share_book
Envoyer cet article par e-mail

Des nains sur des épaules de géants

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Des nains sur des épaules de géants

Des nains sur des épaules de géants

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Des nains sur des épaules de géants "

Présentation de Des nains sur des épaules de géants

" Nous sommes comme des nains sur des épaules de géants. Nous voyons mieux et plus loin qu'eux, non que notre vue soit plus perçante ou notre taille plus élevée, mais parce que nous sommes portés et soulevés par leur stature gigantesque. " Dans les années 1120, Bernard de Chartres aimait ainsi comparer devant ses élèves ses contemporains et leurs glorieux prédécesseurs de l'Antiquité, ce temps des géants et des saints. Les hommes de son temps étaient écrasés par le poids de l'héritage des Anciens, et tous leurs efforts tendaient à reconstituer et à maîtriser cet héritage. Ecrite à quatre mains, cette histoire des maîtres et des élèves dans l'Occident médiéval s'articule autour de ce basculement fondamental, en deux temps : celui des écoles monastiques et cathédrales (VIe-XIIe siècle), couronné par la plus brillante des renaissances médiévales ; celui des universités (XIIIe-XVe siècle), marqué par la fixation d'un cadre institutionnel nouveau et l'élargissement des enseignements et des publics. Qui étaient ces gens de savoir ? Quelles contraintes - matérielles, réglementaires, intellectuelles - pesaient sur leur existence quotidienne ? Quelles aspirations guidaient leur travail ? Récits, analyses et textes d'époque donnent corps à ce monde bigarré des étudiants et des maîtres, acteurs par excellence d'un âge de haute spiritualité et d'insatiable curiosité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 351  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.6cmx20.2cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Tallandier Paru le
  • Collection : MOYEN-AGE
  • ISBN :  2847342567
  • EAN13 :  9782847342567
  • Classe Dewey :  940
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jacques Verger

Histoire du Moyen Age

Le siècle qui s'étend de 1340 à 1440 a été l'un des plus violents et de, plu, cruels de l'histoire de l'Europe. mais aussi l'un des plus riches. le, désastres ayant façonné l'Occident tout autant chie les progrès. Cet ouvrage analyse tous les événements qui ont marqué l'époque en les...

Que sais-je ? Histoire des universités

L'université, entendue comme une communauté autonome de maîtres et d'étudiants réunis pour assurer à un niveau supérieur l'enseignement d'un certain nombre de disciplines, est une institution née en Italie, en France et en Angleterre au début du XIIIe siècle. Ce modèle a perduré, est ...

Un Moyen Âge pour aujourd'hui - Pouvoir d'État, opinion publique, justice. Mélanges offerts à Claude Gauvard

Pouvoir d'État, opinion publique, justice. Mélanges offerts à Claude Gauvard....

Voir tous les livres de  Jacques Verger

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Des nains sur des épaules de géants

" Nous sommes comme des nains sur des épaules de géants. Nous voyons mieux et plus loin qu'eux, non que notre vue soit plus perçante ou notre taille plus élevée, mais parce que nous sommes portés et soulevés par leur stature gigantesque. " Dans les années 1120, Bernard de Chartres aimait ainsi comparer devant ses élèves ses contemporains et leurs glorieux prédécesseurs de l'Antiquité, ce temps des géants et des saints. Les hommes de son temps étaient écrasés par le poids de l'héritage des Anciens, et tous leurs efforts tendaient à reconstituer et à maîtriser cet héritage. Ecrite à quatre mains, cette histoire des maîtres et des élèves dans l'Occident médiéval s'articule autour de ce basculement fondamental, en deux temps : celui des écoles monastiques et cathédrales (VIe-XIIe siècle), couronné par la plus brillante des renaissances médiévales ; celui des universités (XIIIe-XVe siècle), marqué par la fixation d'un cadre institutionnel nouveau et l'élargissement des enseignements et des publics. Qui étaient ces gens de savoir ? Quelles contraintes - matérielles, réglementaires, intellectuelles - pesaient sur leur existence quotidienne ? Quelles aspirations guidaient leur travail ? Récits, analyses et textes d'époque donnent corps à ce monde bigarré des étudiants et des maîtres, acteurs par excellence d'un âge de haute spiritualité et d'insatiable curiosité.