share_book
Envoyer cet article par e-mail

Réflexions sur la question blanche

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Réflexions sur la question blanche

Réflexions sur la question blanche

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Réflexions sur la question blanche "

Présentation de Réflexions sur la question blanche

Pourquoi le simple fait de faire allusion à la race est-il scabreux ? Pourquoi est-il de mauvais goût de parler de la traite esclavagiste arabe ? Du terrorisme du FLN ? De l'irrédentisme du peuple palestinien ? Pourquoi seulement douter que l'immigration serait " une chance pour la France " est de nature à être placé sur une liste noire ? A-t-on le droit de dire du mal des Juifs ? Pourquoi peut-on être taxé de raciste ou d'être " facho " sans avoir, pourtant, le moindre préjugé racial et encourir ainsi les foudres de la classe médiatique ? Après Conversation sur les sujets qui fâchent avec l'historien Alexandre Adler, Gilles-William Goldnadel poursuit son analyse implacable du terrorisme intellectuel inhérent à l'idéologie victimaire. II s'attaque aujourd'hui au tabou des tabous : la détestation que subirait l'homme blanc occidental jusque dans la manifestation de son identité sociale ou nationale. Sur un sujet qui relevait jusqu'alors, littéralement, de l'indicible, l'auteur, sans complexe, explique les causes, qui remontent, selon lui, à la Shoah, et en décrit les dramatiques conséquences, y compris par l'autobiographie. Toutes les querelles modernes sont revisitées sans fard : l'identité raciale et nationale, le racisme anti-blanc, l'antiracisme confisqué par le militantisme d'extrême gauche, les crimes et la détestation de l'Occident appliqués à la lecture du conflit proche-oriental.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 300  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.0cmx22.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Jean-Claude Gawsewitch Paru le
  • Collection : COU DE GUEUL
  • ISBN :  2350132390
  • EAN13 :  9782350132396
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Réflexions sur la question blanche

Pourquoi le simple fait de faire allusion à la race est-il scabreux ? Pourquoi est-il de mauvais goût de parler de la traite esclavagiste arabe ? Du terrorisme du FLN ? De l'irrédentisme du peuple palestinien ? Pourquoi seulement douter que l'immigration serait " une chance pour la France " est de nature à être placé sur une liste noire ? A-t-on le droit de dire du mal des Juifs ? Pourquoi peut-on être taxé de raciste ou d'être " facho " sans avoir, pourtant, le moindre préjugé racial et encourir ainsi les foudres de la classe médiatique ? Après Conversation sur les sujets qui fâchent avec l'historien Alexandre Adler, Gilles-William Goldnadel poursuit son analyse implacable du terrorisme intellectuel inhérent à l'idéologie victimaire. II s'attaque aujourd'hui au tabou des tabous : la détestation que subirait l'homme blanc occidental jusque dans la manifestation de son identité sociale ou nationale. Sur un sujet qui relevait jusqu'alors, littéralement, de l'indicible, l'auteur, sans complexe, explique les causes, qui remontent, selon lui, à la Shoah, et en décrit les dramatiques conséquences, y compris par l'autobiographie. Toutes les querelles modernes sont revisitées sans fard : l'identité raciale et nationale, le racisme anti-blanc, l'antiracisme confisqué par le militantisme d'extrême gauche, les crimes et la détestation de l'Occident appliqués à la lecture du conflit proche-oriental.