share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pin up, tome 7

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pin up, tome 7

Pin up, tome 7


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Pin up, tome 7 "

    Présentation de Pin up, tome 7

    Pas la peine de jouer au plus fin, les gars ! N'essayez pas de tromper la vigilance de Dottie. D'autres s'y sont cassé les dents avant vous... Cette fois, la donzelle s'est recyclée dans un job à sa mesure : la voilà physionomiste au Flamingo, un casino de Las Vegas. Les truqueurs, tricheurs et embobineurs en tout genre, c'est désormais sa pitance quotidienne. La dame a l'œil aussi sûr que la répartie, ce qui n'est pas peu dire. Un certain Sinatra peut en témoigner. Aguiché par la belle mais un peu trop sûr de lui, il se retrouve en moins de deux "knock-outé" par une réplique digne d'un uppercut : "il y a deux choses que mon estomac digère très mal : les pizzas trop salées et les crooners trop sucrés..." Jolie chanson, non ? Mais il ne faudrait pas croire trop vite que tout va bien pour Dottie. Justement, un tueur mal inspiré la confond avec l'une de ses amies. Résultat : le pauvre garçon se retrouve sous un tas de pierre perdu en plein milieu du désert. Mais Dottie, elle, se retrouve jusqu'au cou dans de sales ennuis. Virée de son job, la voici à la rue. Heureusement qu'un certain Hugh Hefner, connu pour son amour immodéré des lapins et des filles dénudées à queue blanche, lui propose un boulot irrésistible. Va pour l'empire Playboy, alors. Mais attention : la tranquillité n'est pas garantie. Car tout autour de Dottie, la guerre des gangs entraîne un peu d'animation dans les rues de Vegas... Yann et Berthet rempilent, et les fans de Dottie s'en réjouissent d'avance ! Ce septième volet de la série les plonge au cœur des années soixante, dans une Amérique blanche au faîte de sa prospérité. Belles bagnoles, belles poupées, belles voix suaves sorties des juke-box, le tout sur fond de lumières de casinos étincelantes dans la nuit fauve du désert : le cadre est idyllique, c'est sûr. Mais derrière cette façade enjôleuse, tous les coups sont permis. Et la mainmise de la mafia sur l'industrie du jeu et du plaisir se fait à coups de calibres. Les morts se ramassent à la pelle, tout comme les jetons de casinos tombés sur le tapis vert... Yann, lui, s'amuse à mêler véracité historique et fiction, et tant pis pour les obsédés des dates historiques. L'essentiel reste que le lecteur se laisse emporter par l'histoire et s'amuse à croiser quelques-unes des plus fameuses figures de l'époque. Quant aux gourmets, ils seront servis : le trait racé de Berthet dessine avec autant d'élégance les courbes des femmes fatales que les enjoliveurs des Cadillac... --Philippe Actère

    Détails sur le produit

    • Reliure : Cartonné
    • 48  pages
    • Dimensions :  1.0cmx23.2cmx31.6cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Dargaud Paru le
    • Collection : Pin-Up
    • ISBN :  2871293775
    • EAN13 :  9782871293774
    • Classe Dewey :  741.5
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Présentation de Pin up, tome 7

    Pas la peine de jouer au plus fin, les gars ! N'essayez pas de tromper la vigilance de Dottie. D'autres s'y sont cassé les dents avant vous... Cette fois, la donzelle s'est recyclée dans un job à sa mesure : la voilà physionomiste au Flamingo, un casino de Las Vegas. Les truqueurs, tricheurs et embobineurs en tout genre, c'est désormais sa pitance quotidienne. La dame a l'œil aussi sûr que la répartie, ce qui n'est pas peu dire. Un certain Sinatra peut en témoigner. Aguiché par la belle mais un peu trop sûr de lui, il se retrouve en moins de deux "knock-outé" par une réplique digne d'un uppercut : "il y a deux choses que mon estomac digère très mal : les pizzas trop salées et les crooners trop sucrés..." Jolie chanson, non ? Mais il ne faudrait pas croire trop vite que tout va bien pour Dottie. Justement, un tueur mal inspiré la confond avec l'une de ses amies. Résultat : le pauvre garçon se retrouve sous un tas de pierre perdu en plein milieu du désert. Mais Dottie, elle, se retrouve jusqu'au cou dans de sales ennuis. Virée de son job, la voici à la rue. Heureusement qu'un certain Hugh Hefner, connu pour son amour immodéré des lapins et des filles dénudées à queue blanche, lui propose un boulot irrésistible. Va pour l'empire Playboy, alors. Mais attention : la tranquillité n'est pas garantie. Car tout autour de Dottie, la guerre des gangs entraîne un peu d'animation dans les rues de Vegas... Yann et Berthet rempilent, et les fans de Dottie s'en réjouissent d'avance ! Ce septième volet de la série les plonge au cœur des années soixante, dans une Amérique blanche au faîte de sa prospérité. Belles bagnoles, belles poupées, belles voix suaves sorties des juke-box, le tout sur fond de lumières de casinos étincelantes dans la nuit fauve du désert : le cadre est idyllique, c'est sûr. Mais derrière cette façade enjôleuse, tous les coups sont permis. Et la mainmise de la mafia sur l'industrie du jeu et du plaisir se fait à coups de calibres. Les morts se ramassent à la pelle, tout comme les jetons de casinos tombés sur le tapis vert... Yann, lui, s'amuse à mêler véracité historique et fiction, et tant pis pour les obsédés des dates historiques. L'essentiel reste que le lecteur se laisse emporter par l'histoire et s'amuse à croiser quelques-unes des plus fameuses figures de l'époque. Quant aux gourmets, ils seront servis : le trait racé de Berthet dessine avec autant d'élégance les courbes des femmes fatales que les enjoliveurs des Cadillac... --Philippe Actère