share_book
Envoyer cet article par e-mail

Passer l'hiver

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Passer l'hiver

Passer l'hiver

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Passer l'hiver"

Présentation de Passer l'hiver

Avec Passer l'hiver, Olivier Adam signe son premier recueil de nouvelles. Neuf textes donc, qui disent ce qu'est la nuit, aussi bien dans les coeurs que dans les corps et dans les âmes. Chaque nouvelle a en effet une unité de temps : un soir, une nuit entière. L'heure à laquelle tout bascule. On pourrait d'ailleurs dire que l'originalité de ce recueil – outre le ton que les fans d'Olivier Adam auront plaisir à retrouver –, tient à ce qu'il est conçu comme une oeuvre tragique et théâtrale. Car, en plus de l'unité de temps, les nouvelles répètent la même scène dramatique : un homme et une femme qui ont été, ou sont encore, unis par le mariage, qui ont des enfants, vivent, revivent ou anticipent leur séparation. Si l'amour existe parfois, c'est par la rencontre subite des chairs, le temps d'une jouissance. Au-delà, ne se profile que la chute. Assurément, Passer l'hiver n'est pas un livre gai. Mais faut-il qu'un livre le soit ? N'est-il pas bon de se confronter à l'hiver pour aller vers d'autres saisons ? Ne faut-il pas traverser la nuit pour atteindre la lumière ? Après ce recueil, on en est convaincu. --Isabelle Magnien --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 166  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020826534
  • EAN13 :  9782020826532
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Adam

Je vais bien, ne t'en fais pas

Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n'a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l'aime. Rien d'autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu'il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. A son retour de [.......

Ni vu ni connu

Caché dans la chambre des parents de Thomas, Antoine attend qu'on le trouve. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Thomas et tous les invités jouent à cache-cache. Sauf que personne n'est venu et que les autres sont partis jouer aux fléchettes dans le jardin, sans Antoine. Personne ne l'a [......

A l'abri de rien

  --Ce texte fait référence à l'éditionBroché . ...

Des vents contraires

Depuis que sa femme a disparu sans plus jamais faire signe, Paul Anderen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Il espère faire peau neuve par la grâce d'un retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance. Mais qui est donc Paul Anderen ? Un père qui, pour sauver ...

Voir tous les livres de Olivier Adam

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Passer l'hiver

Avec Passer l’hiver, Olivier Adam signe son premier recueil de nouvelles. Neuf textes donc, qui disent ce qu’est la nuit, aussi bien dans les cœurs que dans les corps et dans les âmes. Chaque nouvelle a en effet une unité de temps : un soir, une nuit entière. L’heure à laquelle tout bascule. On pourrait d’ailleurs dire que l’originalité de ce recueil – outre le ton que les fans d’Olivier Adam auront plaisir à retrouver –, tient à ce qu’il est conçu comme une œuvre tragique et théâtrale. Car, en plus de l’unité de temps, les nouvelles répètent la même scène dramatique : un homme et une femme qui ont été, ou sont encore, unis par le mariage, qui ont des enfants, vivent, revivent ou anticipent leur séparation. Si l’amour existe parfois, c’est par la rencontre subite des chairs, le temps d’une jouissance. Au-delà, ne se profile que la chute. Assurément, Passer l’hiver n’est pas un livre gai. Mais faut-il qu’un livre le soit ? N’est-il pas bon de se confronter à l’hiver pour aller vers d’autres saisons ? Ne faut-il pas traverser la nuit pour atteindre la lumière ? Après ce recueil, on en est convaincu. --Isabelle Magnien --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .