share_book
Envoyer cet article par e-mail

Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère

Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère "

Présentation de Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère

Ce livre s'adresse à tous ceux que passionne la chute des empires, tout comme à ceux qui s'interrogent sur la naissance d'un des plus formidables mouvements politiques et intellectuels de l'histoire de l'humanité, la cité grecque. Entre les puissantes citadelles mycéniennes, les rois couverts d'or de l'Age du Bronze et la polis grecque, il était habituel de parler de " siècles obscurs " l'écriture disparue, les palais dévastés, un habitat et des sépultures appauvris, en bref, une irrémédiable décadence, largement due, croyait-on, au déferlement de hordes étrangères, Doriens ou Peuples de la Mer. La polis ensuite semblait surgir de nulle part, un demi millénaire après la splendeur de Mycènes. Il faut maintenant réviser cette conception, en fonction des avancées archéologiques aussi bien que de la relecture des sources anciennes. La chute des palais tient beaucoup plus aux rivalités internes et aux tensions politiques contradictoires qu'à d'hypothétiques envahisseurs. La " conquête dorienne " est avant tout un mythe fondateur de Sparte, qui pèse de peu de poids dans la représentation du passé des autres populations doriennes. Des formes religieuses nouvelles apparaissent dès l'abolition du système palatial, au XIIe siècle avant notre ère, qui préfigurent l'organisation cultuelle de l'archaïsme grec. Loin de la décadence et de l'oubli, la période des " siècles obscurs " se révèle au contraire comme un temps de bouillonnement et d'effervescence, où s'élaborent les caractères spécifiques de la polis. Dans cette perspective, la question homérique et la naissance de l'écriture alphabétique sont l'objet d'une réflexion d'ensemble qui conduit à transformer radicalement l'interprétation des origines de la cité grecque.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 428  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.6cmx20.8cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2251380590
  • EAN13 :  9782251380599
  • Classe Dewey :  938.01
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Aux origines de la Grèce, XIIIe-VIIIe siècles avant notre ère

Ce livre s'adresse à tous ceux que passionne la chute des empires, tout comme à ceux qui s'interrogent sur la naissance d'un des plus formidables mouvements politiques et intellectuels de l'histoire de l'humanité, la cité grecque. Entre les puissantes citadelles mycéniennes, les rois couverts d'or de l'Age du Bronze et la polis grecque, il était habituel de parler de " siècles obscurs " l'écriture disparue, les palais dévastés, un habitat et des sépultures appauvris, en bref, une irrémédiable décadence, largement due, croyait-on, au déferlement de hordes étrangères, Doriens ou Peuples de la Mer. La polis ensuite semblait surgir de nulle part, un demi millénaire après la splendeur de Mycènes. Il faut maintenant réviser cette conception, en fonction des avancées archéologiques aussi bien que de la relecture des sources anciennes. La chute des palais tient beaucoup plus aux rivalités internes et aux tensions politiques contradictoires qu'à d'hypothétiques envahisseurs. La " conquête dorienne " est avant tout un mythe fondateur de Sparte, qui pèse de peu de poids dans la représentation du passé des autres populations doriennes. Des formes religieuses nouvelles apparaissent dès l'abolition du système palatial, au XIIe siècle avant notre ère, qui préfigurent l'organisation cultuelle de l'archaïsme grec. Loin de la décadence et de l'oubli, la période des " siècles obscurs " se révèle au contraire comme un temps de bouillonnement et d'effervescence, où s'élaborent les caractères spécifiques de la polis. Dans cette perspective, la question homérique et la naissance de l'écriture alphabétique sont l'objet d'une réflexion d'ensemble qui conduit à transformer radicalement l'interprétation des origines de la cité grecque.