share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)

Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)"

Présentation de Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)

Jérusalem. De retour de Babylone, Nathan, richissime commerçant juif, apprend qu'un templier a sauvé sa fille des flammes. Le templier doit la vie au sultan, Saladin, qui revoit en lui son frère. Lessing, figure de proue du rationalisme, transpose la lutte au théâtre. Il "réunit" lors de la troisième croisade (au XIIe siècle) les trois grandes religions monothéistes à travers leurs représentants majeurs et développe sa pièce comme un stratège supérieur livrerait bataille, sans jamais se départir d'une sérénité supérieure, proche du merveilleux. Dernière pièce de l'auteur, elle en est aussi la plus achevée, déterminante pour la dramaturgie allemande. Le propos aussi tranchant que subtil – on y joue beaucoup aux échecs, et même on y "joue avec le jeu" – s'articule sur une mécanique dramatique redoutable : obligations, liens cachés, dépendances, cas de conscience religieux… dont toujours la sagesse s'affranchit par sa seule limpidité. La traduction de l'allemand, de F. Rey, a été conçue pour le jeu théâtral. Elle rend au mieux la saveur et les effets de la langue du grand dramaturge allemand. --Bertrand Gosselin

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 416  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : GF Bilingue
  • ISBN :  2080709941
  • EAN13 :  9782080709943
  • Classe Dewey :  430
  • Langue : Français

D'autres livres de Gotthold Ephraïm Lessing

Nathan le Sage

1187, Jérusalem. Au cœur du chaudron brûlant allumé par les Croisades. Saladin vient de reprendre la ville aux Croisés. Victorieux, il agit vis-à-vis des juifs et des chrétiens dans un esprit de tolérance inconnu jusqu'alors. Seuls les Templiers, qui tuent en invoquant Dieu, ne trouvent [...

Prix : 95 DH

Voir tous les livres de Gotthold Ephraïm Lessing

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Nathan le Sage / Nathan der Weise (édition bilingue)

Jérusalem. De retour de Babylone, Nathan, richissime commerçant juif, apprend qu'un templier a sauvé sa fille des flammes. Le templier doit la vie au sultan, Saladin, qui revoit en lui son frère. Lessing, figure de proue du rationalisme, transpose la lutte au théâtre. Il "réunit" lors de la troisième croisade (au XIIe siècle) les trois grandes religions monothéistes à travers leurs représentants majeurs et développe sa pièce comme un stratège supérieur livrerait bataille, sans jamais se départir d'une sérénité supérieure, proche du merveilleux. Dernière pièce de l'auteur, elle en est aussi la plus achevée, déterminante pour la dramaturgie allemande. Le propos aussi tranchant que subtil – on y joue beaucoup aux échecs, et même on y "joue avec le jeu" – s'articule sur une mécanique dramatique redoutable : obligations, liens cachés, dépendances, cas de conscience religieux… dont toujours la sagesse s'affranchit par sa seule limpidité. La traduction de l'allemand, de F. Rey, a été conçue pour le jeu théâtral. Elle rend au mieux la saveur et les effets de la langue du grand dramaturge allemand. --Bertrand Gosselin