share_book
Envoyer cet article par e-mail

Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale

Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale"

Présentation de Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale

L'Essai sur l'origine des langues annonce déjà Saussure : nombre d'hypothèses formulées par Rousseau feront la fortune du structuralisme. Pourtant, ce texte inspiré tranche par son style avec l'aridité de la méthode linguistique. Si parfois d'ailleurs la prose de Rousseau paraît plus chantée qu'écrite, c'est qu'il tente de restituer au langage sa fonction primitive d'expression du désir et de l'émotion. Les hommes parlèrent d'abord la langue des poètes et non celle des géomètres. La métaphore est l'essence même du langage car elle traduit le mouvement naturel de l'âme. En évoluant, la langue est certes devenue plus précise mais moins chaleureuse : l'écriture a privilégié l'exactitude par rapport à l'expression. Reste la musique à laquelle Rousseau, avant Nietzsche, confère une fonction métaphysique plus haute que la philosophie, parce qu'elle donne voix à l'inaudible et fait battre à l'unisson le coeur des hommes. Il faudrait lire Rousseau à haute voix, comme autrefois les chants d'Homère, pour saisir la musicalité d'une intelligence sensible et les vibrations d'une sensibilité géniale. --Paul Klein --Ce texte fait référence à l'éditionPoche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 272  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.8cmx17.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : Garnier Flammarion / Philosophie
  • ISBN :  2080706829
  • EAN13 :  9782080706829
  • Classe Dewey :  111.85
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Jacques Rousseau

De l'inégalité parmi les hommes

L'homme primitif n'étant pas en relation avec ses semblables, il ne saurait montrer ni honte ni méchanceté. Il obéit seulement à l'instinct de conservation. Ainsi pense Rousseau, qui fonde l'inégalité sur des rapports de dépendance réciproque. Dès l'instant où l'homme eut besoin du ...

Prix : 25 DH

Du Contrat social

" Tant d'Auteurs célèbres ont traités des maximes du Gouvernement et des règles du droit civil, qu'il n'y a rien d'utile à dire sur ce sujet qui n'ait été déjà dit. Mais peut-être serait-on mieux d'accord, peut-être les meilleurs rapports du corps social auraient-ils été plus clairement...

Prix : 130 DH

Voir tous les livres de Jean-Jacques Rousseau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale

L'Essai sur l'origine des langues annonce déjà Saussure : nombre d'hypothèses formulées par Rousseau feront la fortune du structuralisme. Pourtant, ce texte inspiré tranche par son style avec l'aridité de la méthode linguistique. Si parfois d'ailleurs la prose de Rousseau paraît plus chantée qu'écrite, c'est qu'il tente de restituer au langage sa fonction primitive d'expression du désir et de l'émotion. Les hommes parlèrent d'abord la langue des poètes et non celle des géomètres. La métaphore est l'essence même du langage car elle traduit le mouvement naturel de l'âme. En évoluant, la langue est certes devenue plus précise mais moins chaleureuse : l'écriture a privilégié l'exactitude par rapport à l'expression. Reste la musique à laquelle Rousseau, avant Nietzsche, confère une fonction métaphysique plus haute que la philosophie, parce qu'elle donne voix à l'inaudible et fait battre à l'unisson le coeur des hommes. Il faudrait lire Rousseau à haute voix, comme autrefois les chants d'Homère, pour saisir la musicalité d'une intelligence sensible et les vibrations d'une sensibilité géniale. --Paul Klein --Ce texte fait référence à l’éditionPoche .