share_book
Envoyer cet article par e-mail

Trois pièces facétieuses

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Trois pièces facétieuses

Trois pièces facétieuses

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Trois pièces facétieuses"

Présentation de Trois pièces facétieuses

Plutôt que coiffeur, Georges aimerait bien " faire goéland ". Jacques, lui, a une autre ambition : devenir plus intelligent que son frère aîné, parce que " quand même l'intelligence, c'est pas la mer à boire " Paul, Jean-Paul et Jean-Louis sont dans un musée, comme Josiane, Josette et Martine, et " de temps en temps, on saisit ce qu'ils disent ", par exemple qu'il est plus fatigant de marcher dans un musée qu'en forêt, parce qu'on y marche " avec les yeux ". Nulle intrigue complexe ni leçon de morale dans les pièces facétieuses de Jean-Michel Ribes (trois Molière en 2001), tirées du recueil Théâtre sans animaux. Rien que des dialogues, voire des bribes, où les " brèves de musée " sonnent comme des " brèves de comptoir " et où la fantaisie le dispute à l'humour. Support ludique et poétique à l'étude de la langue (grammaire et lexique) pour les élèves de collège, les trois courtes pièces qui composent ce volume - complétées d'extraits de théâtre comique - permettent aussi l'étude des jeux de langage, du genre théâtral (rythme et tempo) et du rire... dans tous ses éclats !

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 74  pages
  • Dimensions :  0.8cmx12.7cmx17.5cm
  • Poids : 68.0g
  • Editeur :   Magnard Paru le
  • Collection : Classiques & contemporains
  • ISBN :  2210755441
  • EAN13 :  9782210755444
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Michel Ribes

Musée haut, Musée bas

Le musée est-il chaud, est-il froid ? Est-il haut, est-il bas ? Y a-t-il des veaux, y a-t-il des rats ? Et que viennent y faire tous ces gens ? Visiter ? mais visiter qui, quoi ? Chercher quelqu'un ? un arbre ? un chien ? Se montrer, s'aimer, manger, chuchoter, s'extasier, pisser, dormir, copier...

Théâtre sans animaux suivi de Sans m'en apercevoir

Ce recueil de scènes courtes est un festival de situations poétiques et absurdes ouvrant, dans la sombre pièce du réel formaté, toutes les fenêtres du possible le plus fantaisiste. Ces saynètes subtiles et burlesques, qui laissent éclater la magie du langage à chaque réplique, dénotent...

Multilogues

Difficile de raconter Multilogues - tranches de vie ou chroniques -, et même Dieu le veut, pièce qui, sous prétexte de relater le prêche de la première croisade, s'attaque aux fanatismes, à l'hypocrisie et à toutes les volontés de puissance. Le style, impertinent mais sensible, mêle le [...

Voir tous les livres de Jean-Michel Ribes

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Trois pièces facétieuses

Plutôt que coiffeur, Georges aimerait bien " faire goéland ". Jacques, lui, a une autre ambition : devenir plus intelligent que son frère aîné, parce que " quand même l'intelligence, c'est pas la mer à boire " Paul, Jean-Paul et Jean-Louis sont dans un musée, comme Josiane, Josette et Martine, et " de temps en temps, on saisit ce qu'ils disent ", par exemple qu'il est plus fatigant de marcher dans un musée qu'en forêt, parce qu'on y marche " avec les yeux ". Nulle intrigue complexe ni leçon de morale dans les pièces facétieuses de Jean-Michel Ribes (trois Molière en 2001), tirées du recueil Théâtre sans animaux. Rien que des dialogues, voire des bribes, où les " brèves de musée " sonnent comme des " brèves de comptoir " et où la fantaisie le dispute à l'humour. Support ludique et poétique à l'étude de la langue (grammaire et lexique) pour les élèves de collège, les trois courtes pièces qui composent ce volume - complétées d'extraits de théâtre comique - permettent aussi l'étude des jeux de langage, du genre théâtral (rythme et tempo) et du rire... dans tous ses éclats !