share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Eternels, tome 1

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Eternels, tome 1

Les Eternels, tome 1


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Eternels, tome 1 "

Présentation de Les Eternels, tome 1

Au commencement étaient deux sœurs. L'une, Uma, technicienne d'identification criminelle, l'autre, Mira, agent secret œuvrant dans le milieu des diamantaires. Carrossées comme des déesses, sculpturales au possible (l'une de ses motivations principales pour réaliser cette série, de l'aveu du dessinateur !), Uma et Mira, toutes deux d'origine indienne, se sont perdues de vue depuis longue date. Une séparation définitive car Mira vient d'être exécutée au cours d'une mission spéciale… ce qui amène les supérieurs hiérarchiques de l'agent secret à recruter sa sœur au nom de leur ressemblance troublante… Rien de bien nouveau dans ce type de scénario de départ sinon, et c'est ce qui en rend la lecture délectable, l'intervention d'un autre protagoniste : le flic kabyle Mehdi au parler haut en couleur et le choix d'une héroïne présentée d'emblée comme ultra dépressive ! Si on ajoute à cela la remarquable documentation du scénariste, les bons mots et les trouvailles graphiques de Meynet (notamment les épatantes lunettes "Réalité Augmentée"), on obtient en définitive un cocktail aussi subtil qu'explosif. Les rondeurs du trait de crayon et l'utilisation de certaines couleurs louchent certes du côté de ligne claire, mais revisitée ici par une bonne dose de réalisme, une pincée d'érotisme discret et une succession corsée de scènes d'action qui font de notre Uma-Mira au look très "Matrix" une agréable nouvelle venue dans les troupes BD des agents de charme et de choc. À lire, pour ceux qui ont le sens du contraste, en écoutant en boucle le marilynien "Diamonds are the girls best friends". --Frédéric Grolleau

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 52  pages
  • Dimensions :  1.0cmx24.6cmx31.6cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Dargaud Paru le
  • Collection : Les Eternels
  • ISBN :  2205053000
  • EAN13 :  9782205053005
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les Eternels, tome 1

Au commencement étaient deux sœurs. L'une, Uma, technicienne d'identification criminelle, l'autre, Mira, agent secret œuvrant dans le milieu des diamantaires. Carrossées comme des déesses, sculpturales au possible (l'une de ses motivations principales pour réaliser cette série, de l'aveu du dessinateur !), Uma et Mira, toutes deux d'origine indienne, se sont perdues de vue depuis longue date. Une séparation définitive car Mira vient d'être exécutée au cours d'une mission spéciale… ce qui amène les supérieurs hiérarchiques de l'agent secret à recruter sa sœur au nom de leur ressemblance troublante… Rien de bien nouveau dans ce type de scénario de départ sinon, et c'est ce qui en rend la lecture délectable, l'intervention d'un autre protagoniste : le flic kabyle Mehdi au parler haut en couleur et le choix d'une héroïne présentée d'emblée comme ultra dépressive ! Si on ajoute à cela la remarquable documentation du scénariste, les bons mots et les trouvailles graphiques de Meynet (notamment les épatantes lunettes "Réalité Augmentée"), on obtient en définitive un cocktail aussi subtil qu'explosif. Les rondeurs du trait de crayon et l'utilisation de certaines couleurs louchent certes du côté de ligne claire, mais revisitée ici par une bonne dose de réalisme, une pincée d'érotisme discret et une succession corsée de scènes d'action qui font de notre Uma-Mira au look très "Matrix" une agréable nouvelle venue dans les troupes BD des agents de charme et de choc. À lire, pour ceux qui ont le sens du contraste, en écoutant en boucle le marilynien "Diamonds are the girls best friends". --Frédéric Grolleau