share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Olives noires, tome 2

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Olives noires, tome 2

Les Olives noires, tome 2

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Olives noires, tome 2 "

Présentation de Les Olives noires, tome 2

Dans le premier volet des Olives noires , Guibert et Sfar nous racontaient l'histoire de Yaacov et de son fils Gamaliel. Venus à Jérusalem honorer la mémoire de la maman de celui-ci, à l'occasion de la fête de Pessah, ils se trouvèrent pris à partie par les marchands du Temple. Tandis que Yaacov était fait prisonnier par les Romains, Gamaliel, caché par deux mercenaires gaulois, était emmené à l'abri dans un campement de Juifs situé à l'écart de la ville… Cette fois, nous retrouvons le jeune garçon aux côtés de Josué, le zélote chargé de veiller sur lui. Ce dernier l'emmène en expédition punitive contre un marchand "qui aime trop les Romains". Mais Gamaliel, qui n'a pas sa langue dans la poche, se dispute avec Josué. Le voilà parti en balade, seul dans le désert. Il y fera d'étranges rencontres. Comme celle d'Adam Harishon, qui affirme être "le premier Homme". Un vieillard affable à la peau toute desséchée, qui est l'ami des serpents du désert… Est-il celui qu'il prétend être, ou tout simplement un vieil homme illuminé ? Avec Les Olives noires, Sfar (scénariste) et Guibert (dessinateur) entreprennent de conter la vie dans le bassin méditerranéen à travers le regard d'un petit garçon juif. Le graphisme dépouillé et le rythme immuable de la narration, développée sur six cases par page, donnent à leur propos une limpidité qui convient à merveille au récit. Ils nous invitent à revivre l'histoire juive, qu'ils déploient ici avec naturel et simplicité. On mesure à quel point elle offre une richesse de situations, de personnages et de rebondissements où les scénaristes n'ont plus qu'à puiser. Les dialogues de Sfar, simples et toujours pertinents, donnent toute leur force au scénario. Et le lecteur pourra s'amuser à reconnaître un certain Lewis Trondheim parmi les protagonistes : l'auteur des Aventures de Lapinot et (avec Joann Sfar) de la saga de Donjon est croqué sous les traits d'un prophète "laid comme la blatte" et habile contradicteur… --Gilbert Jacques

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 48  pages
  • Dimensions :  1.0cmx21.4cmx29.0cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Dupuis Paru le
  • Collection : Repérages
  • ISBN :  2800132205
  • EAN13 :  9782800132204
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

D'autres livres de Emmanuel Guibert

Ariol, Tome 5

Monsieur Cantharide, le papa de Bisbille, est ophtalmologue. Un ophtalmologue, c'est le docteur des yeux. Ariol va le voir une fois par an pour vérifier s'il faut changer de lunettes. Et justement, aujourd'hui, il a rendez-vous ! Bisbille a mis sa plus belle robe, elle a préparé une assiette de ...

Prix : 129 DH

Les Olives noires, tome 3

Le destin d'un petit garçon juif, il y a 2000 ans... "- Où veux-tu vivre ? - Dans la terre d'Israël. - Peux-tu l'habiter tout entière à toi tout seul ? - Mon peuple le peut. - Non. Tu dois te demander concrètement où tu veux vivre. Ça veut dire sur quelle pierre, dans quelle vallée. Et ...

Les Olives noires, tome 1

Jérusalem, à l'époque du Christ. Ce jour-là, une foule de pèlerins afflue dans la ville sainte pour célébrer la fête de Pessah. Parmi eux, un homme et son fils, juché sur un âne. L'homme s'appelle Yaacov. Son petit garçon se prénomme Gamaliel. Ils sont là pour honorer la mémoire ...

Voir tous les livres de Emmanuel Guibert

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les Olives noires, tome 2

Dans le premier volet des Olives noires , Guibert et Sfar nous racontaient l'histoire de Yaacov et de son fils Gamaliel. Venus à Jérusalem honorer la mémoire de la maman de celui-ci, à l'occasion de la fête de Pessah, ils se trouvèrent pris à partie par les marchands du Temple. Tandis que Yaacov était fait prisonnier par les Romains, Gamaliel, caché par deux mercenaires gaulois, était emmené à l'abri dans un campement de Juifs situé à l'écart de la ville… Cette fois, nous retrouvons le jeune garçon aux côtés de Josué, le zélote chargé de veiller sur lui. Ce dernier l'emmène en expédition punitive contre un marchand "qui aime trop les Romains". Mais Gamaliel, qui n'a pas sa langue dans la poche, se dispute avec Josué. Le voilà parti en balade, seul dans le désert. Il y fera d'étranges rencontres. Comme celle d'Adam Harishon, qui affirme être "le premier Homme". Un vieillard affable à la peau toute desséchée, qui est l'ami des serpents du désert… Est-il celui qu'il prétend être, ou tout simplement un vieil homme illuminé ? Avec Les Olives noires, Sfar (scénariste) et Guibert (dessinateur) entreprennent de conter la vie dans le bassin méditerranéen à travers le regard d'un petit garçon juif. Le graphisme dépouillé et le rythme immuable de la narration, développée sur six cases par page, donnent à leur propos une limpidité qui convient à merveille au récit. Ils nous invitent à revivre l'histoire juive, qu'ils déploient ici avec naturel et simplicité. On mesure à quel point elle offre une richesse de situations, de personnages et de rebondissements où les scénaristes n'ont plus qu'à puiser. Les dialogues de Sfar, simples et toujours pertinents, donnent toute leur force au scénario. Et le lecteur pourra s'amuser à reconnaître un certain Lewis Trondheim parmi les protagonistes : l'auteur des Aventures de Lapinot et (avec Joann Sfar) de la saga de Donjon est croqué sous les traits d'un prophète "laid comme la blatte" et habile contradicteur… --Gilbert Jacques