share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de l'anglais par Muriel Pécastaing-Boissière,

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de l'anglais par Muriel Pécastaing-Boissière,

Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de l'anglais par Muriel Pécastaing-Boissière,

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de..."

Présentation de Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de l'anglais par Muriel Pécastaing-Boissière, revu et préfacé par Jacques Gaillard

Dans le monde antique, la guerre est la vie même des États. Elle ne se contente pas d'assurer leur survie. Elle les approvisionne en richesses, en force de travail - l'esclave est un prisonnier. Elle démontre leur puissance. Elle est un savoir-faire qui met en oeuvre de multiples techniques. Elle est même, pour les citoyens, puis pour les engagés, un métier, et, pour les politiques, l'apprentissage obligé de la responsabilité et du commandement. En elle se construisent les valeurs de référence, et par elle se bâtissent les empires. Encore faut-il qu'ils durent. Le triomphe historique de Rome aura été la durée. Jamais, dans notre mémoire, nous ne rencontrons un édifice aussi durablement solide, aussi large, aussi lourd. C'est par la guerre que Rome a fait sienne la Méditerranée, puis l'Europe jusqu'à la Baltique, le nord de l'Afrique, les confins de l'Asie. Entreprise incroyable dans son extension géographique comme dans sa continuité historique : ce n'est pas l'oeuvre éphémère d'un homme, mais le triomphe d'un peuple, d'une culture politique et militaire. Des guerriers du légendaire Romulus aux légions dispersées aux quatre coins de l'empire, c'est par ses armées que Rome façonne son monde. C'est au coeur des légions qu'au fil des siècles se brassent cultures et religions, c'est autour des bivouacs que la langue latine se transformera. Adrian Goldsworthy, né en 1969, a fréquenté le Westbourne Boys Collège de Penarth, près de Cardiff, avant d'étudier l'histoire antique et moderne au St John's College d'Oxford. Sa thèse de doctorat combine ses passions pour l'histoire militaire et le monde romain.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  2.6cmx20.6cmx26.6cm
  • Poids : 1038.7g
  • Editeur :   Autrement Paru le
  • Collection : Atlas des guerres
  • ISBN :  2746701103
  • EAN13 :  9782746701106
  • Classe Dewey :  355.00937
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jacques Gaillard

La Métaphysique du Mou

Philosophe méconnu du XXe siècle, esprit inclassable en marge de toutes les écoles, Jean-Baptiste Botul (1896-1947), auteur de tradition orale, traverse en 1938 une crise profonde mais féconde. Considérant que la philosophie des " choses mêmes " ne s'est pas assez intéressée aux choses [....

Voir tous les livres de  Jacques Gaillard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les guerres romaines, 281 av. J.-C.-476 ap. J.-C. / Adrian Goldsworthy ; traduit de l'anglais par Muriel Pécastaing-Boissière, revu et préfacé par Jacques Gaillard

Dans le monde antique, la guerre est la vie même des États. Elle ne se contente pas d'assurer leur survie. Elle les approvisionne en richesses, en force de travail - l'esclave est un prisonnier. Elle démontre leur puissance. Elle est un savoir-faire qui met en oeuvre de multiples techniques. Elle est même, pour les citoyens, puis pour les engagés, un métier, et, pour les politiques, l'apprentissage obligé de la responsabilité et du commandement. En elle se construisent les valeurs de référence, et par elle se bâtissent les empires. Encore faut-il qu'ils durent. Le triomphe historique de Rome aura été la durée. Jamais, dans notre mémoire, nous ne rencontrons un édifice aussi durablement solide, aussi large, aussi lourd. C'est par la guerre que Rome a fait sienne la Méditerranée, puis l'Europe jusqu'à la Baltique, le nord de l'Afrique, les confins de l'Asie. Entreprise incroyable dans son extension géographique comme dans sa continuité historique : ce n'est pas l'oeuvre éphémère d'un homme, mais le triomphe d'un peuple, d'une culture politique et militaire. Des guerriers du légendaire Romulus aux légions dispersées aux quatre coins de l'empire, c'est par ses armées que Rome façonne son monde. C'est au coeur des légions qu'au fil des siècles se brassent cultures et religions, c'est autour des bivouacs que la langue latine se transformera. Adrian Goldsworthy, né en 1969, a fréquenté le Westbourne Boys Collège de Penarth, près de Cardiff, avant d'étudier l'histoire antique et moderne au St John's College d'Oxford. Sa thèse de doctorat combine ses passions pour l'histoire militaire et le monde romain.