share_book
Envoyer cet article par e-mail

Escadrons de la mort, l'école française

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Escadrons de la mort, l'école française

Escadrons de la mort, l'école française

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Escadrons de la mort, l'école française"

Présentation de Escadrons de la mort, l'école française

Dans les années 1970 et 1980, les dictatures militaires du Cône sud de l'Amérique latine ont férocement réprimé leurs opposants, utilisant à grande échelle les techniques de la guerre sale (rafles, torture, exécutions, escadrons de la mort...). C'est en enquêtant sur l'organisation transnationale dont s'étaient dotées ces dictatures - le fameux Plan Condor - que Marie Monique Robin a découvert le rôle majeur joué secrètement par des militaires français dans la formation à ces méthodes de leurs homologues latino-américains. Dès la fin des années 1950, les méthodes de la bataille d'Alger sont enseignées à l'École supérieure de guerre de Paris, puis en Argentine, où s'installe une mission militaire permanente française constituée d'anciens d'Algérie. De même, en 1960, des experts français en lutte antisubversive, dont le général Paul Aussaresses, formeront les officiers américains aux techniques de la guerre moderne qu'ils appliqueront au Sud Vietnam. Des dessous encore méconnus des guerres françaises en Indochine et en Algérie, jusqu'à la collaboration politique secrète établie par le gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing avec les dictatures de Pinochet et de Videla, ce livre - fruit d'une enquête de deux ans, en Amérique latine et en Europe - dévoile une page occulte de l'histoire de France, où se croisent aussi des anciens de l'OAS, des fascistes européens ou des moines soldats agissant pour le compte de l'organisation intégriste la Cité catholique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 453  pages
  • Dimensions :  3.0cmx12.6cmx18.8cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : La Découverte/Poche
  • ISBN :  2707153494
  • EAN13 :  9782707153494
  • Classe Dewey :  355.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Marie-Monique Robin

Notre poison quotidien

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'incidence du taux de cancer a doublé au cours des trente dernières années (déduction faite du facteur de vieillissement de la population). Durant cette période, la progression des leucémies et des tumeurs cérébrales chez l'enfant a été [.......

Le monde selon Monsanto

Implantée dans quarante-six pays, Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, mais aussi l'une des entreprises les plus controversées de l'histoire industrielle. Dans les dernières décennies, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits (PCB, " agent orange, ...

Le monde selon Monsanto : de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien.

Implantée dans quarante-six pays, Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, niais aussi l'une des entreprises les plus controversées de l'histoire industrielle avec la production de PCB (pyralène), d'herbicides dévastateurs (comme l'agent orange pendant la guerre du Viêt-nam) ou de l'horm...

Les 100 photos du siècle

Cent ans d'histoire en tout juste cent images. La première est celle du saint suaire, prise en 1898 par Secondo Pia et publiée massivement des 1901. Elle inaugure une longue série. Grand reporter à l'agence Capa dix ans durant (1989-1999) Marie-Monique Robin raconte, à la manière d'une enquêt...

Voir tous les livres de Marie-Monique Robin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Escadrons de la mort, l'école française

Dans les années 1970 et 1980, les dictatures militaires du Cône sud de l'Amérique latine ont férocement réprimé leurs opposants, utilisant à grande échelle les techniques de la guerre sale (rafles, torture, exécutions, escadrons de la mort...). C'est en enquêtant sur l'organisation transnationale dont s'étaient dotées ces dictatures - le fameux Plan Condor - que Marie Monique Robin a découvert le rôle majeur joué secrètement par des militaires français dans la formation à ces méthodes de leurs homologues latino-américains. Dès la fin des années 1950, les méthodes de la bataille d'Alger sont enseignées à l'École supérieure de guerre de Paris, puis en Argentine, où s'installe une mission militaire permanente française constituée d'anciens d'Algérie. De même, en 1960, des experts français en lutte antisubversive, dont le général Paul Aussaresses, formeront les officiers américains aux techniques de la guerre moderne qu'ils appliqueront au Sud Vietnam. Des dessous encore méconnus des guerres françaises en Indochine et en Algérie, jusqu'à la collaboration politique secrète établie par le gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing avec les dictatures de Pinochet et de Videla, ce livre - fruit d'une enquête de deux ans, en Amérique latine et en Europe - dévoile une page occulte de l'histoire de France, où se croisent aussi des anciens de l'OAS, des fascistes européens ou des moines soldats agissant pour le compte de l'organisation intégriste la Cité catholique.