share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les sources du moi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les sources du moi

Les sources du moi

  (Auteur)


Prix : 355,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les sources du moi"

Présentation de Les sources du moi

Cet ouvrage dresse un tableau saisissant de l'identité moderne sans en taire ni la grandeur ni la misère. Il s'agit de comprendre cette révolution inouïe qui a fait que les modernes se voient comme des êtres doués d'intériorité, comme des «moi» ayant une profondeur. Loin de pouvoir se ramener à l'essor de l'individualisme libéral, cette histoire est celle d'une longue quête pour définir et atteindre le bien. Au coeur de cette définition, on trouve ce que l'auteur appelle «l'affirmation de la vie ordinaire». La montée en puissance de cette valeur, retracée ici de ses origines dans la Réforme jusqu'à ses formes actuelles, a profondément transformé notre conception de la Raison. Ce livre d'histoire des idées ne saurait être séparé du combat, philosophique et politique, que mène l'auteur depuis de nombreuses années au nom du communautarisme. Il s'agit de défendre la modernité, moins contre ses détracteurs, que contre la philosophie libérale qui prétend seule en porter les couleurs. Trouvant son apogée dans l'oeuvre majeure de John Rawls (Théorie de la justice, seuil 1987), celle-ci est accusée de faire bon marché de l'exigence de cohésion sociale et de ne s'intéresser qu'à la liberté des individus et à la justice dans la répartition des richesses.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 712  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.4cmx23.4cm
  • Poids : 938.9g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : La couleur des idées
  • ISBN :  2020207125
  • EAN13 :  9782020207126
  • Classe Dewey :  101
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Taylor

Multiculturalisme

Une société démocratique doit traiter tous ses membres comme des égaux. Mais jusqu'où peut-elle aller dans la reconnaissance de leur spécificité culturelle, jusqu'à quel point peut-elle admettre leur différence pour permettre à leur identité de s'exercer librement et de s'épanouir? [....

Le Malaise de la modernité

" Raison instrumentale ", " désenchantement du monde ", " narcissisme contemporain " : le philosophe Charles Taylor reprend ces trois thèmes dominants du malaise de la modernité. A l'écart des redondances de la mode et des facilités de la critique, il montre pourquoi l'éthique de la [....]...

Laïcité et liberté de conscience

Ce n'est que récemment que le modèle d'une société politique fondée sur le respect de la pluralité des perspectives philosophiques, religieuses et morales s'est imposé comme le plus susceptible de conduire à une vie harmonieuse du corps social et à l'épanouissement de ceux qui le [....]...

L'âge séculier

Il est d'usage de dire que nous appartenons à un « âge séculier ». Nous, c'est-à-dire les membres des sociétés occidentales modernes, dont, qu'on s'en félicite ou qu'on le déplore, les églises se vident. Comment est-on passé d'un temps, pas si lointain, où il était [....]...

Voir tous les livres de Charles Taylor

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les sources du moi

Cet ouvrage dresse un tableau saisissant de l’identité moderne sans en taire ni la grandeur ni la misère. Il s’agit de comprendre cette révolution inouïe qui a fait que les modernes se voient comme des êtres doués d’intériorité, comme des «moi» ayant une profondeur. Loin de pouvoir se ramener à l’essor de l’individualisme libéral, cette histoire est celle d’une longue quête pour définir et atteindre le bien. Au coeur de cette définition, on trouve ce que l’auteur appelle «l’affirmation de la vie ordinaire». La montée en puissance de cette valeur, retracée ici de ses origines dans la Réforme jusqu’à ses formes actuelles, a profondément transformé notre conception de la Raison. Ce livre d’histoire des idées ne saurait être séparé du combat, philosophique et politique, que mène l’auteur depuis de nombreuses années au nom du communautarisme. Il s’agit de défendre la modernité, moins contre ses détracteurs, que contre la philosophie libérale qui prétend seule en porter les couleurs. Trouvant son apogée dans l’oeuvre majeure de John Rawls (Théorie de la justice, seuil 1987), celle-ci est accusée de faire bon marché de l’exigence de cohésion sociale et de ne s’intéresser qu’à la liberté des individus et à la justice dans la répartition des richesses.