share_book
Envoyer cet article par e-mail

Rome, de la Cité-Etat à l'Empire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Rome, de la Cité-Etat à l'Empire

Rome, de la Cité-Etat à l'Empire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Rome, de la Cité-Etat à l'Empire"

Présentation de Rome, de la Cité-Etat à l'Empire

Les contemporains de Cicéron ont longtemps vanté l'excellence de la constitution de Rome et la cohésion de son corps social. Cependant l'accès de plus de 900 000 hommes à la citoyenneté, quand les Italiens se mêlent aux citoyens les plus anciens, bouleverse les structures de la cité-Etat. Celle-ci a conquis un vaste empire. Et Rome est devenue la plus grande ville de l'Antiquité. Comment le modèle institutionnel de Rome, qui s'exporte avec succès, a-t-il survécu à la crise induite par une si vaste expansion ? C'est ce qu'étudie ce livre qui traite des institutions et de la vie politique romaines aux deux derniers siècles de la République. La question du pouvoir partagé entre citoyens, magistrats et sénateurs est au coeur de l'analyse de l'auteur. Les élites dirigeantes tentent, au-delà du rituel des élections, de renforcer leurs liens avec les citoyens qu'elles gouvernent. Pratiques sociales et manifestations de l'opinion publique témoignent de cette évolution. Mais derrière la façade d'une République en crise s'impose un ordre monarchique. Devenu maître du monde, César tire parti des pouvoirs exceptionnels que lui donne la dictature et transforme le système politique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  1.5cmx15.0cmx20.6cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Hachette Education Paru le
  • Collection : Carré histoire
  • ISBN :  2010170288
  • EAN13 :  9782010170287
  • Classe Dewey :  937
  • Langue : Français

D'autres livres de Elizabeth Deniaux

Le législateur et la loi dans l'Antiquité : Hommage à Françoise Ruzé

Comment les anciens ont-ils faits et défait leurs lois ? quelle conscience du droit avaient-ils ? Quelles nécessités les ont amené à écrire les lois ? Qui sont ces figures, historiques ou imaginaires, que l'on appelle communément les " législateurs " ou les " nomothètes " ? les contribution...

Voir tous les livres de Elizabeth Deniaux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Rome, de la Cité-Etat à l'Empire

Les contemporains de Cicéron ont longtemps vanté l'excellence de la constitution de Rome et la cohésion de son corps social. Cependant l'accès de plus de 900 000 hommes à la citoyenneté, quand les Italiens se mêlent aux citoyens les plus anciens, bouleverse les structures de la cité-Etat. Celle-ci a conquis un vaste empire. Et Rome est devenue la plus grande ville de l'Antiquité. Comment le modèle institutionnel de Rome, qui s'exporte avec succès, a-t-il survécu à la crise induite par une si vaste expansion ? C'est ce qu'étudie ce livre qui traite des institutions et de la vie politique romaines aux deux derniers siècles de la République. La question du pouvoir partagé entre citoyens, magistrats et sénateurs est au cœur de l'analyse de l'auteur. Les élites dirigeantes tentent, au-delà du rituel des élections, de renforcer leurs liens avec les citoyens qu'elles gouvernent. Pratiques sociales et manifestations de l'opinion publique témoignent de cette évolution. Mais derrière la façade d'une République en crise s'impose un ordre monarchique. Devenu maître du monde, César tire parti des pouvoirs exceptionnels que lui donne la dictature et transforme le système politique.