share_book
Envoyer cet article par e-mail

David Hume et la question de la société civile

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
David Hume et la question de la société civile

David Hume et la question de la société civile

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "David Hume et la question de la société civile"

Présentation de David Hume et la question de la société civile

Dès lors que l'histoire des États cesse de se confondre avec celle du droit de la puissance souveraine, qu'il devient possible d'écrire une histoire qui ne soit pas celle du souverain, mais celle de « groupes », de « sociétés » ou de « nations », alors le concept moderne de « société civile » devient une catégorie pertinente pour envisager en des termes inédits certains des problèmes classiques de la philosophie politique. Sans prétendre à l'exhaustivité, on a préféré comprendre comment une telle élaboration, chez Hume, trouvait sa raison d'être et les principes de sa constitution dans la qualification d'une nature humaine : une économie et une anthropologie. On a souhaité, ensuite, mettre en évidence la raison pour laquelle l'étude politique des sociétés civiles modernes exigeait l'adoption d'un point de vue spécifique, celui d'une histoire. Le parti pris de cette étude peut alors se formuler ainsi : il n'est de théorie politique de la société civile, chez Hume, qu'anthropologique et historique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 159  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.4cmx18.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France (Puf) Paru le
  • Collection : Débats philosophiques
  • ISBN :  2130522033
  • EAN13 :  9782130522034
  • Classe Dewey :  320.01
  • Langue : Français

D'autres livres de  Claude Gautier

L'expérience

Chaque volume de la collection Thema propose une approche pluraliste d'une notion susceptibled'être mise au programme des enseignements de philosophie générale. Il consiste dans un ensemble limité de contributions vouées chacune à l'analyse et à l'interprétation d'un moment significatif [...

Normativités du sens commun

Nous proposons dans ce volume une approche pluridisciplinaire du sens commun. Fruit d'un travail collectif organisé au CURAPP et dans le cadre du programme scientifique ASC (" Apprentissage et sens commun ", Région Picardie et Union Européenne), les articles ici présentés, par la diversité de ...

An Essay on the History of Civil Society - Nature, histoire et civilisation

Contemporain de Smith, Ferguson propose, dans cet Essay on the History of Civil Society paru en 1767, une vision du progrès et de la civilisation qui tranche singulièrement avec la conception libérale des libertés et de la société de marché. Loin de faire une apologie sans discernement de l'i...

Voir tous les livres de  Claude Gautier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de David Hume et la question de la société civile

Dès lors que l'histoire des États cesse de se confondre avec celle du droit de la puissance souveraine, qu'il devient possible d'écrire une histoire qui ne soit pas celle du souverain, mais celle de « groupes », de « sociétés » ou de « nations », alors le concept moderne de « société civile » devient une catégorie pertinente pour envisager en des termes inédits certains des problèmes classiques de la philosophie politique. Sans prétendre à l'exhaustivité, on a préféré comprendre comment une telle élaboration, chez Hume, trouvait sa raison d'être et les principes de sa constitution dans la qualification d'une nature humaine : une économie et une anthropologie. On a souhaité, ensuite, mettre en évidence la raison pour laquelle l'étude politique des sociétés civiles modernes exigeait l'adoption d'un point de vue spécifique, celui d'une histoire. Le parti pris de cette étude peut alors se formuler ainsi : il n'est de théorie politique de la société civile, chez Hume, qu'anthropologique et historique.