share_book
Envoyer cet article par e-mail

SOS police

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
SOS police

SOS police

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "SOS police "

Présentation de SOS police

La police en tenue aujourd'hui. A quoi sert-elle, et surtout à quoi l'utilise-t-on ? Plus de 78000 hommes et femmes, de la BAC à Police secours, qui forment la Sécurité publique, un des derniers services de l'Etat encore présent au quotidien dans les quartiers délaissés. Tour à tour assistantes sociales, plombiers ou psychologues, les " flics " ramassent les restes humains après un accident de la route, entrent chez l'octogénaire morte depuis des mois, mettent fin à un tapage nocturne, accouchent une maman dans la rue ou tentent de calmer un forcené retranché avec des armes. Au cours de ces missions ingrates, ils prennent de plein fouet tous les maux de la société : chômage, misère sociale, violences conjugales, drogue, communautarisme. Rébellions, violences et insultes sont devenues la norme. Les guets-apens, les " caillassages " de patrouilles n'ont rien d'exceptionnel. Sacs d'immondices, piles, boulons, parpaings pleuvent des tours sur ces " intrus ", quand ce ne sont pas les cocktails Molotov qui s'abattent sur leurs voitures. En 2007, pour la première fois, dans le cadre de violences urbaines, on a tiré au fusil sur des policiers. Des quartiers populaires aux villes à " rupins ", des hommes et des femmes racontent leurs difficultés, leurs peurs, leurs dérapages parfois. Un quotidien inattendu, cruel, pathétique, et parfois drôle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 317  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Le Cherche Midi Paru le
  • Collection : Documents
  • ISBN :  2749115000
  • EAN13 :  9782749115009
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Brendan Kemmet

Antonio Ferrara : Le roi de la belle

Le 12 mars 2003, journaux télévisés et flashs radio ouvrent sur un petit braqueur italien inconnu du grand public. Antonio Ferrara, dit " Nino ", n'a pas 30 ans et signe la plus extraordinaire des évasions. Un commando vient l'extraire de prison au bazooka et à la kalachnikov. Le nouveau Mesrin...

Voir tous les livres de Brendan Kemmet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de SOS police

La police en tenue aujourd'hui. A quoi sert-elle, et surtout à quoi l'utilise-t-on ? Plus de 78000 hommes et femmes, de la BAC à Police secours, qui forment la Sécurité publique, un des derniers services de l'Etat encore présent au quotidien dans les quartiers délaissés. Tour à tour assistantes sociales, plombiers ou psychologues, les " flics " ramassent les restes humains après un accident de la route, entrent chez l'octogénaire morte depuis des mois, mettent fin à un tapage nocturne, accouchent une maman dans la rue ou tentent de calmer un forcené retranché avec des armes. Au cours de ces missions ingrates, ils prennent de plein fouet tous les maux de la société : chômage, misère sociale, violences conjugales, drogue, communautarisme. Rébellions, violences et insultes sont devenues la norme. Les guets-apens, les " caillassages " de patrouilles n'ont rien d'exceptionnel. Sacs d'immondices, piles, boulons, parpaings pleuvent des tours sur ces " intrus ", quand ce ne sont pas les cocktails Molotov qui s'abattent sur leurs voitures. En 2007, pour la première fois, dans le cadre de violences urbaines, on a tiré au fusil sur des policiers. Des quartiers populaires aux villes à " rupins ", des hommes et des femmes racontent leurs difficultés, leurs peurs, leurs dérapages parfois. Un quotidien inattendu, cruel, pathétique, et parfois drôle.