share_book
Envoyer cet article par e-mail

Viol

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Viol

Viol

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Viol "

Présentation de Viol

Titus Andronicus, peut-être la première de ses pièces, fut très populaire à l époque de Shakespeare. Elle s est maintenue plusieurs années au répertoire. Étonnant phénomène lorsqu on se rend compte des brutalités en tout genre qui rebondissent au cours de la pièce. Une extrême violence gouverne la vie des plus hautes sphères du pouvoir romain : malgré une victoire splendide contre les Goths, il a du mal à venir à bout de ses luttes internes. Pour le public londonien de l époque, une telle violence a dû paraître aussi exotique qu un conte des Mille et une nuits. Mais lorsque Botho Strauss recrée la tragédie la plus atroce de Shakespeare, elle nous paraît sous un tout autre angle. Naguère sujet de curiosité et peut-être de rejet, la violence est ici exposée en tant que telle. Elle devient le sujet même de la pièce. L incroyable masse d images d accidents, de guerres et de catastrophes que nous avons tous à engranger nous déforme chaque jour un peu plus. À partir de Shakespeare, Strauss nous interroge sur notre propre aptitude à nous émouvoir encore.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 96  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.4cmx17.0cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   L'arche Paru le
  • Collection : Scène Ouverte
  • ISBN :  2851816039
  • EAN13 :  9782851816030
  • Classe Dewey :  832.912
  • Langue : Français

D'autres livres de Botho Strauss

Le soulèvement contre le monde secondaire

Botho Strauss a écrit, début 1993, un essai pour un magazine allemand qui, depuis sa création juste après la guerre, est connu pour ses prises de position critiques à l égard de ceux qui dirigent notre monde, qu ils soient de droite ou de gauche. La publication de ce texte a provoqué de [....

Visages connus, sentiments mêlés

« La petite Doris et le grand Günther Un couple champion de Königswinter Soudain la voici qui perd son allure Il la frappe aussitôt en pleine figure La pauvre Doris, le pauvre Günther Le couple brisé de Königswinter Il n a pas voulu lui demander pardon Aussi de sa robe on dégrafe les boutons...

La tanière

Un thème classique la rencontre, la rupture replacé au sein de nos mythes fondateurs. C est à Olympie que Christine et Martin se découvrent. Elle fait visiter le stade, il est professeur et cherche à faire le point dans sa vie. Voici le début d un chassé-croisé amoureux où le conflit des g...

Ithaque

Après vingt ans d absence, Ulysse est de retour dans sa patrie, fatigué de ses errances. Pallas Athéna en personne l éclaire sur la situation dans laquelle se trouve son royaume. D innombrables prétendants se sont installés dans le palais et demandent la main de Pénélope, tout en corrompant ...

Voir tous les livres de Botho Strauss

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Viol

Titus Andronicus, peut-être la première de ses pièces, fut très populaire à l époque de Shakespeare. Elle s est maintenue plusieurs années au répertoire. Étonnant phénomène lorsqu on se rend compte des brutalités en tout genre qui rebondissent au cours de la pièce. Une extrême violence gouverne la vie des plus hautes sphères du pouvoir romain : malgré une victoire splendide contre les Goths, il a du mal à venir à bout de ses luttes internes. Pour le public londonien de l époque, une telle violence a dû paraître aussi exotique qu un conte des Mille et une nuits. Mais lorsque Botho Strauss recrée la tragédie la plus atroce de Shakespeare, elle nous paraît sous un tout autre angle. Naguère sujet de curiosité et peut-être de rejet, la violence est ici exposée en tant que telle. Elle devient le sujet même de la pièce. L incroyable masse d images d accidents, de guerres et de catastrophes que nous avons tous à engranger nous déforme chaque jour un peu plus. À partir de Shakespeare, Strauss nous interroge sur notre propre aptitude à nous émouvoir encore.