share_book
Envoyer cet article par e-mail

Opération banlieues

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Opération banlieues

Opération banlieues

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Opération banlieues "

Présentation de Opération banlieues

Entre 1977 et 2003, la politique de la ville visait à " réinjecter du droit commun " dans les quartiers d'habitat social. Mais depuis, derrière les grands discours, une autre politique se déploie discrètement : la préparation d'une guerre totale aux cités, transformées en véritables ghettos ethniques, chaudrons sociaux dont le " traitement " ne relèverait plus que de l'éradication ou de la force armée. Voilà ce que démontre cette enquête implacable d'Hacène Belmessous, nourrie de documents confidentiels, de témoignages d'acteurs de la " sécurité urbaine " - politiques, urbanistes, policiers, gendarmes et militaires - et de visites des lieux où militaires et gendarmes se préparent à la contre-guérilla urbaine. II explique ainsi qu'un objectif caché des opérations de rénovation urbaine est de faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans ces territoires. Et il montre comment, à la suite des émeutes de 2005, deux nouveaux intervenants ont été enrôlés par le pouvoir sarkozyste: la gendarmerie mobile et l'armée de terre. Car, avec l'adoption en 2008 du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, l'idée d'un engagement des forces terrestres en banlieue n'est plus un tabou. Mais s'ils se disent loyaux envers le chef de l'Etat, nombre d'officiers interrogés récusent ce " scénario de l'inacceptable ". Quant aux gendarmes, ils contestent ouvertement leur rapprochement avec la police, tandis que nombre de policiers, aujourd'hui en première ligne, récusent la militarisation croissante de leur action. Autant de révélations inquiétantes, pointant les graves dérives d'une politique d'Etat ayant fait sien un nouvel adage : " Si tu veux la guerre, prépare la guerre ! "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 203  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.6cmx22.0cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : CAHIERS LIBRES
  • ISBN :  2707159123
  • EAN13 :  9782707159120
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Hacène Belmessous

Les minorités de la République : La discrimination au logement des jeunes générations d'origine immigrée

Des émeutes dans les banlieues populaires, qui soulignent l'aggravation des fractures sociales et territoriales dans le pays, une pétition des " indigènes de la République ", qui dresse un réquisitoire contre la France " postcoloniale " : les signes d'une faillite du modèle universaliste fran...

Le Nouveau bonheur français ou le monde selon Disney

C est une mauvaise nouvelle pour ceux qui croient encore en l idée d une France égalitaire. À trente minutes de Paris, la multinationale Disney est en train de fabriquer, sous l il bienveillant de l État, la première ville « privatisée » du pays : le Val d Europe. « Privatisée » parce qu ...

Mixité sociale : une imposture : Retour sur un mythe français

Les émeutes qui ont embrasé la France désespérée des banlieues populaires et ébranlé la France heureuse des ghettos de riches durant l'automne 2005 témoignent à grands traits d'un pays aux abois. Tous les indicateurs de coexistence des différentes catégories sociales soulignent l'aggravat...

Voir tous les livres de Hacène Belmessous

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Opération banlieues

Entre 1977 et 2003, la politique de la ville visait à " réinjecter du droit commun " dans les quartiers d'habitat social. Mais depuis, derrière les grands discours, une autre politique se déploie discrètement : la préparation d'une guerre totale aux cités, transformées en véritables ghettos ethniques, chaudrons sociaux dont le " traitement " ne relèverait plus que de l'éradication ou de la force armée. Voilà ce que démontre cette enquête implacable d'Hacène Belmessous, nourrie de documents confidentiels, de témoignages d'acteurs de la " sécurité urbaine " - politiques, urbanistes, policiers, gendarmes et militaires - et de visites des lieux où militaires et gendarmes se préparent à la contre-guérilla urbaine. II explique ainsi qu'un objectif caché des opérations de rénovation urbaine est de faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans ces territoires. Et il montre comment, à la suite des émeutes de 2005, deux nouveaux intervenants ont été enrôlés par le pouvoir sarkozyste: la gendarmerie mobile et l'armée de terre. Car, avec l'adoption en 2008 du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, l'idée d'un engagement des forces terrestres en banlieue n'est plus un tabou. Mais s'ils se disent loyaux envers le chef de l'Etat, nombre d'officiers interrogés récusent ce " scénario de l'inacceptable ". Quant aux gendarmes, ils contestent ouvertement leur rapprochement avec la police, tandis que nombre de policiers, aujourd'hui en première ligne, récusent la militarisation croissante de leur action. Autant de révélations inquiétantes, pointant les graves dérives d'une politique d'Etat ayant fait sien un nouvel adage : " Si tu veux la guerre, prépare la guerre ! "