share_book
Envoyer cet article par e-mail

La perception du changement (Edition critique)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La perception du changement (Edition critique)

La perception du changement (Edition critique)

  (Auteur)


Prix : 120,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La perception du changement (Edition critique)"

Présentation de La perception du changement (Edition critique)

« Le texte qu'on s'apprête à lire est la version très remaniée d une conférence reprise par Bergson dans un recueil d'essais, dernière oeuvre du philosophe, publiée en 1934 sous le titre La Pensée et le mouvant. La perception du changement trouve plus précisément son origine dans une communication prononcée à l'Université d'Oxford en 1911, par un philosophe qui, à cette date, est sans doute au sommet de sa gloire. Cette célébrité, Bergson la doit tout d'abord à ses cours de philosophie au Collège de France, où il enseigne depuis 1900, et auxquels se presse continuellement une foule d'étudiants, de curieux et de mondains, pour écouter le maître spéculer sur la mémoire, la liberté ou la personne. Mais c'est surtout son troisième livre, L'Évolution créatrice, dont le succès, dès sa parution en 1907, est immédiat, qui donne à la philosophie de Bergson un retentissement sans précédent auprès du grand public et dans le monde entier. Un tel succès ne signifie cependant pas une adhésion unanime aux thèses bergsoniennes qui, dans le sillage de L'Évolution créatrice, déchaînèrent aussi, de nombreuses, et souvent violentes, critiques : vaticanes, matérialistes, spiritualistes, etc., et la conférence de 1911 sur La perception du changement s'inscrit elle-même dans un contexte de réception difficile, puisque c'est à cette occasion qu'eut lieu la rencontre entre Bergson et Russell, l'illustre représentant de l'école mathématicienne de Cambridge, qui n'allait pas tarder à formuler une critique virulente de la philosophie de Bergson. » (A. Bouaniche, extrait de l'Introduction).

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 108  pages
  • Dimensions :  1.0cmx12.4cmx18.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Quadrige Grands textes
  • ISBN :  2130588093
  • EAN13 :  9782130588092
  • Classe Dewey :  999
  • Langue : Français

D'autres livres de Henri Bergson

L'évolution créatrice (Edition critique)

Si la vie est une évolution, alors elle doit expliquer jusqu'à la connaissance, l'intelligence, la science et la technique de l'homme, l'homo faber ; si il y a en elle de la création, alors ce n'est pas un postulat extérieur, mais dans son histoire et dans notre vie même qu'on doit [....]...

Prix : 202 DH
Essai sur les données immédiates de la conscience Edition critique

La durée - le temps réel - nous est masquée par l'espace ; avec elle, c'est la réalité singulière de notre conscience qui nous échappe ; plus encore, c'est l'acte par lequel nous la retenons et la continuons, c'est notre liberté, qu'il faut ressaisir. Telle est l'idée centrale de cet " [...

Prix : 172 DH

La Politesse

La politesse de l'esprit n'est guère autre chose qu'une espèce de souplesse intellectuelle. L'homme du monde accompli sait parler à chacun de ce qui l'intéresse ; il entre dans les vues d'autrui sans les adopter toujours ; il comprend tout sans pour cela tout excuser. Ce qui nous plaît en [....

Le rire

" Du mécanique plaqué sur du vivant ". Cette formule n'est pas elle-même plaquée mécaniquement par Bergson sur le rire ! Bien au contraire, c'est un Bergson à la fois psychologue, sociologue, philosophe de l'art et moraliste qui écrit Le Rire. Essai sur la signification du comique en 1900,...

Voir tous les livres de Henri Bergson

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La perception du changement (Edition critique)

« Le texte qu'on s'apprête à lire est la version très remaniée d une conférence reprise par Bergson dans un recueil d'essais, dernière oeuvre du philosophe, publiée en 1934 sous le titre La Pensée et le mouvant. La perception du changement trouve plus précisément son origine dans une communication prononcée à l'Université d'Oxford en 1911, par un philosophe qui, à cette date, est sans doute au sommet de sa gloire. Cette célébrité, Bergson la doit tout d'abord à ses cours de philosophie au Collège de France, où il enseigne depuis 1900, et auxquels se presse continuellement une foule d'étudiants, de curieux et de mondains, pour écouter le maître spéculer sur la mémoire, la liberté ou la personne. Mais c'est surtout son troisième livre, L'Évolution créatrice, dont le succès, dès sa parution en 1907, est immédiat, qui donne à la philosophie de Bergson un retentissement sans précédent auprès du grand public et dans le monde entier. Un tel succès ne signifie cependant pas une adhésion unanime aux thèses bergsoniennes qui, dans le sillage de L'Évolution créatrice, déchaînèrent aussi, de nombreuses, et souvent violentes, critiques : vaticanes, matérialistes, spiritualistes, etc., et la conférence de 1911 sur La perception du changement s'inscrit elle-même dans un contexte de réception difficile, puisque c'est à cette occasion qu'eut lieu la rencontre entre Bergson et Russell, l'illustre représentant de l'école mathématicienne de Cambridge, qui n'allait pas tarder à formuler une critique virulente de la philosophie de Bergson. » (A. Bouaniche, extrait de l'Introduction).