share_book
Envoyer cet article par e-mail

Géohistoire de la mondialisation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Géohistoire de la mondialisation

Géohistoire de la mondialisation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Géohistoire de la mondialisation"

Présentation de Géohistoire de la mondialisation

Avec la prise de contrôle de l’Amérique par une poignée d’Européens commence la construction d’un Monde qui s’achève au xxe siècle. Il aurait certainement pu en être autrement. Gengis Khan ou Sheng He initièrent des mondialisations bien diff érentes. Ces logiques géographiques très anciennes n’ont jamais totalement disparu sous l’aventure européenne et ressurgissent vigoureusement maintenant. Si le Monde nous parait si évolutif aujourd’hui, c’est parce que le récit unique de l’Occident n’était pas sans amnésie. En situant la mondialisation contemporaine dans le temps long, Christian Grataloup remet en perspective les questions posées par l’invention du Monde : pourquoi l’Europe en fut-elle l’initiatrice ? Quelle est l’origine de l’opposition Nord/Sud ? Pourquoi le long silence de la Chine ? Cet ouvrage montre la nécessité de prendre en compte la géographie pour répondre aujourd’hui au besoin d’histoire globale. Il analyse pourquoi « mondial » n’est pas synonyme d’« universel » et pourquoi il est urgent de réduire la distance entre les deux.  

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.6cmx23.8cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Armand Colin Paru le
  • Collection : U
  • ISBN :  2200244509
  • EAN13 :  9782200244507
  • Classe Dewey :  911
  • Langue : Français

D'autres livres de Christian Grataloup

Géohistoire de la mondialisation

La brusque prise de contrôle des Amériques par quelques poignées d'Européens a fait bifurquer l'histoire de l'humanité. Une civilisation de l'Eurasie parmi d'autres a pu faire émerger un niveau de réalité proprement mondial qu'elle a doté de bien de ses traits. Pure contingence ? Le Monde a...

Prix : 326 DH
L'invention des continents

Pourquoi, lorsque nous cherchons à nous orienter, les boussoles indiquent-elles la direction du Nord ? Qui a découvert l'Océanie ? Combien y a-t-il de continents ? Cinq, comme le pensent les Français, ou six, comme le croient les Anglais ?La Turquie fait-elle partie de l'Europe ? S'il y a [.....

Faut-il penser autrement l'histoire du monde ?

Comment écrire l'histoire de notre humanité, rendue urgente par l'interdépendance généralisée des sociétés ? Longtemps, comme dans les planisphères, l'Europe a été mise au centre du récit historique. Il est vrai que ce sont les Européens qui ont amorcé la mondialisation avec leurs [...

Voir tous les livres de Christian Grataloup

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Géohistoire de la mondialisation

Avec la prise de contrôle de l’Amérique par une poignée d’Européens commence la construction d’un Monde qui s’achève au xxe siècle. Il aurait certainement pu en être autrement. Gengis Khan ou Sheng He initièrent des mondialisations bien diff érentes. Ces logiques géographiques très anciennes n’ont jamais totalement disparu sous l’aventure européenne et ressurgissent vigoureusement maintenant. Si le Monde nous parait si évolutif aujourd’hui, c’est parce que le récit unique de l’Occident n’était pas sans amnésie. En situant la mondialisation contemporaine dans le temps long, Christian Grataloup remet en perspective les questions posées par l’invention du Monde : pourquoi l’Europe en fut-elle l’initiatrice ? Quelle est l’origine de l’opposition Nord/Sud ? Pourquoi le long silence de la Chine ? Cet ouvrage montre la nécessité de prendre en compte la géographie pour répondre aujourd’hui au besoin d’histoire globale. Il analyse pourquoi « mondial » n’est pas synonyme d’« universel » et pourquoi il est urgent de réduire la distance entre les deux.