share_book
Envoyer cet article par e-mail

La sorcière qui rapetissait les enfants

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La sorcière qui rapetissait les enfants

La sorcière qui rapetissait les enfants

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La sorcière qui rapetissait les enfants"

Présentation de La sorcière qui rapetissait les enfants

Il était une fois une sorcière qui s'appelait Pichnouille et qui passait son temps à embêter ses voisins. Elle était bête et très méchante. Un jour, Séraphin décide de se débarrasser d'elle une bonne fois pour toutes. Il se dirige vers la maison de Pichnouille, mais elle le transforme en être minuscule, et pour ne plus en entendre parler, elle l'avale d'un coup. Séraphin se retrouve alors à l'intérieur de la sorcière. Il visite sa colonne vertébrale, son coeur, son cerveau... et il s'amuse à tout dérégler : la sorcière s'enrhume quand il laisse la porte ouverte, aboit au moment où elle veut manger, se met à loucher, etc. Séraphin finira par sortir du corps de la sorcière et découvrir le point faible de Pichnouille : le bouton qu'elle a sur le nez qui la transforme en être minuscule ! Une histoire de sorcière comique et inattendue. / Des illustrations magnifiques et spectaculaires. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 1  pages
  • Dimensions :  0.6cmx22.6cmx25.2cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Bayard Jeunesse Paru le
  • Collection : Les belles histoires
  • ISBN :  2747023281
  • EAN13 :  9782747023283
  • Classe Dewey :  804
  • Langue : Français

D'autres livres de  David Parkins

Longue vie aux dodos

Bertie et Béatrice s'aiment d'amour tendre. Ils vivent paisiblement avec leurs frères dodos sur une île de l'océan Indien jusqu au jour où des pirates débarquent, semant la terreur. Mais les volatiles devront bientôt affronter de plus terribles dangers : un typhon, puis les rats qui quittent ...

Prix : 65 DH
Le petit ogre veut aller à l'école

Sujet : La vie n'est pas gaie chez le petit ogre : ses parents ne s'occupent guère de lui ne pensant qu'à manger...des enfants. Le désir d'apprendre à lire naît en lui le jour où il trouve un livre par terre. Le voilà écolier. Il se passionne pour la lecture et entraîne ses parents dans...

Prix : 65 DH

Le placard aux sorcières

De 6 à 10 ans. De grands auteurs de la littérature enfantine, des genres variés - humour, frisson, aventure, contes : il faut au moins cela pour satisfaire l'appétit des jeunes lecteurs autonomes . "J'aime lire" : quand lire seul devient un vrai plaisir ! Noël 1843. Jeanne n'a pas la [.....

Le grand livre farfelu des Farfadets

Sujet : Compilation de contes publiés dans les Belles Histoires, dix récits sont rassemblés dans ce recueil et racontent les aventures de lutins, de farfadets, d'ogres... Commentaire : Lutins, elfes, nains... Ces êtres mystérieux rivalisent d'ingéniosité pour jouer de vilains tours ou apporte...

Voir tous les livres de  David Parkins

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La sorcière qui rapetissait les enfants

Il était une fois une sorcière qui s’appelait Pichnouille et qui passait son temps à embêter ses voisins. Elle était bête et très méchante. Un jour, Séraphin décide de se débarrasser d’elle une bonne fois pour toutes. Il se dirige vers la maison de Pichnouille, mais elle le transforme en être minuscule, et pour ne plus en entendre parler, elle l’avale d’un coup. Séraphin se retrouve alors à l’intérieur de la sorcière. Il visite sa colonne vertébrale, son cœur, son cerveau... et il s’amuse à tout dérégler : la sorcière s’enrhume quand il laisse la porte ouverte, aboit au moment où elle veut manger, se met à loucher, etc. Séraphin finira par sortir du corps de la sorcière et découvrir le point faible de Pichnouille : le bouton qu’elle a sur le nez qui la transforme en être minuscule ! Une histoire de sorcière comique et inattendue. / Des illustrations magnifiques et spectaculaires. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.