share_book
Envoyer cet article par e-mail

La nouvelle impuissance américaine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La nouvelle impuissance américaine

La nouvelle impuissance américaine

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La nouvelle impuissance américaine "

Présentation de La nouvelle impuissance américaine

Dix ans se sont écoulés entre les attentats du 11 septembre et l'élimination d'Oussama ben Laden. Une période pendant laquelle la puissance US a changé de nature. Dix années d'approximations et de manipulations qui ont dessillé bien des yeux et multiplié les interrogations sur une "hyperpuissance" incapable de stratégie cohérente depuis que la chute de l'URSS l'a rendue orpheline d'un ennemi digne de ce nom. La mort d'un Ben Laden oublié de tous ne peut masquer le processus d'"autodissolution stratégique" entamé symboliquement le 11 septembre 2001. Le véritable Ground Zero ne se situe pas à l'emplacement des Tours jumelles, mais à quelques rues de là, à Wall Street, où la crédibilité de la première puissance mondiale a été engloutie en 2008 sous les eaux noires d'une crise autogénérée. Il sera moins aisé de retrouver le cadavre de cette crédibilité défunte que celui de Ben Laden. L'ère postaméricaine a commencé tant sur les plans économique, militaire que culturel. Nous avons encore du mal à l'envisager, parce que la force de ce que l'on pourrait appeler notre Amérique interne nous empêche de regarder en face le naufrage de l'Amérique réelle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 184  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.0cmx20.0cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Editions De L'oeuvre Paru le
  • Collection : SOCIETE
  • ISBN :  2356311084
  • EAN13 :  9782356311085
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Zajec

Les secrets de la géopolitique : Des clés pour comprendre

'Un État fait la politique de sa géographie' pensait Napoléon. C'est une évidence pour qui observe l'histoire des relations internationales. La 'géopolitique ' passionne. Portées par les soubresauts de l'actualité et les drames d'un monde instable, les émissions à succès se multiplient, ex...

Voir tous les livres de Olivier Zajec

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La nouvelle impuissance américaine

Dix ans se sont écoulés entre les attentats du 11 septembre et l'élimination d'Oussama ben Laden. Une période pendant laquelle la puissance US a changé de nature. Dix années d'approximations et de manipulations qui ont dessillé bien des yeux et multiplié les interrogations sur une "hyperpuissance" incapable de stratégie cohérente depuis que la chute de l'URSS l'a rendue orpheline d'un ennemi digne de ce nom. La mort d'un Ben Laden oublié de tous ne peut masquer le processus d'"autodissolution stratégique" entamé symboliquement le 11 septembre 2001. Le véritable Ground Zero ne se situe pas à l'emplacement des Tours jumelles, mais à quelques rues de là, à Wall Street, où la crédibilité de la première puissance mondiale a été engloutie en 2008 sous les eaux noires d'une crise autogénérée. Il sera moins aisé de retrouver le cadavre de cette crédibilité défunte que celui de Ben Laden. L'ère postaméricaine a commencé tant sur les plans économique, militaire que culturel. Nous avons encore du mal à l'envisager, parce que la force de ce que l'on pourrait appeler notre Amérique interne nous empêche de regarder en face le naufrage de l'Amérique réelle.