubile comme pas deux : pensez donc, "un continent presque neuf à psychanalyser", ça ne se refuse pas ! "Le challenge d'une vie", comme il dit. Le voilà emballé rien qu'à l'idée de sortir ce pays de la barbarie. Igor, lui, est moyennement enthousiaste : "ce voyage expérimental promet d'être riche en plumes et en goudron", laisse-t-il échapper dans un accès de pessimisme. Qu'à cela ne tienne : voilà nos deux héros partis à l'assaut de l'inconscient américain – lequel ne sait pas encore ce qui l'attend. "Névroses en tout genre, psychoses en gros et demi-gros. C'est mon rayon", dit Sigmund avec enthousiasme à chaque fois qu'il se présente à un inconnu. En chemin, ils croisent un chien errant à la recherche de son âme, mangent des struklis (une recette de la maman d'Igor) et apprennent à maîtriser les subtilités du langage des cow-boys ("fallait pas nous briser les valseuses, pied-tendre !", hurle même Sigmund à un moment, converti au charme de ce franc-parler typiquement américain). L'ami Sigmund s'efforce de pratiquer son métier et de psychanalyser les garçons vachers qu'il rencontre, mais les bougres ne se laissent pas faire ("nous progressons", dit-il à chaque fois qu'il s'éloigne justement de son objectif). Bref, ils découvrent la vraie vie, loin des "vieilles peaux viennoises hystériques". Et Freud apprend son métier, en attendant de devenir la sommité que tout le monde connaît aujourd'hui… Le lecteur l'aura compris : il nage ici en plein dans l'un de ces délires dont Manu Larcenet est coutumier. Larcenet ? Ce garçon que Freud aurait sûrement adoré psychanalyser est l'auteur des désopilantes aventures de Bill Baroud, l'espion parodique né dans les pages du mensuel Fluide glacial. Histoire d'être tout de même un petit peu sérieux, il nous délivre au passage sa vision de l'impérialisme américain rampant et triomphant, et c'est drôlement bien vu et drôlement émouvant… "Nous progressons", n'aurait pas manqué de dire Sigmund sentencieusement s'il avait eu la chance de lire du Larcenet… --Philippe Actère