share_book
Envoyer cet article par e-mail

Des Origines de la Souveraineté

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Des Origines de la Souveraineté

Des Origines de la Souveraineté

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Des Origines de la Souveraineté"

Présentation de Des Origines de la Souveraineté

Un essai philosophique et politique du plus importants des « anti-philosophes » de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, largement impliqué dans les tourments de la Révolution et de l Empire. Joseph-Marie, comte de Maistre était sujet savoisien du royaume de Piémont-Sardaigne. Né en Savoie (1753-1821), à Chambéry, il fut diplomate, écrivain et philosophe. Cet essai, à la fois politique et philosophique, sur la souveraineté du peuple et des nations, écrit à Lausanne, au plus fort de la Révolution qui embrase la France en 1794, devait, à l origine, s intituler Cinquième lettre d un royaliste savoisien à ses compatriotes. Publié pour la première fois en 1870 dans les uvres inédites, ce texte mérite assez qu on le redécouvre. Passion-nant et polémique présenté comme « l anti-Contrat Social » de J.-J. Rousseau , paradoxalement, il n a pas autant vieilli, à plus de deux cents ans d intervalle, qu on puisse le craindre. Au-delà de la forme obligatoirement surannée, il continue à poser, sur le fonds, des problématiques pertinentes qui restent ou redeviennent d une actualité finalement très proche...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 184  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx20.4cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Pyrémonde (Ed. Des Régionalismes) Paru le
  • Collection : ARREMOULUDAS
  • ISBN :  2846183732
  • EAN13 :  9782846183734
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Joseph de Maistre

Considérations sur la France

Les Considérations sur la France paraissent en 1797. Pour la première fois, les victimes de la Révolution parlent, non pour gémir ou insulter, mais pour comprendre ce qui s'est passé et aussi pour envisager l'avenir probable. Joseph de Maistre est le premier à ne pas critiquer la [....]...

Oeuvres

La postérité a retenu de Joseph de Maistre qu'il a été l'un des plus fermes partisans de la contre-révolution. Ses adversaires l'ont peint comme un doctrinaire sectaire, pourfendeur des idées nouvelles. Ce portrait comporte une part de vérité : ennemi déclaré des Lumières, Maistre [......

Voir tous les livres de Joseph de Maistre

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Des Origines de la Souveraineté

Un essai philosophique et politique du plus importants des « anti-philosophes » de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, largement impliqué dans les tourments de la Révolution et de l Empire. Joseph-Marie, comte de Maistre était sujet savoisien du royaume de Piémont-Sardaigne. Né en Savoie (1753-1821), à Chambéry, il fut diplomate, écrivain et philosophe. Cet essai, à la fois politique et philosophique, sur la souveraineté du peuple et des nations, écrit à Lausanne, au plus fort de la Révolution qui embrase la France en 1794, devait, à l origine, s intituler Cinquième lettre d un royaliste savoisien à ses compatriotes. Publié pour la première fois en 1870 dans les uvres inédites, ce texte mérite assez qu on le redécouvre. Passion-nant et polémique présenté comme « l anti-Contrat Social » de J.-J. Rousseau , paradoxalement, il n a pas autant vieilli, à plus de deux cents ans d intervalle, qu on puisse le craindre. Au-delà de la forme obligatoirement surannée, il continue à poser, sur le fonds, des problématiques pertinentes qui restent ou redeviennent d une actualité finalement très proche...