share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fondements philosophiques du libéralisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fondements philosophiques du libéralisme

Les fondements philosophiques du libéralisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fondements philosophiques du libéralisme"

Présentation de Les fondements philosophiques du libéralisme

De nombreuses doctrines portent le nom de libéralisme, à tel point que chacun s'interroge sur sa véritable définition. De quel libéralisme parle-t-on aujourd'hui : du libéralisme utilitariste d'Adam Smith, du libéralisme de Droit naturel de Turgot ou de l'ultra-libéralisme de Milton Friedman et Friedrich Hayek ? Pensant réaffirmer la pensée des fondateurs du libéralisme, de nombreux gouvernements (Thatcher et Reagan entre autres) et des institutions internationales (OMC , FMI…) se sont inspiré de leurs doctrines. Pourtant, de profondes différences séparent ces familles de pensée : si les libéraux classiques (Smith et Turgot) prônaient l'action collective et volontariste de la société, le courant de pensée des années 80 lancé par Friedman et Hayek s'appuient davantage sur les forces du marché pour régler les problèmes sociaux et économiques. Adoptant une méthode analytique simple, Fransisco Vergara revient sur la structure logique de la doctrine d'Adam Smith et Turgot. Interroger la conception classique du libéralisme offre un éclairage nouveau sur le contexte politique et économique actuel : quelle doit être l'étendue de la liberté accordée à l'industrie et aux entreprises ? Quel rôle convient à l'État ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 176  pages
  • Dimensions :  1.0cmx12.4cmx18.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   La Découverte Paru le
  • ISBN :  2707135208
  • EAN13 :  9782707135209
  • Classe Dewey :  320.51
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Les fondements philosophiques du libéralisme

De nombreuses doctrines portent le nom de libéralisme, à tel point que chacun s’interroge sur sa véritable définition. De quel libéralisme parle-t-on aujourd’hui : du libéralisme utilitariste d’Adam Smith, du libéralisme de Droit naturel de Turgot ou de l’ultra-libéralisme de Milton Friedman et Friedrich Hayek ? Pensant réaffirmer la pensée des fondateurs du libéralisme, de nombreux gouvernements (Thatcher et Reagan entre autres) et des institutions internationales (OMC , FMI…) se sont inspiré de leurs doctrines. Pourtant, de profondes différences séparent ces familles de pensée : si les libéraux classiques (Smith et Turgot) prônaient l’action collective et volontariste de la société, le courant de pensée des années 80 lancé par Friedman et Hayek s’appuient davantage sur les forces du marché pour régler les problèmes sociaux et économiques. Adoptant une méthode analytique simple, Fransisco Vergara revient sur la structure logique de la doctrine d’Adam Smith et Turgot. Interroger la conception classique du libéralisme offre un éclairage nouveau sur le contexte politique et économique actuel : quelle doit être l’étendue de la liberté accordée à l’industrie et aux entreprises ? Quel rôle convient à l’État ?