share_book
Envoyer cet article par e-mail

Premier bilan après l'apocalypse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Premier bilan après l'apocalypse

Premier bilan après l'apocalypse

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 277,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Premier bilan après l'apocalypse"

Présentation de Premier bilan après l'apocalypse

L'apocalypse, serait-ce donc l’édition numérique, ou comme dans Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, la température à laquelle le papier s’enflamme et se consume ?Frédéric Beigbeder sauve ici du brasier tous les livres, pour être précis les 100 œuvres, qu'il souhaite conserver au vingt-et-unième siècle, sous la forme d'un hit-parade intime de 100 à 1. C'est donc un classement totalement personnel, égotiste, joyeux, inattendu, parfois classique (André Gide, Fitzgerald, Paul-Jean Toulet, Salinger et d'autres grands), souvent surprenant (Patrick Besson, Bret Easton Ellis, Régis Jauffret, Simon Liberati, Gabriel Matzneff, d'autres oiseaux de nuit, d'autres perturbateurs). Il est rare d'établir le panorama d'une littérature en train de se faire, de s'améliorer, de s'inventer. Avec ce manifeste, c'est le Beigbeder livresque que nous découvrons, en même temps qu'une autobiographie en fragments, un autoportrait en lecteur."Si j'écris, c'est grâce à ces morceaux de papyrus où se cachait toujours une âme sœur. C'est de toute manière envers ces cent objets précieux que l'on devra ressentir gratitude ou rancœur."

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 432  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.4cmx20.7cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • Collection : Littérature Française
  • ISBN :  2246777119
  • EAN13 :  9782246777113
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédéric Beigbeder

Dernier inventaire avant liquidation

" N'oublions jamais que derrière chaque page de ces monuments d'un siècle révolu se cache un être humain qui prend tous les risques. Celui qui écrit un chef d'œuvre ne sait pas qu'il écrit un chef-d'œuvre. Il est aussi seul et inquiet que n'importe quel autre auteur ; il ignore qu'il ...

Prix : 68 DH
L'Amour dure trois ans

" La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre. ...

Prix : 68 DH

Un roman français - Prix Renaudot 2009

Autofiction inspirée à l'auteur par les deux jours de garde à vue qu'il a passé pour consommation de coke alors que son frère aîné s'apprêtait à recevoir la Légion d'honneur. Entre souvenirs d'enfance et interrogatoires policiers, le portrait, aussi virtuose qu'égocentrique, d'un parcours...

Prix : 243 DH
Au secours pardon

Octave est de retour. L'ancien rédacteur publicitaire de 99 francs porte désormais une chapka. Il erre dans Moscou, sous la neige et les dollars, à la recherche d'un visage parfait. Son nouveau métier ? " Talent scout " ; un job de rêve, payé par une agence de mannequins pour aborder les plus ...

Prix : 96 DH

Voir tous les livres de Frédéric Beigbeder

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Premier bilan après l'apocalypse

L'apocalypse, serait-ce donc l’édition numérique, ou comme dans Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, la température à laquelle le papier s’enflamme et se consume ?Frédéric Beigbeder sauve ici du brasier tous les livres, pour être précis les 100 œuvres, qu'il souhaite conserver au vingt-et-unième siècle, sous la forme d'un hit-parade intime de 100 à 1. C'est donc un classement totalement personnel, égotiste, joyeux, inattendu, parfois classique (André Gide, Fitzgerald, Paul-Jean Toulet, Salinger et d'autres grands), souvent surprenant (Patrick Besson, Bret Easton Ellis, Régis Jauffret, Simon Liberati, Gabriel Matzneff, d'autres oiseaux de nuit, d'autres perturbateurs). Il est rare d'établir le panorama d'une littérature en train de se faire, de s'améliorer, de s'inventer. Avec ce manifeste, c'est le Beigbeder livresque que nous découvrons, en même temps qu'une autobiographie en fragments, un autoportrait en lecteur."Si j'écris, c'est grâce à ces morceaux de papyrus où se cachait toujours une âme sœur. C'est de toute manière envers ces cent objets précieux que l'on devra ressentir gratitude ou rancœur."