share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les guerres low-cost - N°1

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les guerres low-cost - N°1

Les guerres low-cost - N°1

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les guerres low-cost - N°1"

Présentation de Les guerres low-cost - N°1

Hier, la guerre était une activité de luxe et risquée. Rien n'a changé ou presque. Ce " presque " est ce qui a été nommé " les guerres low-cost ". Outre l'affrontement de volonté, la guerre est aussi un transfert de richesses et une extraordinaire destruction de ressources. Il devient aisé de comprendre que des stratégies et des tactiques low-cost puissent être mises en oeuvre pour dépenser moins et gagner plus. Les organisations non étatiques, par la force des événements et des ressources, se sont adaptées selon cette logique. Et si progressivement le politique ne pouvait plus se permettre de sacrifier des hommes pour des opérations militaires qui ne sont plus systématiquement soutenues par la population ? La technologie réellement maîtrisée et suffisante pourrait permettre de baisser les coûts dans de nombreux domaines, en réservant les hautes technologies aux domaines permettant d'avoir une supériorité presque certaine, au moins pendant quelques années. Le coût de la guerre est soumis au filtre médiatique, à l'effet potentiellement très amplificateur. L'émergence de la guerre au sein des populations s'avère à la fois un des " symptômes " du déclin provisoire du concept d'Etat, au plan international, et de la limitation des moyens financiers et humains nécessaires pour mener une guerre industrielle de grande ampleur. L'adaptation demeure une alternative au déclin relatif ou absolu de forces armées ne disposant plus des moyens de mener une guerre industrielle coûteuse dans la durée. Au-delà de pistes de réflexions, ce recueil explorant l'idée de low-cost appliqué à la défense pose l'équation particulièrement difficile à résoudre : " Comment conserver l'essentiel, sans négliger la préparation de l'avenir ? "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 120  pages
  • Dimensions :  1.0cmx14.0cmx19.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   L'esprit Du Livre Editions Paru le
  • Collection : Les cahiers d'AGS
  • ISBN :  2915960917
  • EAN13 :  9782915960914
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Kempf

Le casque et la plume

Le colonel Kempf a commandé à des cavaliers et des tringlots, des légionnaires et des marsouins, des appelés et des engagés (d'avant et d'après la professionnalisation), dans des régiments classiques ou expérimentant les bases de défense. Il a commandé en métropole, tout comme il a [.....

L'OTAN au XXIe siècle

Sommet de Lisbonne, novembre 2010. La décision des chefs d'Etat et de gouvernement alliés d'adopter un nouveau concept stratégique et une réforme de la structure de l'Otan projette l'Alliance Atlantique dans la prochaine décennie. Depuis vingt ans, l'Alliance n'a en réalité cessé de [.......

Stratégies dans le cyberespace : N° 2. Septembre 2011.

Le milieu cyber, au fil du temps, devient un espace de coopérations extraordinaires pour le développement humain, mais aussi de confrontations dont les effets néfastes ne sont vraisemblablement qu'à leurs débuts. Les progrès majeurs dans le stockage et la propagation de l'information renouvell...

Voir tous les livres de Olivier Kempf

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les guerres low-cost - N°1

Hier, la guerre était une activité de luxe et risquée. Rien n'a changé ou presque. Ce " presque " est ce qui a été nommé " les guerres low-cost ". Outre l'affrontement de volonté, la guerre est aussi un transfert de richesses et une extraordinaire destruction de ressources. Il devient aisé de comprendre que des stratégies et des tactiques low-cost puissent être mises en oeuvre pour dépenser moins et gagner plus. Les organisations non étatiques, par la force des événements et des ressources, se sont adaptées selon cette logique. Et si progressivement le politique ne pouvait plus se permettre de sacrifier des hommes pour des opérations militaires qui ne sont plus systématiquement soutenues par la population ? La technologie réellement maîtrisée et suffisante pourrait permettre de baisser les coûts dans de nombreux domaines, en réservant les hautes technologies aux domaines permettant d'avoir une supériorité presque certaine, au moins pendant quelques années. Le coût de la guerre est soumis au filtre médiatique, à l'effet potentiellement très amplificateur. L'émergence de la guerre au sein des populations s'avère à la fois un des " symptômes " du déclin provisoire du concept d'Etat, au plan international, et de la limitation des moyens financiers et humains nécessaires pour mener une guerre industrielle de grande ampleur. L'adaptation demeure une alternative au déclin relatif ou absolu de forces armées ne disposant plus des moyens de mener une guerre industrielle coûteuse dans la durée. Au-delà de pistes de réflexions, ce recueil explorant l'idée de low-cost appliqué à la défense pose l'équation particulièrement difficile à résoudre : " Comment conserver l'essentiel, sans négliger la préparation de l'avenir ? "