share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle

L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle"

Présentation de L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle

Les Romains ont longtemps que leur armée était invincible. Mais ils ont eu la preuve du contraire lors de la "crise du IIIe", une crise fondamentalement militaire, avec économiques, sociales et même culturelles et religieuses. Pendant des décennies, les historiens ont cru qu'ils pouvaient faire l'économie de l'histoire militaire pour écrire l'histoire du me siècle. A quoi bon étudier les guerres? Et l'armée romaine? Ils n'ont jamais pensé, non plus, aux ennemis. Bien pire, ils ne se sont même pas demandé comment la guerre était financée, et encore moins si elle pouvait l'être. Yann Le Bohec, qui enseigne l'histoire romaine à la Sorbonne, a abordé le sujet. Non sans jubilation, et avec une ironie discrète, il pointe du doigt les préjugés qui ont fait naître des erreurs parfois énormes. C'est ainsi qu'on a reproché aux fantassins romains de se laisser distancer par les cavaliers barbares, alors que ces derniers étaient eux aussi des fantassins. Les lecteurs retrouveront ici ses qualités de récit et d'écriture, la rigueur et la méthode dont il a fait preuve dans d'autres livres consacrés à l'armée romaine... et à ses ennemis.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 315  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.0cmx23.2cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : Art de la guerre
  • ISBN :  2268067858
  • EAN13 :  9782268067858
  • Classe Dewey :  937
  • Langue : Français

D'autres livres de Yann Le Bohec

Histoire romaine

Ce manuel, unique en son genre, plusieurs fois réédité, est devenu LE manuel d'initiation à l'histoire de Rome. Organisé en trois parties (Des origines à l'Empire / Rome, maîtresse du monde / Un autre monde romain), complété de tableaux chronologiques, de cartes et plans, d'un index et [...

Histoire de l'Afrique romaine 146 avant J-C - 439 après J-C

L'Afrique romaine est devenue célèbre grâce aux écrivains illustres qu'elle a vu naître - Apulée, Tertullien, s. Cyprien et s. Augustin - et grâce aux ruines majestueuses de sites comme Carthage, Dougga, Timgad et Volubilis. Elle a donné à Rome des chevaliers, des sénateurs et même la ...

Voir tous les livres de Yann Le Bohec

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'armée romaine dans la tourmente. Une nouvelle approche de la crise du IIIe siècle

Les Romains ont longtemps que leur armée était invincible. Mais ils ont eu la preuve du contraire lors de la "crise du IIIe", une crise fondamentalement militaire, avec économiques, sociales et même culturelles et religieuses. Pendant des décennies, les historiens ont cru qu'ils pouvaient faire l'économie de l'histoire militaire pour écrire l'histoire du me siècle. A quoi bon étudier les guerres? Et l'armée romaine? Ils n'ont jamais pensé, non plus, aux ennemis. Bien pire, ils ne se sont même pas demandé comment la guerre était financée, et encore moins si elle pouvait l'être. Yann Le Bohec, qui enseigne l'histoire romaine à la Sorbonne, a abordé le sujet. Non sans jubilation, et avec une ironie discrète, il pointe du doigt les préjugés qui ont fait naître des erreurs parfois énormes. C'est ainsi qu'on a reproché aux fantassins romains de se laisser distancer par les cavaliers barbares, alors que ces derniers étaient eux aussi des fantassins. Les lecteurs retrouveront ici ses qualités de récit et d'écriture, la rigueur et la méthode dont il a fait preuve dans d'autres livres consacrés à l'armée romaine... et à ses ennemis.