share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3

Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3 "

Présentation de Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3

Les traités d'Utrecht et de Rastadt mettent fin aux conflits religieux en Europe. S'ouvre alors une période de stabilisation autour de la France, de la Suède et de l'Empire ottoman, tenant en respect la grande Autriche-Hongrie. Mais déjà on sent pointer la Russie et la Prusse ; l'Angleterre s'impose sur les mers et devient une puissance intercontinentale. L'Europe se remodèle en fonction des alliances et s'étend au reste du monde (expéditions, découvertes et colonisations se poursuivent à un rythme soutenu). Le XVIIIe siècle est également l'époque des rêves cosmopolites, des utopies de paix perpétuelle, des intenses réflexions sur les règles qui doivent régir les États entre eux et le souhait d'une autorité supra-étatique capable d'imposer la paix. Cette Europe bouillonnante aspire à la liberté, la notion d'empire est contestée, des « nations » émergent. Après les guerres napoléoniennes, l'Europe qui sortira de 1815 n'aura plus rien à voir avec celle des monarchies anciennes. C'est ce double mouvement que décrit ici Jean-Pierre Bois : une sortie de l'Europe hors d'elle-même sans précédent, une transformation interne jamais vue de cette même Europe.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 448  pages
  • Dimensions :  2.2cmx11.0cmx17.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points histoire
  • ISBN :  2020374986
  • EAN13 :  9782020374989
  • Classe Dewey :  327.090 33
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Pierre Bois

Les guerres en Europe 1494-1792

Entre les guerres d'Italie et le début des guerres de la Révolution et de l'Empire, l'histoire de l'Europe est pleine de bruit et de fureur. Menace ottomane en Europe orientale, lutte entre la France et la Maison d'Autriche, ambitions d'un Louis XIV, ascension de l'Angleterre, montée de [....]...

Deux voyages au temps de Louis XVI, 1777-1780 : La mission du Baron de Tott en Egypte en 1777-1778 et le journal de bord de l'Hermione en 1780

Au XVIIIe siècle, les expéditions maritimes à travers le monde connaissent un regain d'intérêt. L'état d'esprit des Lumières pousse la société intellectuelle européenne aux découvertes et la pratique des voyages à travers l'Europe et le monde devient un passage obligé dans l'éducation ...

Voir tous les livres de Jean-Pierre Bois

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Nouvelle histoire des relations internationales, tome 3

Les traités d’Utrecht et de Rastadt mettent fin aux conflits religieux en Europe. S’ouvre alors une période de stabilisation autour de la France, de la Suède et de l’Empire ottoman, tenant en respect la grande Autriche-Hongrie. Mais déjà on sent pointer la Russie et la Prusse ; l’Angleterre s’impose sur les mers et devient une puissance intercontinentale. L’Europe se remodèle en fonction des alliances et s’étend au reste du monde (expéditions, découvertes et colonisations se poursuivent à un rythme soutenu). Le XVIIIe siècle est également l’époque des rêves cosmopolites, des utopies de paix perpétuelle, des intenses réflexions sur les règles qui doivent régir les États entre eux et le souhait d’une autorité supra-étatique capable d’imposer la paix. Cette Europe bouillonnante aspire à la liberté, la notion d’empire est contestée, des « nations » émergent. Après les guerres napoléoniennes, l’Europe qui sortira de 1815 n’aura plus rien à voir avec celle des monarchies anciennes. C’est ce double mouvement que décrit ici Jean-Pierre Bois : une sortie de l’Europe hors d’elle-même sans précédent, une transformation interne jamais vue de cette même Europe.